L’horloge par MILF Lover

Chapitre 4 à 7 (Fin)
samedi 10 décembre 2022
par  Henic
popularité : 3%
20 votes

4. Mise en place de Liz

Je reviens dans le donjon une vingtaine de minutes plus tard. Il y a toujours un étrange silence. Le seul bruit est celui des doux gémissements de Lucy. Elle reste affaissée dans ses liens mais elle est de nouveau réveillée. Je ne peux qu’imaginer l’agonie dans laquelle elle se trouve avec son anus ruiné.
« Ravi de voir que tu nous as rejoints, Lucy. Je pense que tu as quelque chose à me dire, n’est-ce pas ?
— Oui Maître. Pardon, Maître, gémit-elle.
— Et ? Crié-je.
Elle paraît confuse pendant un moment. Puis la lumière semble lui apparaître :
« Merci Maître d’avoir torturé cette salope sans valeur et lui avoir appris l’erreur de ses voies.
— Crois-moi Lucy, ce fut un plaisir. »
Revenant à Chloé, je dis :
« Il y a un problème. Le cul de Lucy n’est plus étanche. Nous allons devoir choisir une autre volontaire chanceuse pour s’asseoir sur la station numéro 3 et devenir la vache humaine. »
Chloé regarde autour d’elle un instant et désigne timidement la blonde qui s’est fait injecter le silicone dans les seins.
« Bon choix Chloé, même si je ne peux qu’imaginer la douleur des dômes sur ses seins déjà douloureux. »
Je me dirige vers la blonde. Je ne peux pas résister à l’envie de comprimer ses seins maintenant gros et arrondis. Elle pousse un cri de douleur tandis que je les pétris grossièrement.
« Maintenant, comment tu t’appelles, Blondie ?
— Liz, Maître.
— Liz. Tu viens avec moi. Et ne tente rien comme Lucy l’a fait. D’accord ?
— Oui Maître. »
Je ne prends aucun risque. Je mets le collier à Liz avant de l’emmener dans le donjon principal.
Lauren est maintenant complètement réveillée et gémit légèrement quand j’entre. Sa marque nouvellement acquise est encore rouge vif et suinte. Elle pousse légèrement vers le bas pour soulager la pression de la queue en acier sur sa chatte. Elle a l’air fantastique.
« Alors, Liz. Nous allons nous mettre au travail car Lucy nous a mis un peu en retard. »
En lui tendant un tube de lubrifiant, je dis :
« Tu as précisément deux minutes pour te positionner sur la selle avec les queues en acier enfoncées dans le cul et la chatte. Tu peux utiliser autant de lubrifiant que tu le souhaites. Si tu n’es pas en place après deux minutes, le lubrifiant sera remplacé par de l’huile de piment et je te mettrai en position. Le décompte commence maintenant. »
Après quelques instants pour évaluer sa situation, Liz prend une décision. Elle va se mettre en selle. Elle grimpe, la selle étire ses jambes écartées. Elle presse une grosse cuillerée de lubrifiant sur chacune des queues en acier, positionne l’une à l’entrée de sa chatte, l’autre devant son trou du cul et appuie lentement. Elle halète quand les deux bites commencent à se glisser en elle. Celle de sa chatte s’introduit facilement. Elle n’est pas si grosse. Celle dans son cul est plus résistante, mais s’enfonce assez rapidement en elle. En quarante-cinq secondes, elle a terminé et est prête pour l’étape suivante.
« Bravo Liz. Ce fut très rapide. »
J’attache ses mains dans les menottes derrière son dos, puis je passe à la partie qui, j’en suis sûr, causera plus d’angoisse à Liz. Les dômes d’aspiration des seins.
Tirer les dômes depuis le plafond en montre l’intérieur à Liz. Elle se met à pleurer en voyant la grande pointe au centre de chaque dôme, destinée à chaque mamelon, et les nombreuses petites aiguilles tout autour du dôme. Ses seins sont déjà horriblement douloureux à cause des injections de silicone.
Je place le premier dôme sur son sein gauche et j’appuie brièvement sur la pompe d’aspiration. La chair du sein de Liz est immédiatement aspirée vers les aiguilles. La pression sur ses seins déjà douloureux semble trop pour Liz et elle pousse un cri de douleur. Ignorant ses plaintes, j’appuie sur le bouton jusqu’à ce que les pointes des aiguilles s’appuient contre, mais ne pénètrent pas, la chair de ses seins. Elle va rester comme ça pendant quelques heures avant que l’horloge ne démarre. Je répète le processus avec son sein droit.
« Maintenant, Lauren, pendant que je me prépare, explique à Liz ce qui va se passer dans la prochaine étape. Et fais-en une description complète. »
Lauren se tourne vers Liz, hésitante au début, puis :
« Oh Liz, je ne sais pas comment te le dire. Le Maître va te marquer sur ton cul. Il va prendre ce tison chauffé à blanc dans le four et l’appuyer sur ta belle fesse. La douleur est horrible, la pire chose que j’aie jamais connue. Tu sentiras et entendras ta peau brûler. Et ça ne va pas mieux quand il enlève la marque. J’ai toujours l’impression que ma peau est en feu, même maintenant. Sois courageuse, chérie.
— Une très bonne description Lauren, merci. Es-tu prête, Liz ?
— Oh Maître, s’il vous plaît, non. Je ferai n’importe quoi…
— Oh bon sang, dis-je en secouant la tête. Vous, les chiennes, vous n’apprenez jamais, n’est-ce pas ? Vous voulez bien faire quoi que ce soit. Vous n’avez pas le choix. Ce que je veux que vous fassiez est de vous préparer à être marquées. Ce que je ne veux pas, c’est que vous gémissiez et suppliiez. C’est très fastidieux. Maintenant, es-tu prête à être marquée ?
— Oui Maître, répond-elle, des larmes jaillissant dans ses yeux.
— C’est mieux. »
Et sans autre avertissement, je sors la marque de la flamme et l’appuie fortement sur sa fesse gauche. LIRE LA SUITE


Entrez votre pass abonné

ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :
- d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
- d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

ALLOPASS OU PAYPAL
OFFRE DECOUVERTE (1 jours)
ABONNEMENT 7 JOURS
ABONNEMENT 15 JOURS
ABONNEMENT 1 MOIS





ABONNEMENT 3 MOIS





ABONNEMENT 6 MOIS





SE DESABONNER


OFFRE DECOUVERTE (code valable 1 jours seulement)


Commentaires

Logo de kingliart
mercredi 28 décembre 2022 à 11h23 - par  kingliart

Cette histoire est une suite assez abominable de tortures ignobles. Je ne vois rien qui puisse la sauver (ni les filles, d’ailleurs). Et la trad automatique est trop visible. L’idée des douze heures aurait pu être bonne, mais cet enchaînement d’atrocités n’a rien de très ... excitant. Dommage.

Logo de Henic
jeudi 15 décembre 2022 à 19h58 - par  Henic

Vous avez raison, il manque des filles. Malheureusement, soit l’auteur n’est pas allé au bout de son histoire, soit il n’a pas mis les derniers chapitres en ligne. Il y avait une adresse mel sur le site qui a publié en anglais, je l’ai essayée mais « il n’y a plus d’abonné au numéro demandé »... Si je trouve la suite quelque part, j’irai au bout de la traduction (même si l’histoire est vraiment rude).
Mais, si vous avez une âme de créateur, vous pouvez écrire la suite...

Logo de RODRIGUEZ
dimanche 11 décembre 2022 à 13h59 - par  RODRIGUEZ

BONJOUR

votre histoire n’est pas fini il manque des filles