Plaisir d’orties

mercredi 9 mars 2005
par  Crabou
popularité : 2%
2 votes

Ah le retour du printemps et des premiers beaux jours, que de plaisir en perspective !

Une petite balade dans le jardin m’a permis de découvrir les premières orties. Je m’en suis approché et ….je n’ai pas résisté à l’envie de me dénuder.

Un premier contact m’a permis d’apprécier la vivacité de leur piquant.

Sans plus attendre, j’ai confié à ces merveilleuses plantes le soin de caresser différentes parties de mon corps
Petit à petit, j’ai ressenti monter ces délicieux picotements et j’ai vu apparaître ce beau rouge qui suivent le contact avec des orties.

Après cette petite promenade dans mon jardin, je devais aller faire quelques courses.

J’ai donc passé un string puis un short qui laissait deviner mon string à un œil aguerri et je suis parti en ville. Je ne vous raconte pas le plaisir qui m’envahissait en marchant au milieu des gens de sentir encore la tendre morsure des orties sur mon corps. Je suis un adepte convaincu des fouets, martinets et autres cravaches ainsi que des bougies mais les orties savent se rappeler plus longtemps à votre souvenir et cela n’est pas dénué de charme.

Bref, je recommande à tous de tenter un jour cette expérience mais avec une certaine modération surtout si on n’a pas l’habitude.




ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer les textes publiés,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
    Entrez votre pass abonné

Commentaires

Logo de Henic
lundi 25 avril 2011 à 22h15 - par  Henic

Lorsqu’on est bien excité, on sent à peine la caresse des orties.
Mais lorsque l’excitation retombe, après avoir été assouvie, c’est là que l’on perçoit la brûlure... Et celle-ci peut durer, selon que l’ortie est jeune ou vieille, qu’elle a été appliquée légèrement ou non... Parfois plusieurs heures à se tortiller, pour éviter le contact du tissu lorsqu’on s’est rhabillé, ou tout simplement parce que ça démange...
En fait, les orties sont vraiment très désagréables lorsqu’on n’est pas prêt au contact. C’est alors que l’on souffre vraiment, c’est alors et que les connaisseurs peuvent en profiter pour affirmer leur pouvoir de faire souffrir...

Site web : Plaisir d’orties

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur