Refonte de couple (3)

dimanche 2 août 2020
par  Sylvain de Perry
popularité : 1%
5 votes

Sophie, Carole, Gilles et Alex avaient convenu de se retrouver une semaine après leur première soirée en quatuor. Cela permettait à Sophie et Gilles de faire le point entre eux sur leur couple, comment ils envisageaient la suite avec ce couple qui leur avait imposé des actes inattendus, mais Sophie devait s’avouer qu’elle s’était rapprochée de son mari. Si bien qu’ils avaient fait l’amour cinq jours de suite, mais, comme ordonné par Alex, ils devaient s’en abstenir quarante-huit heures avant leur nouvelle rencontre.
Afin que ce soit plus intime, sur l’ordre d’Alex, Carole loue un pavillon en banlieue d’Ile-de-France. Tout y est de plain-pied, parfaitement isolé. Le rendez-vous a été fixé à 20 h à La Closerie des Lilas de Paris. Dîner ensemble sera un parfait apéritif. Surtout que Gilles et Alex ont convenu entre eux que Sophie sera enculée ce soir-là, ce qui ne lui est pas arrivé depuis longtemps.
Gilles, ayant ses habitudes à cette adresse, est conduit à une table discrète côté restaurant ainsi qu’il l’avait précisé en réservant. Le chef de rang et un serveur tirent les chaises afin que les quatre convives s’assoient. Le chef de rang tend quatre cartes sans prix comme demandé par Gilles.
Une fois les commandes passées, ainsi qu’au sommelier, Alex présente un paquet avec une belle faveur violette à Sophie :
– Pour toi, ma belle.
– Merci, c’est très gentil à toi.
Elle se penche et dépose un baiser sur sa joue.
Sophie défait le nœud, ouvre la boîte et manque de la lâcher sur la table. Elle rougit alors que le serveur commence à déposer les verres apéritifs et des amuse-bouche. Elle bégaie :
– C’est… C’est quoi ? Pourquoi ?
Alex explique :
– Carole va t’accompagner aux toilettes, elle te le mettra.
Sophie, incrédule, attend que le serveur s’éloigne, se penche vers Alex, interroge :
– Le mettre où ?
– Dans ton cul, pour te préparer. Comme il y a longtemps qu’il n’a pas eu de visiteurs, il vaut mieux te préparer. (Le ton plus sec) Va avec elle, Carole. C’est un gonflable, mets-le en position 1.
Sophie, traitée comme un objet, proteste :
– Non !... Non !
Gilles intervient :
– Carole, vas-y. Mets-lui dix claques sur ses fesses après mise en place du plug pour ces paroles inutiles. Demande à la dame pipi qu’elle t’ouvre le cabinet réservé aux handicapés, glisse-lui un pourboire. Vous aurez plus de place et on n’entend rien de l’extérieur.
Alex précise :
– En dessous du plateau de la boîte, il y a une ceinture. Ne la lui mets pas tout de suite, on ne la lui imposera que si elle s’avère incapable de le garder. Qu’elle reste cul nu sous son pantalon.
Tenant la boîte éloignée d’elle, comme si elle était vénéneuse, Sophie quitte la table et suit Carole déjà en chemin vers les toilettes. Elle emprunte l’étroit escalier, parvient au sous-sol quand Carole glisse un billet dans la main de la préposée qui lui déverrouille la porte de la cabine « handicapé » en disant :
– Prenez votre temps, mesdames, je demande en haut qu’on m’avise s’il y a un handicapé dans la salle.
Sophie a envie de gifler la vieille dame.
Carole ferme loquet, dit :
– À poil !
Sophie demande d’une petite voix timide :
– Épargne-moi la fessée s’il te plaît !
Carole a un sourire cruel, répond :
– Ça fera vingt claques pour ça.
Sophie insiste :
– Mais… Mais… Ils ne verront rien.
– Quarante. Continue et je doublerai le nombre de claques à chaque fois que tu me demanderas de surseoir.
Sophie ravale ses plaintes et, rageuse, se déshabille.
Carole ouvre la boîte au fond de laquelle repose une sorte de suppositoire métallique, mais souple puisque gonflable, de couleur gris clair, long de quinze centimètres du sommet à la base terminé par un disque avec trois petits orifices destinés à éviter un total enfouissement dans les profondeurs rectales, avec un petit tuyau amovible terminé par une poire. Elle le dépose sur la tablette du lavabo, laisse au fond de la boîte la large ceinture de cuir noir, où pendent trois chaînettes réglables, chromées, terminées par un fermoir.
Carole explique :
– Quand nous redescendrons ici après le repas, le gode ne devra pas être sorti, sinon je te mettrai la ceinture.
Sophie réplique :
– Comment vais-je faire pour qu’il tienne ?
Carole dit :
– À toi de gérer. Assez perdu de temps : mains sur le lavabo, bien cambrée, cuisses écartées. LIRE LA SUITE


ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :
- d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
- d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

ALLOPASS OU PAYPAL
OFFRE DECOUVERTE (1 jours)
ABONNEMENT 7 JOURS
ABONNEMENT 15 JOURS
ABONNEMENT 1 MOIS





ABONNEMENT 3 MOIS





ABONNEMENT 6 MOIS





SE DESABONNER


Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 1 jours seulement)


Commentaires