Laka, femme au foyer

Week-end de soumission
samedi 1er mars 2014
par  laka
popularité : 1%
2 votes

Je suis Laka, femme au foyer et soumise à son propriétaire et Maître depuis bientôt 8 ans.
Je vous raconte ici quelques passage de ma vie de soumise..

Vendredi soir 18h mon Maître arrive à la maison. Comme à l’accoutumée, je l’attends presque nue et munie du collier d’esclave ainsi que des bracelets aux poignets et chevilles. Il entre, m’embrasse et sans plus de préambule il me donne l’ordre d’aller chercher de quoi boucher tous mes orifices ainsi que des cordes en précisant que pour mon petit cul, il a choisi le plug en acier assez lourd et qui m’oblige donc à mettre une ceinture de manière à le maintenir en moi.
Je reviens avec les objets demandés et là il me fait mettre à quatre pates et m’introduit en premier lieu ce fameux plug d’acier qui me fait chaque fois, je dois l’avouer, un peu peur.. mais mon Maître, malgré son intransigeance est un homme doux et prend toujours soin de ne pas me blesser. Bien que je sente mon petit trou résister quelque peu à l’introduction, il se positionne bien en place..pour la mise en place de celui de la chatte, c’est bien moins long, la ceinture est ajustée et cadenassée, je me pense prête, me relève mais aux yeux que mon Maître jette sur moi, je comprends qu’il n’est pas satisfait..
— Je t’ai dit de quoi boucher tous tes orifices.. il ne manque rien ?
— Oui Maître, je vous présente mes excuses, je vais chercher le bâillon
— Tu seras punie pour cet oubli, prend aussi ta laisse

Laisse au collier, bâillon en bouche et cordes dans les mains, mon Maître m’entraine dans la cave dans laquelle tout est prévue pour immobiliser une esclave, je remarque que sans que je m’en aperçoive, il a allumé le chauffage, il a donc tout prévu pour ce week-end. Il lie mes poignets à un anneau du plafond et posément m’explique que là commence le week-end de soumission dont nous avions longuement parlé et que pour l’instant ayant d’autre chat à fouetter et ne voulant pas être dérangé par une chienne dans ses pattes, je resterai là le temps qu’il lui plaira.. "Profites en pour méditer sur ton sort et sur la suite", dit il en partant..
Il monte les escaliers, ferme la prote et la lumière s’éteint .. le silence et le noir..

Le temps ne passe pas vite, et dans ma tête je pense à tous les tourments que je vais vivre à partir de maintenant et jusqu’à dimanche soir. Je me débats dans mes liens mais rien ne bouge, ils sont bien serrés et je n’ai pas accès au nœuds.. d’autre part si c’était le cas, est ce que j’oserai les défaire et risquer une punition plus sévère.. ? Je crois que oui, car mon Maître a raison quand il dit que je suis une chienne qu’il faut dresser régulièrement, j’ai tendance à oublier ce que je suis..

La lumière revient, j’entends des pas mon maître arrive dans la cave avec des objets supplémentaires.
Mon bâillon est retiré, le temps d’enfiler une cagoule très ajustée puis mes yeux sont aveuglés et le bâillon remis ..une pince sur chaque sein.. il est reparti, à peine ai-je eu le temps de gémir pour essayer d’obtenir une certaine clémence de la part de mon Maître , à nouveau le noir et le silence.

Lors de sa troisième venue, il me semblait que des heures étaient passées, mes orifices se distendaient, mes seins me faisait souffrir et mes bras s’ankylosaient. J’étais devenu ce que mon Maître voulait que je sois, laka sa chienne prête à tout pour qu’il me ramène près de lui.
— Alors chienne, tu as bien médité ? prête à obéir ?
Un hochement de tête lui fit comprendre que oui, je suis prête , j’ai bien compris que je suis sa chose..
Après avoir lier mes poignets dans le dos, il tire sur la laisse et me ramène à l’intérieur de la maison en aveugle.
— Chienne, prépares l’apéro et viens te mettre à ta place !
— mm,mm voulant dire oui dans la gueule d’une chienne bâillonnée..

L’apéro servi, je m’agenouille aux pieds de mon Maître et attends les prochains ordres. Il est sur internet et discute avec des gens sur un site, il prépare quelque chose …je n’ose pas regarder ..
— Va chercher ta gamelle, ce soir tu as le droit de boire ..
Je reviens , pose ma gamelle par terre et mon Maître y verse du champagne, me retire le bâillon et m’ordonne de boire, et comme il pense à tout , il n’omet pas d’immobiliser mes poignets dans le dos pour que je boive comme une chienne..
— Laka, ce soir et pendant ces deux jours, tu n’auras aucun moment de liberté, tu seras constamment entravée d’une manière ou d’une autre, jour et nuit afin de restreindre tes mouvements. Si je dois m’absenter, tu m’attendras dans la cave, préparée comme toute à l’heure. Ce soir j’exhiberai mon esclave sur le net.. tu as entendu me dit il en me caressant la tête ?
— Oui Maître
— Pour l’instant je vais te chauffer un peu le cul, je le veux rouge..
L’instant d’après le martinet s’abat sur mes fesses que je présente du mieux que je peux..

A suivre…



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur