Nicky Gloria


Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 5 novembre 2006
par  Nicky Gloria

Sans mâle et sans tabou 4

La soirée costumée du jeune et richissime Anthony Donovan est le premier grand événement mondain de cet été. Les moyens mis en œuvre pour s’amuser sont paraît—il impressionnants, et alimentent toutes les conversations, enflamment toutes les imaginations. Avec Anthony aux commandes on est certain d’en avoir pour son argent, de ne jamais être déçu. Il est le maître des nuits folles et branchées de la Côte (...)

mardi 3 octobre 2006
par  Nicky Gloria

Sans mâle et sans tabou 3

CHAPITRE 3
Michèle l’entend faiblement, tournant dans la chambre comme une lionne en cage, assaillie par tant d’émotions contradictoires qu’elle ne sait plus où elle en est. Elle s’immobilise brusquement, sentant une présence derrière elle. Michèle se retourne vivement, le cœur battant à tout rompre. Fiona est face à elle, l’observant en silence, comme un fauve à l’affût. D’une de ses mains, elle lui (...)

dimanche 17 septembre 2006
par  Nicky Gloria

Sans mâle et sans tabou 2

CHAPITRE 2
Comme une automate, Michèle s’exécute. Elles échangent de place, et Fiona démarre sur les chapeaux de roue. La voiture puissante bondit en avant et négocie les virages à vive allure. Michèle met un certain moment avant de réunir ses forces. C’est presque d’une voix ferme qu’elle déclare : Je veux que vous me déposiez au bord de la route, je ne veux pas aller plus loin avec vous.
Fiona lui (...)

jeudi 14 septembre 2006
par  Nicky Gloria

Sans mâle et sans tabou 1

CHAPITRE 1
C’est un triste matin dominical, comme Michèle Seigner les déteste. Sombre, maussade, comme son humeur. Debout devant la baie vitrée, elle parcoure le parc du regard. L’aube se lève, impitoyable, donnant de ternes couleurs aux arbres majestueux, pins et eucalyptus, qui projettent leur ombre sur une vaste pelouse habituellement bien entretenue. Elle contemple les arbres bercés par le (...)

Navigation

Commentaires récents

14 octobre

Henic traduit MERVEILLEUSEMENT un excellent texte. L’auteur sait parfaitement doser, relater, ménager le suspense. Le traducteur réussit à rendre d’une façon SUBLIME la pensée de l’auteur, rendre très (...)

13 octobre

Elle accepte sa soumission et se prend au jeu. Il souffre mais prend beaucoup de plaisir. C’est presque un cliché !
Mais c’est en tout cas bien raconté et cela met en émoi - douloureux - le lecteur (...)

12 octobre

Voilà une histoire fort bien racontée. Elle me fait penser au film « The pet » (2006), ainsi qu’à l’histoire « Olenka » d’Alex Cordal, en ligne sur ce site de rdf. Il y a bien sûr de très grandes (...)

5 octobre

Voilà en effet une visite médicale très orientée ! Elle s’exerce sur une femme d’un naturel très soumis, ce qui facilite bien sûr l’exécution de la manœuvre.
Il est toujours étonnant de voir un mari livrer (...)

28 septembre

Parler d’éveil est déjà être dans le pléonasme, ou mettre la barre très haut, au choix. La séance vécue par la soumise n’est pas de celles que l’on vit au tout début d’une relation D/s : la durée, mais (...)

27 septembre

Après la lecture de ces quinze pages, on se demande si les hors d’oeuvres subis par la femme n’étaient déjà pas une punition. Apparemment pas vu l’annonce finale d’un geôlier. La traduction est (...)

26 septembre

C’est une approche pour le moins originale du mariage : le mari candauliste assumé et volontaire n’est pas si fréquent.
Voilà une histoire bien troussée, c’est le moins que l’on puisse dire (...)

24 septembre

Que voilà une histoire bien troussée !
Le piège était presque gros, mais entre gens de bonne compagnie, on finit par se comprendre et même, dans le cas présent, fort bien !
Le style est riche sans être (...)

20 septembre

ENFIN ! Laure et M se rencontrent. A la page 104 mon impatience est enfin récompensée. Un peu d’action ne nuit pas. De plus une fessée couronne cette entrée en matière. Christine sait parfaitement (...) Il est TRES étonnant que Luc n’impose pas le port d’un préservatif à Fabien pour la scène finale. A moins d’être certain que Lola prenne la pilule, et encore avec les maladies qui traînent... Il est (...)