2 - Première rencontre

mardi 2 mai 2006
par  Hazard
popularité : 1%
2 votes

Maîtresse dit alors a son mari :

« Laisse, je m’occupe de son nettoyage ! » Comme une bonne chienne, je la suivis, à quatre pattes bien sur jusqu’à la salle de bains. Là, sans ménagements, elle me fit plusieurs lavements que je dus expulser devant elle à ma grande honte. Ensuite, douche à l’eau froide bien sûr et séchage pendant qu’elle me toisait de la tête aux pieds ! Elle profita du fait que j’étais debout pour se saisir de mes testicules et les serrer très fort. Je commençais à me tortiller sous la force de sa main lorsqu’elle m’intima l’ordre de ne pas bouger car ceci n’était qu’une entrée en matière.

Apres avoir jouée un bon moment avec mes boules, elle m’ordonna de me retourner, de me pencher et de lui présenter mon anus en écartant les fesses de mes mains. Elle mit alors deux doigts dans mon fondement et les agita afin de vérifier la propreté du lieu. Je dus ensuite me remettre a genoux et lécher les doigts qui venaient de m’enculer ! Oui il n’y avait pas d’autre mot, je venais de me faire enculer et qui plus est par une femme. Elle entièrement vêtue et moi entièrement nu avec collier et laisse !!!

Telle une bonne chienne, je suivis ma nouvelle Maîtresse et nous retournons vers le salon où là une surprise de taille m’attend : Le Maître, entièrement nu, est installé dans un fauteuil. Maîtresse me donna l’ordre d’aller le sucer et de recueillir le fruit de sa jouissance dans la bouche sans en perdre une seule goutte. Le sexe était particulièrement gros mais heureusement pas très long. Heureusement pour moi car l’homme me prit par les cheveux pour me forcer à aller de plus en plus loin. J’avais son sexe au fond de la gorge et plusieurs fois j’ai cru ne plus pouvoir respirer. Je le sentis alors vibrer et dans un spasme violent il éjacula dans ma bouche. Mais tellement surpris par l’inondation soudaine et importante, j’en laissais tomber sur le sol.

Je n’avais pas fait attention mais Maîtresse était derrière moi et me surveillait. Je n’avais pas remarqué non plus qu’elle tenait a la main une cravache et c’est donc très surpris que je reçus cinq coups sur les fesses. Mais pas des coups pour rire ! Des coups pour marquer et faire mal. Et elle y réussit sans coup férir. J’eus alors la mauvaise idée de porter les mains sur les fesses. Cela ne fit qu’attiser sa colère a mon égard et elle décida de m’immobiliser sur la table basse. Je me retrouvais alors harnaché de bracelets aux poignets et aux chevilles qui grâce à un système préparé certainement de longue date me bloquèrent sur la table.

J’étais donc dans une position particulièrement ridicule, allongé sur le dos, cuisses bien écartées et bras en arrière. Je ne pouvais plus bouger. Elle commença alors a jouer de sa cravache sur mes tétons qui s’érigèrent très vite mais gros problème, mon sexe prit aussi de la consistance tant la situation m’excitait !!! Ce ne fut pas du tout du goût de Maîtresse qui très vicieusement m’administra un coup de cravache en plein sur le sexe. Je poussais un hurlement qui la fit rire.

« Tu peux toujours hurler ma petite chienne, nous sommes en pleine campagne et personne ne pourra t’entendre ! Mais je pense que je n’en ai pas fini avec toi. »

Elle fit alors tomber les bretelles de sa robe sous laquelle elle ne portait qu’un string noir. Je la voyais au dessus de moi et elle enleva aussi son sous vêtement. Elle le tendit à son mari et lui demanda de me l’insérer dans la bouche afin de ne plus entendre mes cris. Elle attendit que je sois ainsi bâillonné et recommença son cravachage. Aucune partie coté face ne fut épargnée et sa hargne se faisait encore plus violente au niveau de mes parties sexuelles et de mes tétons.
Après ce traitement, je reçus l’ordre de me représenter chez eux pour un « approfondissement de mes compétences » dit elle en riant ! Elle me détacha et après les avoir salué (à quatre pattes bien sûr) me dit de descendre au garage et de partir ! Ils avaient au préalable pris tous les renseignements importants et, ce que j’ignorais alors, des photos.

PRECEDENT .................................................. SUITE ????



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer les textes publiés,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
    Entrez votre pass abonné

Commentaires

Logo de henic
mercredi 8 juin 2011 à 16h15 - par  henic

AprÉs la premiÈre rencontre, et compte tenu de la faÇon dont elle s’achÈve, on suppose qu’il y en a au moins une seconde... Quel dommage que ce joli fantasme ne soit pas partagÉ avec des lecteurs attentifs et gourmands et, pourquoi le nier, attirÉs par la similitude du rÉcit de de leurs propres dÉsirs refoulÉs !

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur