Abby-Gaëlle


Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 15 janvier 2017
par  Abby-Gaëlle

L’évadée

Il ne vint plus pendant plusieurs jours. Je n’avais plus rien à manger, je n’avais pas imaginé devoir me rationner. J’étais à l’écoute du moindre bruit, du moindre pas mais il n’y avait personne même le jardin restait désespérément vide. Je me sentais tellement seule, l’envie et l’appréhension de le revoir s’étaient maintenant transformées en besoin. A force de tourner comme un lion en cage et par manque de (...)

samedi 27 octobre 2012
par  Abby-Gaëlle

L’évadée

Chapitre I : L’exécution.
Voilà deux jours que je marche sans relâche, je prie pour qu’il ne soit pas trop tard.
La guerre a dévasté les routes et les barrages sont nombreux. Malgré les risques pour une femme de voyager seule en dehors des sentiers battus, j’ai préféré traverser les campagnes et les bois. Cela m’a permis contre toute attente de trouver de la nourriture, des baies sauvages, des (...)

Commentaires récents

14 octobre

Henic traduit MERVEILLEUSEMENT un excellent texte. L’auteur sait parfaitement doser, relater, ménager le suspense. Le traducteur réussit à rendre d’une façon SUBLIME la pensée de l’auteur, rendre très (...)

13 octobre

Elle accepte sa soumission et se prend au jeu. Il souffre mais prend beaucoup de plaisir. C’est presque un cliché !
Mais c’est en tout cas bien raconté et cela met en émoi - douloureux - le lecteur (...)

12 octobre

Voilà une histoire fort bien racontée. Elle me fait penser au film « The pet » (2006), ainsi qu’à l’histoire « Olenka » d’Alex Cordal, en ligne sur ce site de rdf. Il y a bien sûr de très grandes (...)

5 octobre

Voilà en effet une visite médicale très orientée ! Elle s’exerce sur une femme d’un naturel très soumis, ce qui facilite bien sûr l’exécution de la manœuvre.
Il est toujours étonnant de voir un mari livrer (...)

28 septembre

Parler d’éveil est déjà être dans le pléonasme, ou mettre la barre très haut, au choix. La séance vécue par la soumise n’est pas de celles que l’on vit au tout début d’une relation D/s : la durée, mais (...)

27 septembre

Après la lecture de ces quinze pages, on se demande si les hors d’oeuvres subis par la femme n’étaient déjà pas une punition. Apparemment pas vu l’annonce finale d’un geôlier. La traduction est (...)

26 septembre

C’est une approche pour le moins originale du mariage : le mari candauliste assumé et volontaire n’est pas si fréquent.
Voilà une histoire bien troussée, c’est le moins que l’on puisse dire (...)

24 septembre

Que voilà une histoire bien troussée !
Le piège était presque gros, mais entre gens de bonne compagnie, on finit par se comprendre et même, dans le cas présent, fort bien !
Le style est riche sans être (...)

20 septembre

ENFIN ! Laure et M se rencontrent. A la page 104 mon impatience est enfin récompensée. Un peu d’action ne nuit pas. De plus une fessée couronne cette entrée en matière. Christine sait parfaitement (...) Il est TRES étonnant que Luc n’impose pas le port d’un préservatif à Fabien pour la scène finale. A moins d’être certain que Lola prenne la pilule, et encore avec les maladies qui traînent... Il est (...)