Soumise Léa 1

lundi 4 mai 2015
par  thares
popularité : 1%
5 votes

Il y a quelques années j’habitais dans un immeuble en région Parisienne, il m’arrivait de rencontrer dans l’ascenseur un femme aux yeux bleus magnifiques, chevelure noire de jais, une quarantaine d’années , toujours habillée très classe , on devinait des seins qui attiraient l’œil, des hanches et un cul que l’on ne pouvait s’empêcher de scruter dès qu’elle tournait le dos…je ne me doutais pas qu’une « Perle » était si proche !
Je sentais qu’à chaque rencontre, bien qu’épisodique, je ne lui étais pas indifférent…une fois je la vis arriver dans l’ascenseur en tailleur bleu et tenant un sac plastique ou dépassait le manche d’un cravache, je la regardais et lui adressais la parole.
—  Bonjour, Jolie cravache !
Elle me regarda avec un sourire…
—  Bonjour…oui…merci c’est quand je vais monter..je viens de l’acheter …
Comme elle habitait au 1er et moi au 7eme..la conversation fût brève..
—  Je comprends..c’est pour votre cheval…dommage ! dis je en souriant…la porte s’ouvrit et en se retournant elle me sourit et me répondit
—  Bonne soirée
Au bas de l’immeuble, existait un restaurant où j’avais mes habitudes, tenu par un marocain qui faisait également, des plats à emporter…il arrivait également à cette femme de s’y rendre de temps en temps…le patron m’en avait parlé et il l’a trouvé à son goût…elle était divorcée depuis quelques mois et vivait seule.
Je la revis plusieurs fois et à chaque fois, nous discutions un peu et elle me regardait avec insistance…un soir je m’étais installé au fond du restaurant et je la vis arriver, elle parla au patron et me regardait en me faisant un signe de tête…je lui rendis et lui fis signe de venir s’assoir ….elle portait une petite veste noire, un chemisier rouge , tendu par ses seins, les boutons avaient du mal à rester en place, une jupe noire, des escarpins assortis et portant des bas…le temps s’y prêtait… !
—  Bonjour, Voulez vous m’accompagner, cela me ferait plaisir de vous inviter…
—  Bonjour, je ne voudrais pas abuser..dit elle avec des yeux brillants
—  Allons asseyez vous…
—  Merci
Elle annula sa commande auprès du patron…
On discutait de tout et de rien, je regardais sa respiration qui faisait écarter les pans de son chemisier…elle m’excitait et le savait pertinemment…elle était à ma droite, la table étant trop grande, il y avait une quinzaine de personnes dans le restaurant…
La regardant dans les yeux, je mis ma main sur son genoux, elle ne dit rien mais par réflexe referma ses cuisses…
D’un seul coup, je me mis à la tutoyer…
—  Ecarte…dis je d’un ton sec !
Elle écarta ses cuisses ce qui me fait comprendre qu’elle aimait obéir et les situations quelques peu troublantes…
Ma main remonta le long de sa cuisse sous sa jupe…sa bouche cherchait de l’air…ma main progressait jusqu’au fin tissu qui me faisait barrage…je lui massais la chatte de mes doigts…elle me prit le bras et me serrait fort…je me rapprochais de son oreille et lui dis …
—  De quoi as-tu envie…dis le !
—  De toi !
—  Non , tu me vouvoyes ..sache que j’aime les femmes soumises …je n’oblige à rien mais si tu n’es pas dans ce concept,.. je pourrais effectivement te sauter, mais j’ai envie de plus…j’ai vu ton regard quand j’ai parlé de la cravache…as-tu encore envie de moi
—  Ho oui…me dit elle !
—  Parfait…tu vas aux Toilettes, tu retires ta culotte et tu reviens t’assoir
Elle se leva , sans discuter,…elle revint 3 mns après…j’avoue avoir été agréablement surpris de sa docilité…elle devait avoir une certaine expérience en la matière !
—  Donne moi ta culotte….elle me l’a tendit…Comment te sens tu ainsi ?
—  Excitée…très !
Je repris mon chemin sous sa jupe pour m’apercevoir qu’elle était trempée…je lui grattais le clito avec mes doigts..et j’entendis…
—  Ho ..pitié je vais jouir..arrêtez s’il vous plait !
J’arrêtais et je repris mon jeu plusieurs de fois de suite…elle était tellement excitée que l’on pouvait distinguer ses tétons pointés au travers du chemisier..
—  Tu aimes ca…n’est ce pas.. !...tu as déjà été soumise…n’est ce pas !
Haletante, elle me répondit
—  Oui...avec mon ex mari..et cela me manque terriblement….je vous en supplie ..je vais jouir…Ho…oui ..non..je n’en peux plus !
—  Je peux te laisser ainsi…ou bien….
Elle me coupa :
—  Non ..non..ne me laissez pas ainsi…faites ce que vous voulez de moi !
—  Ne t’engage pas autant si tu ne vas au bout
—  Oui…je sais !
—  Bien …tu sors en 1ere et tu m’attends devant l’ascenseur…
Je payais et le patron me regardait avec un sourire qui en disait long…
Nous appelâmes l’ascenseur et je commençais à la peloter…la porte s’ouvrit et j’appuyais sur le 7eme…tout de suite après je la retournais en la tenant par le coup… son cul collé à ma queue qui devenait toute dure…elle se frottait à moi comme une Chienne …de mon autre main je lui pelotais les seins ..
—  Tu es une vraie salope toi…j’adore …je vais te faire crier…dans tous les sens du terme !
—  Ho oui…je serais ce que vous voulez !
Arrivés devant ma porte, je lui dis :
—  Quand tu rentres chez moi, je te veux nue…déshabille toi entièrement !
—  Ici ..devant la porte ?
—  Est-ce que je parle une langue que tu ne comprends pas ?
Craintive mais excitée…elle commença à ôter le haut…elle dégrafa son soutien gorge..et je vis apparaitre des seins superbes …
—  Tiens toi droite…je pris ses tétons entre mes doigts que je serais un peu fort …elle gémit..toujours avec la crainte de voir quelqu’un arrivé
—  Hoooo…vous me rendez folle !
IL ne lui restait plus que la jupe…elle la fît tomber..elle était nue avec ses bas, ce qui confirma mon impression, en talons…sa chatte légèrement surplombée d’une touffe de poils…je la fouillais de mes doigts ..elle était trempée…
—  Je vous en prie …arrêtez…je vais jouir sur le palier…
—  Je t’interdis de jouir sans mon accord
—  Ho ..non pitié
Je pris une écharpe noire que je porte souvent…je passais derrière elle et lui bandais les yeux
—  Que me faites vous..
Sans rien dire je lui claquais le cul…les yeux dans le noir…je continuais toujours sur le palier
—  Si tu cries tu vas ameuter du monde…
Je la fessais de plus en plus fort…elle se mordait les lèvres pour ne pas crier…je lui fouillais la chatte…de plus en plus dégoulinante
—  Qu’est ce qu’on dit !
—  Merci Maitre
—  Je ne suis pas encore ton Maitre…un Monsieur suffira…il convient que tu mérites d’être ma soumise..
—  Oui Monsieur !
Je la fis rentrer dans le couloir, après avoir ramassé ses vétements…je sentais qu’elle se sentait soulager…une fois la porte fermée
—  A genoux , mains dans le dos, cuisses écartées, bien droite.
Elle obéit sans attendre …sa chatte s’ouvrait …ses seins pointaient…avec le haut de ma chaussure, je lui frottais la chatte….elle gémissait et avait du mal à rester droite…je bandais comme un âne…je lui triturais les tétons …je sortais ma queue..et lui pinçais le nez…sa bouche s’ouvre pour respirer et lui enfonçais ma queue au fond de la gorge…je lui baisais la bouche..elle respirait fort…
—  Suce moi et applique toi sinon je te punis…
—  OUI…que j’aime ca…
Elle était déchainée…me prenait bien au fond…sa langue était douée…
—  Tu es une vraie Chienne…
—  Oui Monsieur…je suis une vraie Salope et si vous saviez comme j’attendais ce moment depuis que je vous ai vu…je rève de vous depuis la cravache dans l’ascenseur !
Elle me reprit en bouche et s’appliquait…
—  Je vais étudier la question…arrête !
A quatre pattes, je la fit rentrer dans le salon…son cul cambré…elle avançait ..féline !
—  Tu rêves de moi depuis la cravache…très bien !...mets tes bras le long de la tête ..cul relevé…je reviens !...j’allais chercher ma cravache dans ma chambre, je disposais de quoi !...
De retour , je passais la cravache entre ses cuisses et la frottais sur sa chatte…elle bougeait en suivant le mouvement…je lui appliquais des petits coups au début sur chaque fesse…je la pénétrais avec le manche qui rentrait comme dans du beurre
—  Ha..ho..Oui…je suis à vous Monsieur….
Je repris les coups….des marques commençaient à se faire jour…je bandais toujours …on sentait qu’elle aimait ca…une « perle » ..j’appuyais un peu plus..elle commençait à sursauter et des cris mélanges de plaisir et de douleur sortaient de sa bouche…
—  Qu’est ce qu’on dit !
—  Humm..Merci Monsieur…
—  Ecarte ton cul à 2 mains…
Elle posa sa tête sur la moquette et ouvrit son cul…je m’approchais et la pénétrais d’un coup !
—  OUIII…elle criait à chaque va et vient
A peine l’avoir pénétrée…je sortis de sa chatte…elle criait…Ho non…je ne voulais pas la baiser…je voulais la posséder… et sans prévenir …je l’enculais d’un coup ! ma queue lubrifiée par son excitation
—  Je te veux pute…je te veux Chienne…
Je lui labourais le cul
—  Oui …Oui….encore..défoncez moi..enculez moi, labourez moi…je serais votre pute soumise…votre salope, votre chienne..Ho oui oui
L’entendre parler ainsi me rendait encore plus dur…je revoyais la Femme bourgeoise ..toujours classe..et là j’avais une Chienne prête à tout..
—  Je vais jouiiirrr..pitié..autorisez le moi…je ferais tout ce que vous voulez…je serais votre objet, votre chose…Oui oui..encore…plus fort
Je claquais son cul à chaque fois que je la pénétrais…
—  Tu jouiras quand je te le dirais…remet toi à genoux…elle se mit très vite en position…mains dans le dos…Ouvre la bouche…
Je me branlais et giclais dans sa gorge…
—  Oui…j’adore..c’est bon …je bois votre jus…
—  Remets toi à 4 pattes…
Elle se retourna…l’écharpe ne servait plus à rien…
— Ecarte ton cul…
Elle s’ouvrit…je rentrais 2 puis 3 puis 4 doigts dans sa chatte…et la baisais ainsi…elle hurlait…je plaçais ma main de façon à la faire rentrer entièrement dans la chatte..
—  Hooooo…OUI…J’en peux plus…pitié….encore…non…oui…hoooo….vous me remplissez…
Je tournais ma main entière dans sa chatte…et réussi à fermer le poing afin d’être encore plus gros en elle….elle était comme folle
—  Tu peux jouir maintenant…je la fistais de plus en plus vite….et retira mon poing d’un coup de son sexe
—  Ouuuiiiiiii…je jouiiiis….HO OUI…Jamais ainsi….elle dégoulina sur la moquette avant de s’écrouler….sa respiration se faisait puissante
Ma main était trempée..
—  Viens ici..et lèche moi main..elle se mit à 4 pattes , chancelante, et me lècha la main…Bonne Chienne !...elle était complétement dans un état second…j’allais lui chercher à boire…tu restes à 4 pattes…qu’est ce qu’on dit !
—  Ho merci à vous …j’en avais terriblement envie !
—  Veux tu poursuivre , sachant que tu seras ma Chienne soumise ?
—  Si vous le souhaitez Monsieur..et plus que jamais Monsieur !
—  Bien…alors dorénavant tu ne porteras plus de culotte..sauf en période menstruelle …jamais de pantalon, jamais de collant, jupe ou robe toujours au dessus du genoux…je veux une obéissance totale..es tu prête à cela ?
—  Oui Monsieur…je le veux !
—  Alors tu peux m’appeler…Maitre !...ton dressage va commencer !




ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur