Claquante découverte

vendredi 16 mars 2018
par  Sylvain de Perry
popularité : 2%
4 votes

Annie poursuit :
— Si juste une fessée suffisait pour te faire comprendre qu’il faut que ça change entre nous, cela se saurait.
Elle pose ses deux mains sur les fesses bien rouges qu’elle écarte, se penche, vérifie que le cratère anal est bien propre, commande :
— Aux pieds de ta chaise se trouve une petite mallette, tu vas la quérir et rapporter ici.
Gael se met sur pieds, profite de la distance pour porter les mains à son cul rouge pour tenter de calmer la lancinante douleur de la fessée qui perdure. Parvenu à la table, il se penche, passe la main dans l’unique poignée, ramène l’objet vers Annie, le dépose sur les cuisses féminines.
— Allez, ouvre-la !
Gael obtempère, recule d’un pas à la vue du contenu : sur un fond de satin rouge, sont alignés, par ordre de grandeur, cinq godemichets. Le plus petit doit mesurer une quinzaine de centimètres, le plus grand vingt-cinq. En plus de la longueur croissante, l’épaisseur suit dans des proportions identiques. Enfin chacun est recouvert d’un préservatif, non pas de latex, mais de cuir noir, luisant, car graissé.
A la vue de la surprise sur les traits de son compagnon, Annie, tout sourire, explique :
— Tout ça pour toi, chéri.
Gael proteste :
— Non ! Non !... Ça ne va pas ! Tu es devenue folle ?
Le sourire d’Annie s’accentue alors qu’elle le coupe :
— Ne m’insulte pas ou il pourrait t’en cuire davantage.
La voix plus froide, elle assène en rabattant le couvercle :
— Tu peux t’en aller, si tu veux mettre fin au jeu. Je ne t’en voudrais pas…
Prenant la mallette en main, Annie se lève, fait mine de quitter la pièce, mais… Gael l’interpelle :
— Attend ! Attend !
Elle fait volte-face, immobile face à lui, à une dizaine de mètres, reste coite.
Gael hésite, demande :
— … Es-tu sûre que ça va rester un jeu… Entre nous… Toujours en privé… Jamais à l’extérieur… Ou en présence d’autres personnes ?
Soucieuse de ne pas lui mentir, Annie répond, en biaisant :
— Absolument ! Entre nous, sauf avec une ou un invité, après un accord commun.
Gael analyse les mots, capitule :
- Dans ce cas j’accepte !
Annie, certaine de ses victoire et ascendant, se dirige vers la table, propose :
— Comme nous sommes d’accord, commençons par manger. Nous passerons à la suite une fois le ventre plein.
Elle s’assoit, dépose la mallette par terre, désigne les plats préparés, dit :
— Je te laisse assurer le service. Il y a une mayonnaise faîte un peu plus tôt dans le réfrigérateur, également de la vinaigrette. Tu en profiteras pour apporter le plat de viande froide.
Annie le suit du regard quand il passe devant elle, sourit à la vue du beau cul rouge, se sert un verre d’eau fraîche de la bouteille qui repose dans le seau à glace.
Gael revient avec un plateau garni des ingrédients réclamés, le dépose près des autres, regarde sa Maîtresse :
— Que désires-tu, chérie ?
— Sers moi du thon, tomates, une tranche de rosbeef. Merci.
Gael s’approche du flanc gauche d’Annie, prend son assiette. Elle coupe son élan :
- Erreur ! Tu dois faire le service à ma droite. Ça fera six claques… Sur tes cuisses, car tes fesses sont encore trop rouges.
Gael proteste :
— Mais… Non ! Je ne savais pas !
— Huit pour protestation. Tu as assez souvent déjeuner ou dîner au restaurant pour le savoir.
Comprenant qu’il est inutile de répliquer, Gael s’enquiert :
— Tout de suite ou après ?
— Bonne question. Après le café. S’il y d’autres erreurs de service, inutile de se disperser.
Finalement, Gael s’en tire avec quatorze claques alors qu’il a débarrassé la table et qu’ils ont dégusté le café.
Annie l’invite :
— Suis-moi !
Elle lui désigne la mallette :
— Porte-la, direction notre chambre. Passe devant, tu m’ouvriras les portes, de plus voir ton cul bien rouge devant mes yeux est un plaisir infini.
L’un suivant l’autre, ils se rendent vers la chambre nuptiale.
Sur place, Annie laisse Gael déposer la mallette sur une chaise, va s’asseoir dans un fauteuil, l’invite :
— Approche ! LIRE LA SUITE



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.

(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Logo de Henic
mercredi 21 mars 2018 à 20h19 - par  Henic

En effet, ça claque bien, c’est rouge, c’est chaud !
Et il y a quelques éléments qui laissent entendre qu’il faudra plusieurs autres chapitres pour aller jusqu’au bout des idées avancées et des fessées entamées...

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur