4- Une amie d’enfance

vendredi 9 septembre 2005
par  Maître Gyl
popularité : 2%

11— Education de Blondie et Brunette

Après le rituel du réveil, du café servi par Larve je bande les yeux de Blondie et Brunette ainsi que de Nadine avant de les détacher. La douche froide et le lavage de Larve et Nicole avec une brosse à chien dents, simplement attachées bras levés au mur les réveillent vraiment, elles ont la peau qui rosit par endroit et leurs gémissements ne sont pas dus au plaisir... Leurs poignets sont attachés alors au dos....Puis prosternées, elles ont droit à un lavement conséquent qui nécessite quelques coups de cravache pour les faire tenir tranquille, elles sont forcées de laper 2 litres d’eau en 20 minutes.. Puis les bandeaux servent de baillons car elles n’ont plus le droit de parler... et je pose des pinces à linge au bout des seins....... chacune s’accroupit genoux bien écartés sur un seau pour se soulager, se vider, elles ont les larmes aux yeux, honteuses... car je les prends en photos dans cette position.. Puis elles passent sur le bidet où Larve nettoie sexe et anus au petit jet d’eau, puis Nicole les coiffe et je contrôle ensuite leur propreté, leur menotte les poignets (la chaîne entre les deux fermoirs est plus longue que la norme..) devant leur donnant l’ordre de ne pas toucher leur visage ni leur corps... elles vont vider et nettoyer leur seau l’une après l’autre, les toilettes leurs sont interdites ! Juste le seau et aux heures fixées..... Les joues cramoisies je les emmène dans la salle que j’ai aménagé et les fais asseoir sur le banc derrière la table, où sont posées trois brosses rondes à cheveux et elles doivent s’asseoir le sexe sur la brosse... elles ont toujours le bandeau dans la bouche, Nadine est au milieu. Sur la table 3 cahiers et stylos.... elles écrivent sous la dictée de Mad les règles à suivre. Nicole et Larve font le ménage. Je les regarde écrire en s’appliquant, puis vais voir Cathy à la cave. L’odeur d’urine disparaît quand j’arrose Cathy au jet car sous la cage il y a un sol carrelé et une évacuation, elle est en larmes quand j’arrive puis crie sous l’eau froide.

— Tu comptais utiliser les cachets sur Martine ?

Elle se met à sangloter

— Tu sais que cela vaut la réclusion à perpétuité ?

Elle se met à trembler.....et retient ses sanglots.

— Pardon, j’étais prête à tout, j’ai perdu mon boulot, mon appart, mes meubles, tout quoi, je ne savais plus ou aller

Puis elle continue d’une voix tremblante

— Je ferai vraiment tout ce que vous désirez même la prostitution pour vous si vous ne dites rien, j’obéirai de moi même à tout ce que vous voudrez !!

— Je vais y réfléchir, tu m’as déjà dit cela, à plus tard Cathy

Ses sanglots reprennent.... Je remonte dans la salle et enlève les pinces aux seins des trois filles, ce qui les fait gémir et frissonner car ma main glisse jusqu’à leurs sexes et caresse leur clito un bref instant, car après avoir copié elles doivent apprendre les règles par cœur pour les appliquer !!!! Blondie est la plus humide des trois et visiblement la brosse ne lui déplait pas bien au contraire....Je la bouge légèrement et elle se trémousse sur place...

— Tu es une vraie maso Blondie

Elle rougit. Mad doit partir et je la raccompagne les laissant sous la surveillance de Larve que j’ai appelée. Je reviens et enlève les bâillons, renvoyant Larve au ménage et cuisine. Elles avaient les dix premières règles à apprendre. Je m’assois, sur le bureau il y a 30 pinces à linge d’alignées.

— Viens ici Blondie

Elle se lève et s’approche à portée de ma main

— Récite !

Elle ne sait que les 5 premières et je pose 5 pinces. Deux aux seins de chaque côté et une en haut du sexe devant et la met au coin debout avec son cahier ! Nadine en récite huit et n’a donc qu’une pince sur chaque sein, je la renvois s’asseoir. Brunette n’en sait que trois ! Chaque sein reçoit trois pinces et une devant vers le clitoris et je l’envoie au coin à genoux avec son cahier.....

— Je ne sais pas si Mad vous l’a dit, chaque pince vaux 10 coups de cravache.....

Blondie frissonne tandis que Brunette tremble carrément.....et tournant la tête me jète un regard suppliant.... Je me lève, prends une pince, la lui met au nez

— Tu ne sais pas garder les yeux baissés ?

Elle hoche la tête et pleure en silence.....Je regarde l’heure. Les seaux sont près de la porte dans le couloir.

— Passage aux seaux les filles

Elles sortent s’y accroupissent se soulage toutes les trois le visage cramoisi....... Larve que j’ai appelée les essuie avec une lingette. Elles vont le vider, le nettoyer et le ramène. Je les fais rentrer et asseoir toutes les trois. Rajoutant une pince à Blondie qui a touché son visage.... Je dicte les dix règles suivantes....... A midi je déjeune servi par Nicole, tandis qu’elles mangent aussi devant moi dans leurs gamelles posées au sol en étant a 4 pattes..... J’ai enlevé la pince du nez de Brunette et lui ai mise à une lèvre du sexe.... Après leur repas Larve leur débarbouille le visage et elles attendent à 4 pattes sans bouger après avoir lapé un bol d’eau.... je mets simplement un peu de farine vers leurs mains pour voir si elles bougent et descends une gamelle à Cathy qui ne se fait pas prier pour manger.....

— Maître, je ferais exactement ce que vous voulez mais ne dites jamais rien à personne !!!!

— D’accord Cathy, tu feras la paire avec Larve, voici du papier et un stylo, fais moi une confession complète et détaillée, à ce soir

Elle frisonne et répond doucement

— Oui Maître

Dans la salle à manger seule Blondie a bougé ce qui lui vaut une pince de plus tandis que j’en enlève une à Nadine et Brunette qui n’ont pas bougé du tout..... Je rajoute alors une cordelette qui passe sur les fesses en la tirant ce qui bloque leurs mains au niveau des cuisses et passe une longe à leurs colliers et les emmène dehors. Je les fais trotter en cercle en levant haut les genoux régulièrement.... J’ai pris un fouet long et les encourage ainsi...... claquant le dos ou les fesses de celle qui ne s’applique pas......... Elles comprennent très vite en fait et s’appliquent....... Je mets les longes de Brunette et Nadine dans un anneau pivotant fixé sur une plaque de regard d’écoulement des eaux afin qu’elles continuent à trotter et emmène Blondie vers la brouette remplie de cailloux. Je la mets vers les bras, la fais se baisser, lui mets un mors dans la bouche (il faudra que j’en achète, il n’y en a qu’un). Elle place ses mains comme elle peut, se redresse et avance à mon ordre en levant bien ses genoux, un seul coup sec de cravache sur les fesses l’a convaincu d’obéir....je lui fais faire quelques aller et retour en Marchant puis en trottant....... Brunette et Nadine y passent ensuite, elles sont en sueur. Je les emmène derrière la maison, les mets toutes les trois au pied de l’escalier attachées court à la rambarde et les lave au jet d’eau........... leurs cris s’arrêtent dès les premiers coups de cravache. Mouillées et tremblantes elle n’osent bouger. Nicole ramène trois grands draps de bain et les entourent dedans. J’embrasse Nicole et lui dis a l’oreille

— Toi aussi tu trotteras

Elle me sourit

— Oui mon Maître quand vous le voudrez

J’emmène les trois filles dans la cave et les suspends simplement bras levés. Je lis la confession de Cathy, la mets dans ma poche et ouvre la cage.

— Nettoie

— Oui Maître

Elle s’active vraiment !!!!!!! Blondie sanglote, je la console, la caresse, la fouille, son plaisir prend le dessus et elle m’inonde la main.......je la mets sur le chevalet.....je vois ses larmes couler mais elle ne dit pas un mot..... Je bâillonne Brunette, lui sangle les genoux puis tous les dix coups de cravache enlève une pince.....puis c’est le tour de Nadine, et enfin je descends Blondie du chevalet et fais de même........je remonte Cathy et dis à Larve

— Elle va t’aider en tout pour ton travail, elle n’a pas le droit de parler et si elle fait des fautes ou hésite tu me le diras le soir, que je la corrige, et bien sûr aucun contact physique entre vous deux, elle dormira en cage jusqu’à nouvel ordre

— Bien mon Maître, répond Larve.....

...Comme je caresse les seins puis le sexe de Cathy ou j’enfonce les doigts et la sent réagir, Larve attend sans bouger...mais je laisse Cathy sur sa faim et retire mes doigts...

Et lui donne une claque sur les fesses très sèche ! qui lui fait une trace rouge !je passe un bref moment sur l’ordi puis retourne à la cave avec Nicole. Elle voit les traces de cravache sur Brunette, s’approche puis y pose le bout des doigts

— J’aime mon Maître.....

Je lui enlève sa courte jupe et son corset, la suspends, sangle ses chevilles, ses genoux et la cingle avec la cravache fine la zébrant à chaque coups, je compte. Elle commence à hurler mais je vais jusqu’au bout 100 coups de cravache......... Les trois filles sont tétanisées......elles comprennent que je ne céderai jamais, car Nicole supplie vraiment d’une façon très émotionnelle.... Nicole devient un exemple quand après lui avoir laissé un temps de repos et que je la détache elle vient se mettre à mes pieds et me dit à haute voix

— MERCI Mon Seigneur et Maître

Je me penche lui caresse les cheveux,

— Tu es digne de Mad chose Nicole et j’en suis heureux !

Je la redresse, l’embrasse longuement et la fouille.....elle en jouit très rapidement et fortement ....comme quand Mad jouit de douleurs violentes... Sur les murs de la cave il y a quelques photos de positions que je fais prendre par Nicole. Je me rend compte qu’elle les connaît par cœur et en détail... Je détache les trois "élèves" leur enlève les menottes et elles doivent prendre les poses comme Nicole et les tenir 15 mn. J’en ai choisi 4 pour l’instant.. je corrige les poses par des petits coups de badine. Mais les voir toutes les 4 dans la même pose est vraiment plaisant et je prends des photos.... Je fais habiller Nicole par Blondie puis remet leurs menottes aux trois élèves caressant au passage leur entre jambes qui est humide du fait des poses, et nous remontons dans la salle de classe et après un passage au "seau" elles ont une heure d’étude pour apprendre les règles....Je désigne Nicole pour les surveiller et lui dis de poser des pinces si elles bougent ! Je met Cathy dans la cage de la chambre et vais avec Martine couverte d’une cape chez elle chercher des papiers pour le rdv chez le notaire le lendemain. Elle me remet un gros dossier en se mettant a genoux devant moi et dit d’une voix totalement soumise :

— Mon Maître, je suis vraiment heureuse de vous appartenir de porter vos anneaux de ne plus devoir jamais rien décider ! je n’ai jamais été aussi heureuse de ma vie, je me suis vouée à vous et je vous demande humblement de ne jamais rien m’épargner, ni en punitions, ni en humiliations, je suis votre Larve et n’ai aucun droit nulle part, je vous demande aussi de me punir pour vous avoir parlé sans demander la permission et devant les tierces personnes. Je vous obéirai aussi Mon Maître.

Je ne répond pas et nous retournons a la maison.....Je lui met une pince sur la langue.

— Tu la gardes 1 heure compris Larve ?

Elle hoche la tête et je libère Cathy elles reprennent leur travail. Je rejoins Nicole, les filles ont été sages, elle n’a mis aucune pince. J’embrasse longuement Nicole en la caressant, puis passe derrière chacune et glisse ma main sur les seins puis le sexe de chacune, elles sont toujours très très humides ! j’envois Nicole chercher une balance et un mètre à ruban. Je fais mettre les trois élèves debout et les manipule comme des poupées... elles se laissent faire docilement surtout Blondie. Je note le poids de chacune et prend leurs mesures et pointure y compris Nicole qui va ensuite chercher Larve et Cathy qui sont pesées et mesurées de la même façon . J’ai fait une fiche pour chacune car je veux faire des carnets où tout sera consigné , elles seront aussi notées selon leur conduite et applications. Apres le repas du même genre qu’à midi, brossage des dents, toilette du soir, passage au seau et mise au lit attachées en croix sur les lits mais sur le dos et juste recouvertes par un drap. Elles s’endorment malgré tout assez vite, la séance de poney les a vraiment fatiguées. Je remets Cathy dans la cage de la cave et je passe un moment avec Larve pour son rendez vous tandis que Nicole classe les papiers. Je garde donc Nicole avec moi et Larve comme oreiller....place qu’elle adore d’emblée ! J’accroche les poignets de Nicole dans son dos et la serre contre moi

— Tu pense bien à désinfecter tes anneaux ?

— Oui mon Maître nous le faisons ensemble avec Larve

— Très bien en ce cas, ta bouche !

Elle descend jusqu’a mon sexe et le caresse

— Reste sans bouger juste ta bouche chose !

Elle reste calme contrôlant sa respiration....... et je m’endors ainsi....... Je me réveille bien avant l’aube, Nicole s’est glissée à mes pieds. Je me lève passe une robe de chambre puis vais réveiller ,l’une après l’autre, les trois "élèves" les attache debout bras levés près de la fenêtre où j’ai fixé des pitons dans le montant du haut.....j’attache aussi avec des cordelettes leurs chevilles l’une contre l’autre.....puis retourne me coucher....Larve quand je me rallonge me dit à voix basse
— Mon Maître, je suis amoureuse de vous à la folie, je vous le prouverai demain !

— Dors et tais toi !

Je me réveille avant que la sonnerie donne de la voix et envoie Nicole chercher mon café. Je fouille Larve avec trois doigts, puis force et la fiste.... elle est facile...... elle est aux anges.....

— Tu sais se que tu m’as dit cette nuit ?

— Oh oui mon Maître et je ferai plus encore désormais !

— Bien, je verrais bien !!!!!!

Elle crie soudain, son plaisir éclatant avec tant de force qu’elle est à demi consciente ! Je soulève sa paupière et constate que ça va..... j’enlève doucement ma main......

Nicole revient plateau à la taille et je prends mon café en la détaillent, c’est vraiment une jolie chose....... Je pince le bout de ses seins qui durcissent aussitôt ! Je prends mon bol par prudence avant de glisser ma main entre ses jambes, elle est humide et tremble dès que je la touche...J’ai eu raison d’être prudent ! Je retire ma main la laisse juste excitée légèrement tremblante. Je caresse la tête de Larve :

— Vas me faire couler un bain et attend à coté à genoux, tu débarrasses chose et tu viendras aussi

— Oui mon Maître

Elles ont répondu ensemble.....

Je passe une robe de chambre, prends une cravache et vais voir mes trois élèves. Nadine me regarde quand je rentre puis rougit et baisse les yeux et la tête . Je m’approche d’elle, lui mets la main sur la bouche et lui cingle 5 fois les fesses. Ses larmes coulent aussitôt et d’une petite voix elle me dit

— Merci mon Maître

Je l’embrasse, détache ses chevilles et la décroche, la regarde s’accroupir sur le seau, elle devient cramoisie. Je lui tend un mouchoir en papier, elle s’essuie et n’ose plus bouger. Je tire la laisse la met sur le coté du lit par terre et rattache la chaîne de ses poignets à un montant du lit et sors sans un mot. Brunette ne bouge pas la tête entre ses bras, elle pleure en silence, je lui caresse la nuque, la sens frissonner. Ma main descend dans son dos, de l’autre je relève son visage puis l’embrasse, elle me dit alors

— Bonjour mon Maître, je pleure sur mon passé, j’aimais beaucoup P., j’apprendrai à vous aimer mais il me faut un peu de temps, merci de me dresser.

Je détache ses chevilles puis la décroche, elle se fait lourde dans mes bras, je l’assois sur le lit
— Tu as l’air épuisé ?
— Je n’ai pas réussi à dormir cette nuit mon Maître

— Soulage toi sur le seau et remets toi au lit !

Elle prend ma main l’embrasse, passe au seau et se glisse dans le lit, je n’attache pas la chaîne de ses bracelets au lit et elle s’endort avant même que je quitte la pièce.

Blondie dès que j’entre baisse la tête et me dit

— Bonjour Maître

Je m’approche lui glisse la main entre les jambes, elle est trempée !

— Bonjour esclave Blondie, je constate que tu as joui en frottant tes cuisses l’une contre l’autre n’est ce pas ?

Elle relève la tête me fixe, surprise, bouche ouverte...puis rougit et baisse les yeux. Je la bâillonne de la main et lui cingle 5 fois les fesses à la cravache et je sors la laissant ainsi ! Le bain est prêt et à bonne température, je l’apprécie et préviens Larve que pour éviter tout scandale elle va mettre une perruque ( j’en ai vu dans l’armoire de Nicole) et une robe simple sous sa cape mais gardera son collier et ses bracelets sans chaînes. Elle répond alors humblement :

— Bien mon Maître, je ferai comme vous voulez, je n’existe que pour vous obéir et vous servir.......

Je lui caresse la joue, puis explique à Nicole que les trois élèves restent dans leurs chambres comme elles sont, que Cathy reste dans la cage en mon absence, qu’elle fasse la chambre à fond je contrôlerai à mon retour......

Le notaire de Martine est plus que surpris par ce qu’elle lui dit ! et moi—même suis très étonné ,elle est restée debout à coté de moi , il demande à la voir seule, elle refuse, lui disant simplement :

— Si vous ne faites pas ce que j’ai décidé je pense qu’une erreur que vous avez commise quand vous avez repris ce cabinet reviendra en surface !

Il blanchit légèrement et sonne sa secrétaire lui disant d’amener certains formulaires. Martine les signe sans hésiter quand elle les ramène, se mettant à genoux devant le bureau, la secrétaire reste figée ! puis elle me regarde , une expression d’étonnement intense sur le visage. J’appose ma signature et le notaire signe et tamponne puis me remet un exemplaire de chaque feuillet.

— Je souhaite vous revoir cher Monsieur, je passerai chez vous quand vous voudrez.

— D’accord Maître à bientôt.

Nous nous serrons la main et je sors, Martine me tenant la porte, ni lui ni sa secrétaire ne bougent.......Nous partons.

— Mon Maître, je suis heureuse de ce que j’ai fait, je ne pense qu’à l’avenir avec vous dans les conditions de Larve ou je vis, je n’ai jamais été heureuse, et là je découvre que je le suis totalement, que c’est vraiment ma place, mon passé est mort et j’en suis contente, car je ne veux que vivre à vos pieds, ma vie vous appartient, je me tuerai si vous me l’ordonnez, je ne veux plus rien cacher !

Joignant le geste a sa parole elle défait sa ceinture de sécurité, se met nue, ôte sa perruque et remet la ceinture !!

— Je vous supplie de me fouetter à sang quand nous arriverons mon Maître, j’aurais dû faire cela dans le bureau.......

Je ne répond pas, surpris et presque intimidé par sa réaction, par son engagement si absolu qu’il me faudra être encore plus prudent à ne jamais lui donner d’ordres dangereux pour elle !!! Je sais qu’elle est comme Mad, totalement prête à tout, sans limites autre que les miennes ! et dans mes pensées Nicole est aussi présente....... Mais je me concentre sur la conduite, une voiture vient de me dépasser dans un vrombissement impressionnant ! Je m’arrête devant la boulangerie.

— Mets ta cape, prends 5 pains de campagne, obéis Larve !

— Oui mon Maître !

Elle remet sa cape mais capuchon rabattu que l’on voie sa tête, prend le billet que je lui tends et y va, le visage cramoisi !

Elle revient un sourire aux lèvres, apaisée, je comprends que pour elle l’épreuve de se montrer vraiment comme elle aime est franchi, elle a "osé" l’inimaginable !!!!!!!!!

Je l’embrasse tendrement et elle me rend ce baiser avec passion........

Chose Nicole nous attend à genoux dans le couloir, Larve lui tend le pain et je lui ordonne de préparer à manger, un seul repas ! Elle a laissé la cape dans la voiture. Je l’emmène à la cave. Cathy dans la cage sanglote, je suspends Larve et prends un fouet court, elle compte les coups selon mes ordres je m’arrête à 50 prenant soin d’attendre quelques secondes entre chaque ..... Cathy s’est calmée et semble figée...... Je remonte...... la laissant suspendue.

— Vous êtes servi mon Maître ! dit chose qui attend à la porte de la cuisine.

Je lui enlève sa jupe elle me sert juste en corset et je n’hésite pas à caresser ses fesses et enfoncer le bout des doigts dans ses orifices...et je constate quelle aime cela gémissant à chaque fois.. Après le repas je vais chercher Larve et Cathy, leur ordonne de nettoyer les chambres des élèves.... je sors les trois des chambres en leur mettant la longe détachant Nadine et Blondie de leurs positions et tirant Brunette encore endormie. Bien sur Blondie s’est soulagée sur elle et je lui donne deux claques sur les fesses sèchement la traitant de pisseuse ! Je les tire dehors et les fais trotter en cercle en levant bien leurs genoux, après un moment de flottement et quelques coups de long fouet elles s’appliquent. Le long du mur je les fais s’accroupir qu’elles se soulagent alignées côte a côte.... Puis à 4 pattes elles font des aller retour sur le coté de la maison, s’affalant parfois par terre à cause de la chaîne entre les poignets. Entre chaque aller et retour je leur fais faire dix pompes !!!!!......quand je les passe au jet d’eau aucune d’elles ne crient !! Je leur tends à chacune une serpillière neuve très rêche pour se sécher et elles se frictionnent après un moment d’hésitation et que j’ai dit :

— Celle qui n’est pas sèche finira de sécher sur le chevalet jusqu’à demain.......

Je charge Nicole de leur faire un repas, pâtes à la bolognaise et dans cette attente leur mets un simple cintre porte jupe aux seins après quelles se soient mises à genoux sur leur chaîne que j’accroche aux poignées de porte de leur chambre.... aucune des trois ne bougent..... Je contrôle le nettoyage de ma chambre et félicite Nicole. Quand c’est près je les décroche et elles mangent sans hésiter dans leur gamelle, tandis que je questionne Larve sur Cathy, savoir si elle s’applique à fond......Cathy se fige quand Larve dit :

— Elle parle beaucoup, elle m’a même dit vouloir fuir, que vous étiez un salaud, elle dit aussi je pensais pas faire ce qu’il ma dit, il invente n’importe quoi, je pense qu’elle vous prend pour un imbécile mon Maître !!!!!!

Cathy la regarde méchamment puis se jette à mes pieds et me supplie en sanglotant déjà disant que c’est faux qu’elle respecte sa parole et s’applique........je l’emmène en la tirant par les cheveux à la cave et la mets sur le chevalet lui mettant un simple bout de large scotch sur la bouche..... Les trois élèves ont fini leur gamelle, mais sans ordre sont restées sans bouger la tête entre leur gamelle et le bol d’eau...... Larve leur a juste essuyé le visage... Je passe derrière elles, flattent leurs fesses et passe les doigts sur leurs sexes. Blondie est vraiment trempée !!! Je la prends par les cheveux, la fait allonger sur la table sur le dos et la fouille sans ménagement après avoir rabattu ses jambes sur elle. Larve vient les tenir à mon ordre, Blondie agrippe mon poignet et le tire, ma main rentre en elle facilement, je bouge légèrement, elle jouit, son plaisir jaillit par saccades, j’en suis impressionné !!!!!!! ses halètements, ses paroles hachées incompréhensibles sont de plus en plus forts ! tout son corps en tremble elle en transpire !!! J’enlève ses doigts de mon poignet et retire doucement ma main, elle est comme inconsciente..... Avec Nicole et Larve je la dépose au sol, envoie Larve chercher une couverture et l’enroule dedans la plaçant en position de PLS, je soulève sa paupière, elle dort !!!!!!!! Sa respiration se calme elle a juste quelques soubresauts par instant et de profonds soupirs......Nadine et Brunette se sont redressées en entendant ses cris et l’ont regardée. Leur étonnement reste visible sur leurs visages, je les emmène dans leur chambre, les attache simplement au montant qu’elles aient accès au seau..... Je secoue un peu Blondie qui ouvre les yeux me regarde et me sourit puis elle les baisse, prend ma main et l’embrasse, suce mes doigts, frotte ma main sur son visage, la lèche, la passe sur ses seins puis sur son sexe et me dit d’une voix très douce

— Mon Maître, je ferai tout ce que vous désirez, je veux être à vous sans limites.......

Je ne lui réponds pas mais l’aide à se lever et l’emmène dans sa chambre où je la mets au lit sans même l’attacher.

— Repose toi Blondie. A plus tard !!!!!

— Merci mon Maître, je vous aime..........

Je charge Nicole de la surveiller, de passer la voir toutes les 15 minutes. Je vais à la cave et sors Cathy du chevalet, lui attache les poignets à son collier pour la mettre sur la table étroite et lui zèbre les fesses !!!!! La cravache fine la marque à chaque fois ! Elle me supplie de la pardonner.....Je place des gods dans ses orifices et les fais tenir par du scotch large..... en remets un sur sa bouche, après l’avoir suspendue par ses bracelets. Comme j’ai enclenché les vibrateurs elle se tortille sur place..... Je remonte et donne leurs cahiers à Nadine et Brunette quelles apprennent. Nicole me dit que Blondie veux me parler. Je lui amène son cahier. Elle sort du lit en me voyant rentrer, se prosterne devant moi tremblante, le visage sur mes chaussures.

— Je t’écoute Blondie

— Merci Mon Maître, jamais de ma vie je n’ai jouit ainsi, je ne l’imaginais même pas ! malgré les plaisirs que j’ai eus avec Marc et P, j’ai décidé de me vouer totalement à vous corps et âme et à votre service pour tout ce que vous désirez je le dirai à Marc, je veux vivre à vos pieds, je ne demande rien d’autre, acceptez moi Mon Maître je ferai tout ce que vous voulez sans limites et suis prête à mourir pour vous !!!!

— Je déciderai plus tard, voici ton cahier, apprend !

— Oui mon Maître !

Nicole est a la porte, je la prends par sa laisse et nous allons au bureau. Blondie a nettoyé les gamelles et rangé elle attend à genoux à la porte du bureau elle me suit au signe quand je rentre, je donne les papiers du notaire et le dossier à Nicole

— Range cela soigneusement, je verrais cela plus tard

— Bien mon Maître

En le prenant la sangle lâche et les papiers s’étalent de partout !!!! A elles deux tout est vite ramassé, mais je trouve très plaisant de les voir ainsi à 4 pattes !!!!! puis Nicole remet les papiers dans l’ordre tandis que Larve se met à mes pieds.

— Oh !!! et bien ça alors !!!!! s’exclame Nicole rougissante

— Que t’arrive t’il ?

Elle me tend la feuille, tandis que mon pied se glisse entre les cuisses de Larve qui ne demande pas mieux et se frotte contre ma chaussure. Je souris en lisant le papier, Martine est une authentique comtesse !!!!!!!!! Si ceux et celles qui la connaissent la voyait......... je lui rends la feuille sans un mot et me mets à l’ordi un instant. Mad est connectée elle passera demain......nous parlons un moment. Je laisse chose finir de ranger et descends à la cave avec Larve. Cathy semble danser sur place tout doucement..... les gods lui plaisent vraiment !!!! Je m’approche d’elle, lui pince le bout des seins. Elle donne des coups de reins je décolle le scotch devant et pince son clitoris, elle inonde ma main sans chercher à échapper à mes doigts que je serre de plus en plus, au contraire elle se cambre cherche à s’avancer..... Larve fini d’enlever le scotch à mes signes, les gods tombent, elle les ramasse et va les laver. J’enlève le scotch de la bouche Cathy qui pousse un léger cri, je la lâche.

— Merci mon Maître, je m’appliquerai ! promis ! je suis épuisée !

Je souris, la détache et lui désigne la cage elle y va sans hésiter et se couche repliée sur elle même sur le fond. Je passe avec Larve voir Nadine puis Brunette. Elles apprennent avec application répétant les règles à haute voix. Blondie s’est allongée sur la descente de lit à plat ventre et les récitent à mis voix. Je pose mon pied vers sa nuque, elle s’écrase aussitôt au sol. Du pied je la fais tourner elle se met sur le dos aussitôt. Quand je pose mon pied sur son pubis elle ouvre ses jambes au maxi prend mon pied se frotte contre.

— Tu es déterminée Blondie ?

— Oh oui mon Maître, plus que cela encore !!!!! si vous me renvoyez je me suiciderai sans hésiter !!!!!!!! mon choix est irréversible et je vous demande de me percer et me marquer au fer rouge !!!!!!!! je veux tout de vous !

Larve à côté de moi frissonne et tombe à genoux !

— Oh oui mon Maître une marque au fer rouge je veux aussi !!!!!!!!!!!!! je vous en supplie ! être une noble déchue de tous droits et marquée comme au temps des Rois et être esclave Larve, mon Maître je serai ainsi à ma vraie place !!!!

Je reste un instant surpris , ai soudain une pensée pour celui ou celle qui a écrit "C’est l’esclave qui fait le Maître !!!! Plus l’esclave veut aller loin, plus le Maître sera grand !

— Parfait je vais voir où trouver un fer !

Je sors tirant la laisse de Larve qui se déplace à 4 pattes. Mon tel sonne. C’est Marc, il me raconte qu’il a trouvé une super minette et passe le week—end avec donc il passera pas mais aimerait avoir Cathy la semaine suivante trois jours.... et me demande de plus contraindre Blondie, d’être très dur avec elle, de lui trouver des fautes pour la garder plus longtemps, comme il a peu de temps je ne peux lui expliquer pour Blondie, il coupe très vite..... Je souris, s’il savait.... mais le destin me rend service ! depuis que Nicole m’a abordé ma vie a changé vraiment à 10000%. Qui aurait imaginer....... Je retourne au bureau où Nicole me montre le courrier du jour, Larve s’est remise naturellement à mes pieds..... Ma main est entre les cuisses de chose, je tire la laisse de Larve et la guide vers mon sexe elle me défait un peu tremblante puis plonge sans hésiter, restant enfoncée quand j’appuis sur sa tête. Dans le courrier les lettres personnelles de Martine qui ont été laissées fermées, comme je l’ai décidé, car une esclave n’a aucune intimité..... Là il y en a une pour Nicole, je l’ouvre, la lis, lui demande qui est—ce.....Elle me répond sans hésiter :

— Isa est une amie de dix ans elle vit en concubinage, mais aime bien les aventures, ils vivent assez librement, on se voyaient peu mais ils sont déjà venu passer quelques jours ici mais il ne s’est rien passé. P était là et moi j’ai été malade !

— Tu lui répondras esclave Nicole, tu me montreras !

— Bien sûr mon Maître, vous me dicterez ce que je dois dire !

Je lui flatte les fesses y donne une petite claque, je la regarde en souriant sa soumission me semble palpable ! Je caresse la tête de Larve qui n’a pas bougé, j’aime sentir une bouche sur mon sexe, comme un fourreau très doux...... Puis Nicole ramène les élèves dans la petite salle je leur dicte les dernières règles et leur donne la nuit pour les apprendre ! Larve est allée vider et nettoyer les seaux et ranger les chambres. Je les laisse jeûner ce soir et ne mets qu’une chaîne de 1.5 mètre à leur collier fixée au lit qu’elles puissent bouger et comme le fixe une règle qu’elles puissent se tenir debout à coté du lit dés que la porte s’ouvre..... Je passe voir Cathy qui dort encore !!!!! Je mange légèrement et vais au lit de bonne heure, Larve et Nicole que j’attache au montant du lit par leur laisse sont sur les descentes de lit de chaque côté.......
Je me réveille de très bonne heure, le jour n’est pas levé. je réveille Larve et sans bruit nous sortons de la chambre, je prends un survêtement au passage. Larve prépare le café, me le sert au bureau, le plateau fixé à la taille. Je la questionne sur son passé , elle répond en rougissant souvent mais sans rien me cacher, laissant couler quelques larmes parfois. Quand elle est à la cuisine je sors et fais le tour de la maison, je vois deux barres en bois de 3 mètres de long et environ 5 centimètres de diamètre.... une idée me vient aussitôt......Je vais dans le débarras du fond où j’ai fait mettre un des fauteuils de la salle que j’ai modifié , j’examine les pieds, ce sera parfait !!!! Je ramène les barres, retourne le fauteuil, les fixe aux pieds avec du fil de fer tout en songeant que Cathy fera la 4eme.......Je rentre, Larve attend à genoux derrière la porte. Je l’envoie chercher Cathy à la cave, réveille et détache Nicole qui m’aide à délivrer les trois élèves que je tire sans ménagement dehors prenant Cathy au passage par sa laisse. Elles frissonnent le jour se lève et il fait frais. Je leur fais sortir le fauteuil et les met chacune à un côté des barres un genoux au sol, je fixe une longe au collier des deux de devant, m’assois sur le fauteuil ! A l’ordre elles se relèvent. Le fauteuil tangue un peu pour la première fois.....et le poids au bouts des bras les surprend un peu.

— En avant, levez bien les genoux et bien cambrées !

Elles obéissent, je note qu’il faudra leur apprendre à faire cela ensemble ! Cathy qui ne l’a jamais fait avec elle comprend vite et s’applique ! Le fouet court que j’ai pris va à merveille pour atteindre les fesses et dos de Brunette et Blondie que j’ai mise devant mais aussi Nadine et Cathy derrière juste en me tournant d’un côté ou de l’autre. A force de corriger leurs pas au troisième tour autour de la maison elles marchent avec ensemble...... Elles sont en sueur..... Au 5eme tours je sens qu’elles fatiguent et décide que pour cette première fois cela suffit ! Je fais poser puis les emmène dans la maison. Elles suivent leur laisse sans résister, sans hésiter. Je charge Larve de les laver toutes les quatre mais l’une après l’autre je me doucherai ensuite. Elles restent dans le couloir près de la salle de bain debout contre le mur mains au dos. Je leur pose un peignoir sur les épaules qu’elles ne prennent pas froid. Je surveille Larve qui s’applique à frotter, aucune ne bouge elles se laissent faire.... Nicole les sèche ensuite avant que je contrôle leur propreté Blondie passe en dernier je la sèche tandis que Nicole va préparer le petit déjeuner selon mes ordres. En séchant Blondie je ne manque pas de la fouiller, la caresser et elle en jouit s’abandonnant à mes mains dés que je le lui permets..... ;Elles me suivent dans la salle à manger où j’ai mis une planche entre deux chaises pour faire un banc. Les 4 bols de céréales sont posés sur la table, elles s’assoient à l’ordre puis le dévorent en silence tandis que passant derrière elles je me penche pour pincer le bout de leurs seins et effleurer leurs clitos qui réagit aussitôt sous mes doigts......Leur réveil matinal, leur fatigue les rend très docile, comme si elles étaient dans un autre temps......Je leur fais nettoyer leurs chambres et vider les seaux, interdiction de parler ! Puis en salle elles récitent les règles , Cathy les apprend depuis le petit déjeuner à genoux au coin. Brunette passe en 1er elle sait 20 règles ! donc 10 pinces à linge. Nadine en second, elle en connaît 25 !donc 5 pinces et Blondie me surprend ! elle récite les 30 règles sans erreur ! elle se met à genoux

— Mon Maître je suis à vous. Vous n’avez aucun justificatif à me donner pour me fouetter ! si vous en avez envie faite le sans limites, ma vie est à vous, je vous aime !, le reste je m’en fiche ! ce que je veux c’est vous donner du plaisir !

Un silence lourd s’installe quelques minutes, cela est "palpable" par toutes les personnes présentes........ Je caresse la tête de Blondie doucement

— Bien Blondie, je te garderai pour toujours ici mais tu seras fouettée tous les jours !

— Merci mon Maître je suis comme Nicole et Larve je vis par vous et pour vous !

Brunette la regarde bouche bée après s’être exclamée

— Et Marc alors ?

Je rajoute deux pinces à Brunette, puis mets huit pinces à chaque sein de Blondie en forme de cercle. J’appelle Cathy qui en récite une 20eme ce que je trouve pas mal du tout. Nicole et Larve emmènent les élèves à la cave tandis que je passe dans la remise où j’ai remarqué un sac de chaînes. J’en prends quelques unes ainsi que des faux maillons, un coupe boulon et une pince. Je les rejoints. Les six filles sont à genoux contre le mur mains sur la tête. Je pose à chacune une chaîne à la taille que je ferme avec un faux maillon que je bloque à la pince. Je crochète leurs bracelets des poignets dessus sur les coté, qu’elles comprennent à quoi cela servira et bien sûr je caresse leurs sexes au passage, réveillant légèrement les petit clitos qui réagissent aussitôt et les remets à genoux mais tournées vers le centre de la pièce. Quand j’ai fini je tiens baissé mon pantalon de survêtement devant et à tour de rôle leur fait embrasser mon sexe les prévenant que désormais tout manquement aux règles leur vaudrait une correction...... qu’elles devaient participer activement à leur esclavage et ne jamais cacher de fautes, que se soient elles qui les commettent ou qu’elles en voient....... Nicole et Larve doivent apprendre les règles dont elles en suivent déjà la plus part, elles écoutent attentivement, comme dans un état d’esprit différent depuis le matin, y compris Larve et Nicole qui on vu trotter les élèves dehors et savent qu’elles le feront aussi..... et les poignets simplement à la taille qui empêche tout gestes tout mouvement ou attouchement......Je crochète leurs bracelets aux chevilles et les fais asseoir sur leur talons, tête baissée et les laissent ainsi........ je me douche puis je passe un long moment sur l’ordi, l’ampli de la cave est bien sûr branché mais aucune ne parle....aucun bruit.....Lorsque je retourne à la cave je remarque qu’elles poussent un soufflement très discret de soulagement, je détache Larve, l’embrasse, m’assois sur le fauteuil et l’envoie me chercher à boire. Je regarde les 5 filles et m’interroge sur le pouvoir que j’ai sur elles, la "force" qu’elles représentent, ainsi que pour Larve qui me ramène à boire. Elle s’agenouille, tend le plateau tête baissée comme consciente que quelque chose hors norme se passe.... Je vide mon verre...... Je me lève, envoie Larve au ménage, détache les filles les mets debout accrochées par les poignets et sur la pointe des pieds, sauf Blondie que j’envoie vers la porte. Je l’emmène au bureau la fait s’agenouiller et la questionne sur Marc et P. Elle me répond sans hésiter, sans rien cacher, heureuse de se confier, de parler sans craintes, sans tabous. Le tel sonne et je réponds car j’attendais cet appel , elle est à portée de ma main et au signe me défait et plonge heureuse de sentir le sexe de son Maître dans sa bouche s’enfonçant à en avoir des hauts de cœur, bien à fond.......J’appuie sur sa tête qu’elle ne bouge plus. Je raccroche et regarde un site sur l’ordinateur cherchant une certaine photo, lorsque je l’ai trouvé je prends Blondie par les cheveux et la lui fais regarder. Elle rougit et frissonne puis sourit.......et dit d’une voix très douce :

— Je serai fière de porter des anneaux et un cadenas comme elle Mon Maître si vous voulez bien me les mettre, faites de moi ce que vous voulez mon Maître, j’accepte ,par avance, tout ce que vous déciderez pour moi !

Je l’embrasse longuement, elle m’enlace, je la fouille , elle m’inonde la main.... Quand je lâche sa bouche elle met sa bouche prés de mon oreille et d’une voix douce et totalement soumise me dit alors :
— Mon Seigneur et Maître, je suis votre propriété, transformez mon corps comme vous le voulez, il vous appartient comme mon cœur et mon âme, je vous aime et ne vis que pour vous, quoique vous vouliez je le veux aussi, ma vie est a vous, faites en ce que bon vous semble, je veux vous rendre heureux.. je ne vis que par et pour vous désormais !

Je la serre contre moi sens son cœur qui semble s’ affoler....

— Très bien Blondie, tu ne seras pas prévenue à l’avance mais tu devras obéir, voire subir ce que je décide pour toi au moment où je le décide.....

— Oui mon Maître ! tout ce que vous voulez, ou vous voulez, quand vous voulez !

Je l’emmène dans la chambre de Nadine, la mets au coin puis fouille l’armoire. Je finis par trouver une petite mini jupe et un haut court à bretelles fines qui laisse la taille visible. Je l’habille avec, puis l’emmène à la salle de bains.

— Tu vas te coiffer en faisant deux couettes à tes cheveux, maquillage rose y compris les ongles quand tu as fini tu viendras à la porte du bureau et attend sagement à la porte

— Bien mon Maître !

On sonne, je vais voir c’est Mad elle a pu venir plus tôt, j’ouvre le portail et sors à sa rencontre prenant une laisse au passage. Je l’embrasse et la déshabille mettant ses habits dans sa voiture, elle a bien sur son collier qu’elle doit mettre avant d’arriver. Je lui mets la laisse, la fais mettre à 4 pattes et fais le tour de la maison ainsi.......je me baisse et la fouille, elle en jouit aussitôt comme toujours...... Je l’emmène à la cave, la met sur le chevalet, les bras devant pas trop remontés à cause de son épaule, elle gémit un peu mais sans plus. Je décroche Nicole et l’envoie préparer le repas puis je fouille Brunette, je l’ouvre elle gémit de plus en plus fort je continue et ma main rentre en elle, elle râle, le souffle court elle supplie soudain :

— Encore mon Maître, encore.........oui, oui, encore......

Elle jouit secouée par des spasmes de plus en plus violents.... Je retire ma main la décroche, elle s’effondre dans mes bras et je la pose au sol elle est à demi consciente.. mais parvient à dire d’une voix bouleversée

— Merci mon Maître, oh merci....

Elle ne bouge plus. je soulève sa paupière....elle dort !!!!!!!!!!!

Je place Cathy sur la croix puis décroche Nadine qui n’a pas arrêté de regarder Mad depuis son arrivée.

— Pourquoi regardes tu Mad ainsi Nadine ?

Elle devient écarlate et frissonne légèrement......

— Je trouve formidable sa soumission et son obéissance mon Maître, qu’à son âge elle soit ainsi, on sent qu’elle vous aime..

Mad sourit, elle en est radieuse et oublie sa douleur.. J’amène Nadine devant Mad.

— Tu lui obéiras Nadine, Mad peut t’emmener chez elle si elle veut, tu es à son service !, tu lui feras faire le ménage à fond chez toi Mad et tu vas parfaire son éducation mentale d’esclave

— Oui mon Maître avec plaisir, qu’elle devienne comme moi ?

Je souris et hoche la tête............ Je détache Mad, fais agenouiller Nadine devant elle, quelle lui embrasse le pubis.. J’attache les poignets de Brunette à son collier sans quelle se réveille et la couvre avec un plaid, au passage j’effleure l’entre jambes de Cathy qui est trempée. Elle a frissonné en voyant Nadine embrasser le pubis de Mad.... Nous remontons. Nadine va chercher les habits de Mad dans sa voiture et l’aide à se rhabiller. Blondie fait vraiment "gamine" dans sa tenue et son maquillage et cela se sent quelle aime vraiment cela....car son comportement est vraiment celui d’une gamine très perverse.... ce qui me plait tout à fait ! Le repas est calme , Mad, Blondie mangent avec moi à table servis par Nadine, Nicole et Larve. Brunette dort encore et Cathy reste sur la croix. Je passe une bonne partie de l’après midi à discuter avec Mad, à parler sur l’ordi à ma soumise et à régler divers problèmes personnels au tel. Quand Mad part en fin d’après midi avec Nadine je mets Cathy dans la cage de la cave, Brunette dans celle de la chambre et garde Blondie pour la nuit tandis que Larve et Nicole s’installent sur les descentes de lit.....Une page est tournée ma soumise vient demain pour le week—end.............

PRECEDENT- ............................................................ SUITE-








align="middle" quality="high" bgcolor="#000000" name="11751_DB_315x300"
allowScriptAccess="sameDomain" allowFullScreen="false"
type="application/x--shockwave--flash"
pluginspage="http://www.adobe.com/go/getflashplayer"
flashvars="siteurl=aff.devicebondage.com&sitename=devicebondage&natsid=christinearven&program=revshare&campaign=flash"
>


ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer les textes publiés,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
    Entrez votre pass abonné

Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur