Mon histoire 1

samedi 10 février 2018
par  VIRGINIE
popularité : 92%
4 votes

Ceci est mon histoire

-1-
Je suis Virginie, femme mariée, mère de deux ravissantes filles de 17 et 15 ans, fidèle à mon époux, bien que fantasmant sur de putatives infidélités.
Mon histoire est celle d’une dégradation au-delà de mes plus folles « espérances ».
Ce Samedi 2 Juillet 2016, ma famille et moi arrivons vers 15h au Club Med de La Palmyre, près de Royan en Charente Maritime. Une grande première pour nous qui d’habitude allions en camping. Compte tenu de la promotion de mon mari et d’une prime conséquente de bons résultats, nous avons décidé de nous offrir le Club Med, en famille, un bon mois de détente avant l’année cruciale du bac pour la plus grande, et pour mon mari après de si bons résultats.
Tout y est accueillant, et en tant que mère de famille, j’apprécie la prise en main totale de notre bien-être, pas de repas à prévoir, pas de ménage. Juste son linge. Les filles apprécient l’ensemble des activités possibles, la plage juste devant, certes un peu encombrée (mais il reste les piscines du Club), les soirées cool, relax, avec la discothèque ouverte chaque jour. Une liberté pour chacune et chacun avec une seule obligation : le déjeuner et le diner en commun.
Compte tenu de la longueur du séjour, j’ai décidé de prendre comme activité l’équitation, pour reprendre une activité que j’ai pratiquée dans ma jeunesse mais abandonnée après mon mariage, me consacrant à mon foyer, mon mari et mes enfants. L’activité a lieu les après-midis de 14h30 à 17h30. Le lendemain, dimanche, je me présente donc au bureau où nous attend le GO en charge de l’activité. Nous ne sommes que 3, moi étant la seule femme. Le GO nous interroge sur nos niveaux, notre expérience en équitation, avant de nous faire essayer et choisir notre bombe, notre cravache. Je suis habillée d’un t-shirt, d’un pantalon arrivant aux genoux, et de tennis.
Nous prenons deux petites voiturettes pour aller à travers la forêt au Centre Equestre distant de 3kms, club indépendant du Club Med. Le GO, un homme bien bâti, cheveux bruns, me fait monter dans sa voiturette, et demande aux deux autres cavaliers de nous suivre avec la deuxième voiturette. Bien évidemment, durant le parcours, le GO me demande de parler de moi, en tout bien tout honneur bien sûr.
Club Med oblige, les chevaux sont prêts, sellés, à notre disposition. Le GO me propose de prendre Euréka, une jument de 7ans, de robe bai, assez haute, et musclée. Mes compagnons ont eux aussi des chevaux de belle tenue. Après nous avoir fait faire connaissance avec nos montures, il nous demande de les amener par le licol au manège.
— Aujourd’hui, nous allons faire essentiellement une séance de manège pour que vous preniez vos montures en mains, et que je puisse avoir une bonne appréciation de votre niveau d’équitation.
La séance se déroule bien, les trois cavaliers ayant un assez bon niveau, je reprends mes marques rapidement. Euréka est à la fois fougueuse et disciplinée, obéissant bien à mes ordres, marche au pas, trot enlevé, petit galop, tout se passe au mieux. Devant la qualité des cavaliers, le GO finit par une petite séance de saut d’obstacle avec des barres à environ un mètre.
En fin de séance, les chevaux étant ramenés à leurs lads et leur écurie, nous reprenons les voiturettes et revenons vers le club. Le GO me félicite pour mon niveau en équitation, et commence à commenter ma tenue sur le cheval, la bonne assiette sur la selle compte-tenu de mes petites rondeurs, le mouvement de mes seins lors du trot et du galop, la souplesse malgré ma légère rondeur, et me promet une semaine d’équitation très intéressante. Quand je lui dis que j’ai prévu de rester jusqu’au 30 juillet, il sourit et me répond que je pourrais alors beaucoup progresser tout en ayant des expériences passionnantes. Un peu naïve, et tout à la joie du plaisir de la séance passée, et ne pensant qu’à l’équitation, je lui réponds que je ne demande que cela.
Au cours du diner en famille, chacun raconte sa journée, et je dis à mon mari et mes deux filles, mon plaisir d’avoir repris l’équitation et ma fierté de mon niveau retrouvé rapidement. Le tout avec passion… La soirée est agréable, tous les membres de la famille ont eu une bonne activité. Mon mari débutant au golf, mon ainée inscrite au beach-volley et la plus jeune au tir à l’arc.

-2-
Lundi 14h30, je suis à nouveau conduite par le GO, Julien, au Centre Equestre, suivis par la voiturette des deux cavaliers, Marc et Alain, et nous y retrouvons nos chevaux. Pendant le voyage, Julien me parle de lui, de son parcours jusqu’à être GO au Club Med, il y a 3 ans à 23 ans. Son expérience en équitation, arrivé comme vice-champion de France en poney à 16 ans, et arrivé en 6ème position avec un 4 ans à la semaine de Fontainebleau en 2010.
— Aujourd’hui, nous allons faire une petite randonnée dans les bois.
Les chevaux nous attendent, et nous partons rapidement vers notre randonnée, très agréable dans la pinède. A notre retour, Julien me demande si je dois être de retour impérativement à 17h30, ou bien si je peux rentrer un peu plus tard, car il a un sujet à finaliser avec le gérant du Centre Equestre. Je lui réponds que cela ne me pose aucun souci, je propose de desseller et panser Euréka pendant ce temps.
— Bonne idée, me répond-il.
J’amène Euréka à son box, et la desselle avant de m’occuper d’elle.
Peu de temps après, Julien me rejoint et s’approche doucement de moi entrain de brosser Euréka. - Tu sembles avoir la main douce.
Il se colle derrière moi et met sa main sur ma mienne qui passe la brosse, je frissonne légèrement d’une telle approche.
— Tu sembles apprécier ma présence derrière toi.
Je ne réponds pas mais un autre frisson me parcourt alors que sa deuxième main se pose sur mon sein gauche
— J’apprécie tes formes, j’aime les femmes ayant des rondeurs que l’on peut pétrir.
— Je vous en prie, laissez-moi, je suis mariée et ai deux enfants, dis-je d’une voix très basse, presque un susurrement
— Ta voix trahit ton désir, pourquoi t’en priver ? me dit-il en prenant ma main gauche et la posant sur son bas ventre où je sens une forme bien durcie.
— Veux-tu mieux connaître mon sexe ? Il appréciera une gâterie buccale. Je suis sûr que tu en as envie. Je le sens, me dit-il doucement à l’oreille, tout en me léchant le lobe de l’oreille
— Non, je vous ne prie, dis-je d’une voix faible.
— Allez, retourne-toi doucement et mets-toi à genoux. LIRE LA SUITE



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.

(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

  • Mon histoire 1

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur