Georgen d’Oronte


Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 24 février 2011
par  Georgen d’Oronte

Les abandons de Geneviève

En un long soupir de demi-satisfaction Geneviève repose son stylo-plume sur son secrétaire. Elle vient de finir un article destiné à une publication historique après quelques semaines de recherche. Demi-satisfaction car si cet article lui paraît bon, son corps lui rappelle qu’elle n’a pas fait l’amour depuis plus de trois semaines. Son mari, Georges, semble gaspiller sa vie à arpenter le monde à la (...)

samedi 15 mai 2010
par  Georgen d’Oronte

3 - Les présentations de Geneviève - Chap 16 à 23

Seizième partie
Avec des gestes d’une exquise féminité, Geneviève défait un à un les boutons de son spencer qu ’elle pose délicatement sur le cuir noir du siège, puis ceux de son chemisier et apparaît à Sadorge en soutien-gorge blanc en voile de nylon qui laisse facilement deviner son contenu. — Un écran prometteur, dit-il. Veuillez me tourner le dos pour vous dégrafer puis cacher vos seins de vos mains. (...)

vendredi 5 mars 2010
par  Georgen d’Oronte

2 - Les présentations de Geneviève - Chap 11 à 15

Onzième partie :
Georges et Saint-Hubert sont assis autour d’une table recouvert d’une nappe vichy dans une alcôve tranquille d’un restaurant Place des Vosges. Ils viennent de terminer leur repas entre amis et sirotent un armagnac hors d’âge . Malgré l’ambiance détendue , Georges prend la parole nerveusement :
Mon cher Francis, je ne peux répondre à ton invitation. Nous sommes en juillet et mes (...)

samedi 6 février 2010
par  Georgen d’Oronte

1- Les présentations de Geneviève - Chap 1 à 10

Première partie
Nous en avions parlé, Geneviève et moi après avoir fait l’amour, de ce manque qu’elle ressentait en elle, même lovée contre moi et apparemment repue de désir . Je me décidai à aborder ce sujet le soir de notre second anniversaire de mariage devant deux flûtes de champagne rosé.
— Tu es une jeune prof dynamique de 32 ans, sure de toi dans ton métier et pleine d’avenir . Mais en (...)

Commentaires récents

25 novembre

Un bien beau récit, qui s’achève délicatement.
Je partage l’enthousiasme de Sylvain de Perry, y compris pour la photo qui accompagne cette conclusion (...)

20 novembre

Ca y est ! Le lecteur l’attendait depuis... un siècle ! Outre la photo de la sublime croupe qui accompagne le final de ce récit, les trois dernières (...)

16 novembre

Certes, le patron est un salaud.
Mais l’histoire, quoique très orientée, est variée et attire le lecteur jusqu’au bout... Bout d’une première partie, (...)

11 novembre

Vu son état, je suis certain qu’elle ne répondra pas à vos excuses. Vous me donnes une bonne occasion pour la punir.... je vous en (...) Un texte conforme à ceux que l’auteur a déjà publiés sur ce site : plutôt dur, efficace, avec une volonté de déshumanisation de l’esclave (les 3, en (...) Un texte bref qui constitue presque un inventaire des constituants du BDSM « soft », un peu à la manière de Fatum, c’est à dire de façon plutôt (...)

10 novembre

J’aurais dû mettre cela en note liminaire : ce texte est très dur et cruel, pas du tout fait pour des personnes sensibles (...)

8 novembre

Pôvre 69 ! Je l’avais complètement oubliée. Dont acte ! Avec mes excuses auprès d’Elle. Sylvain. Ah, Ah ! Merci, Sylvain de vos bons mots. Mais vous avez raison. C’est mon premier texte depuis très longtemps. Mais je vais vous avouer un secret (...)

7 novembre

Désolée Sylvain, mais le dernier texte de Kingliart date de décembre 2021 soit moins de 1 an !