Maître Jérome


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 3 mai 2016
par  MaitreJerome

Confession d’un Maître

Voilà, je me lance à mon tour. Je suis Jérôme, marié, 50 ans. Une amie me demandait comment j’étais devenu un Dominateur, pourquoi étais-je un amant si dirigiste et sadique, bref son Maître… d’où mettait venu ce goût ? Je l’observais, à genou devant moi, les yeux baissés, mains dans le dos, tenant ses coudes, comme je le lui avais appris. C’est à ce moment que j’ai décidé de commencer à écrire ces histoires, (...)

Commentaires récents

28 octobre

Un texte d’une qualité exceptionnelle, Bravo à celui ou celle qui l’a écrit !

26 octobre

Merci pour votre commentaire, j’en tiendrai compte pour mes prochains écrits mais maintenant qu’il est écrit je ne peux plus revenir sur cette situation.
Mais avait-elle envie de lutter contre cette (...)

25 octobre

Texte atypique par le ton employé et charmant.
Cette idée d’expliquer la puissance des mots et la comparant aux mathématiques, c’est assez spécial mais j’ai aimé.
C’est agréablement écrit aussi.
Bravo (...)
Voilà un texte vraiment érotique et fort bien écrit, c’est un vrai plaisir ! Certes, il y a là de l’attentat à la pudeur caractérisé sur la voie publique, mais cela fait sans doute partie de cette (...)

23 octobre

Bonjour Verdu,
un agréable récit au style clair. J’espère que vous allez rapidement en publier la suite.
Sylvain de Perry.

16 octobre

bonjour
j’aurais bien voulu connaître la suite de ce récit et le sort de Tiffany, dommage que désir de maitre n’ait pas continué le récit

14 octobre

Très belle histoire très bien écrite. Les improbables trios au long d’un improbable voyage sont délicieux. ça donne envie de s’y balader. Mais j’imagine que l’effet de la petite touriste française doit (...)

10 octobre

Magnifique récit plein d’erotisme on a hâte de lire la suite
bravo à vous

6 octobre

Un début bien écrit, qui se lit sans difficulté.
Mais au fond, il est consternant de constater la facilité avec laquelle Virginie bascule : aucune trace d’une réelle lutte intérieure, d’une volonté (...)
Oserai-je dire que le corps de l’histoire est assez banal ?
Mais l’introduction ne l’est pas, et la conclusion est... extraordinairement originale. Elle ouvre sur des possibilités de suite qui, je (...)

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur