Cerah


Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 5 mars 2008
par  Cerah

2 - Une vie d’armée

Après que Julie eut signé le contrat, elle ramena le contrat au bureau du lieutenant, son nouveau Maître. Celui-ci voulu immédiatement vérifier sa docilité. Il lui ordonna de se mettre nue ; ce qu’elle fit après un soupçon d’hésitation. Elle avait bien sûr l’habitude d’obéir, mais jamais à ce type d’ordres ! Bon, comme tu n’as sûrement pas été baisée du cul depuis un certain temps, je me sens dans (...)

dimanche 3 juin 2007
par  Cerah

1 - Une vie d’armée

Lorsque Julie s’engagea dans l’armée, elle n’avait pas idée des choses qu’elle endurerait. Certaines allaient être bonnes, d’autres moins.
Elle était la seule femme dans tout son régiment. Elle se faisait tabasser par les hommes mais résistait toujours. Ils la lorgnaient, l’insultaient même parfois. Toujours, Julie ne bronchait pas, elle encaissait. Elle arrivait à faire presque tout ce que les hommes (...)

lundi 11 septembre 2006
par  Cerah

La chienne

Elle le suivait docilement de près lorsqu’il lui avait demandé d’être forte. Il l’avait emmenée dans leur cave. Elle connaissait l’endroit qui n’était que peu éclairé. Il n’y avait rien à l’intérieur sauf une misérable porte donnant sur leur donjon, quelques vagues choses qui n’attirèrent pas l’attention de Katy, et une porte qui s’ouvre vers l’extérieur. En traversant le donjon, pour aller dans cette cave, (...)

dimanche 21 mai 2006
par  Cerah

Quand la passion n’y est plus

Leur histoire avait toujours bien fonctionné. Tout avait toujours semblé si parfait. Qui plus est, ils s’entendaient mieux que quiconque sur le plan sexuel. Il aimait dominer, elle aimait se soumettre. Si peu de choses semblaient être discordantes, leur vie de couple ne fonctionnait plus du tout.
Peu à peu, il se mit à la délaisser, à l’abandonner. Elle ne savait plus quoi inventer pour raviver la (...)

vendredi 20 janvier 2006
par  Cerah

L’apprentissage

Il n’avait que 35 ans et toute la vie devant soi pour apprendre les agréments d’un tout nouveau monde. Un monde qui lui était complètement étranger jusqu’à ce jour : celui de l’esclavage.
*******
C’était à la fin de la guerre que Victor, bel homme robuste, conquérant et avide des plaisirs de la vie et de la gloire, avait découvert une petite ville qui avait semblée survivre à tous les bombardements. (...)

Commentaires récents

14 octobre

Henic traduit MERVEILLEUSEMENT un excellent texte. L’auteur sait parfaitement doser, relater, ménager le suspense. Le traducteur réussit à rendre d’une façon SUBLIME la pensée de l’auteur, rendre très (...)

13 octobre

Elle accepte sa soumission et se prend au jeu. Il souffre mais prend beaucoup de plaisir. C’est presque un cliché !
Mais c’est en tout cas bien raconté et cela met en émoi - douloureux - le lecteur (...)

12 octobre

Voilà une histoire fort bien racontée. Elle me fait penser au film « The pet » (2006), ainsi qu’à l’histoire « Olenka » d’Alex Cordal, en ligne sur ce site de rdf. Il y a bien sûr de très grandes (...)

5 octobre

Voilà en effet une visite médicale très orientée ! Elle s’exerce sur une femme d’un naturel très soumis, ce qui facilite bien sûr l’exécution de la manœuvre.
Il est toujours étonnant de voir un mari livrer (...)

28 septembre

Parler d’éveil est déjà être dans le pléonasme, ou mettre la barre très haut, au choix. La séance vécue par la soumise n’est pas de celles que l’on vit au tout début d’une relation D/s : la durée, mais (...)

27 septembre

Après la lecture de ces quinze pages, on se demande si les hors d’oeuvres subis par la femme n’étaient déjà pas une punition. Apparemment pas vu l’annonce finale d’un geôlier. La traduction est (...)

26 septembre

C’est une approche pour le moins originale du mariage : le mari candauliste assumé et volontaire n’est pas si fréquent.
Voilà une histoire bien troussée, c’est le moins que l’on puisse dire (...)

24 septembre

Que voilà une histoire bien troussée !
Le piège était presque gros, mais entre gens de bonne compagnie, on finit par se comprendre et même, dans le cas présent, fort bien !
Le style est riche sans être (...)

20 septembre

ENFIN ! Laure et M se rencontrent. A la page 104 mon impatience est enfin récompensée. Un peu d’action ne nuit pas. De plus une fessée couronne cette entrée en matière. Christine sait parfaitement (...) Il est TRES étonnant que Luc n’impose pas le port d’un préservatif à Fabien pour la scène finale. A moins d’être certain que Lola prenne la pilule, et encore avec les maladies qui traînent... Il est (...)