3- Une sévère vie de soumise

jeudi 5 octobre 2006
par  Maître Kad
popularité : 10%
7 votes

Chapitre 5

12 ans après

Cela fait donc maintenant 12 ans que je vis au côté de maître K et ce qu’il me fait subir va au delà de toute mes espérances, en effet mes seins ou plutôt devrais-je dire mes loches, mes outres, sont devenue à force d’injections de véritable pis de vache laitière, ils sont d’une taille monstrueuse puisqu’ils arrivent au niveau de mon bas ventre et qu’est-ce que j’ai souffert pour en arriver là.

Dans un premier temps maître K m’injecta une fois par semaine de grande quantité de sérum, environ 5 litres pour me les faire grossir, cela était particulièrement douloureux, mais rapidement mes baloches devinrent particulièrement volumineuses, bien évidemment tout port de soutien-gorge me fut totalement interdit, aussi les effet escompté ne se firent pas attendre puisque de mon 100 D je passait rapidement à un 130 F mais surtout compte tenu de leur poids et du traitement qu’il leur faisait subir, à savoir de longue séance de bondage, il pouvait me laisser pendue par mes seins 2 à 3 heures, une fois il m’a même laissé comme cela toute une matinée, je ne vous dis pas l’état dans lequel j’étais lorsqu’il me remis au sol et qu’il m’enleva mes liens, j’avais l’impression que mes seins avaient rallongés de 10 centimètres, mais c’est ce qu’il voulait.

Puis au bout de 6 mois ils étaient devenus de vrais outres oblongues, tombantes puisque elle étaient arrivées un peu au dessus de mon nombril, cela étant elles avaient perdues beaucoup de leur consistance, aussi me refit-il subir d’autre séances d’injection afin de les rendre hyper volumineuse, aujourd’hui je dois bien être arrivé à une taille supérieure à un 150, quand au bonnet je serais bien incapable de dire à quoi cela correspond, puisqu’il n’existe certainement pas de soutien-gorge pour des pis de vache comme les miens.

En ce qui concerne mes tétons ils sont d’une longueur incroyable ils doivent bien mesurer plus de 6 cm de long, mais surtout ils sont devenus d’une extrême sensibilité, le seul fait de les pincer ou de les tirer (très fortement bien évidemment), ce que maître K aime particulièrement, m’amène à une jouissance monumentale, car en effet contrairement à d’autres maîtres, maître K ne m’a jamais interdit de jouir, si j’y arrive dans la souffrance tant mieux pour moi, et c’est ce qui fait que notre relation ne s’est jamais dégradée, bien au contraire.

Pour ce qui est de mon système pileux je dus revenir 5 fois chez l’esthéticienne, je suis donc maintenant totalement imberbe de la tête aux pieds, je n’ai plus un seul cheveux ni poil car non seulement il m’a fait traiter le crâne, les sourcils et ma chatte mais aussi l’ensemble de mon corps, jambes, bras, aisselles et enfin les cils, cela me donne un air vraiment étrange et lorsque je me regarde dans une glace j’y voie la chose soumise que je suis devenue.

Quant-à mes petites lèvres elles sont maintenant percées de 10 énormes anneaux chacune et celées presque en permanence par des cadenas elle se sont allongée de 15 cm et sont comme il le souhaitait de véritables babines pendantes, il m’a aussi élargit ma chatte qui est devenue une vraie grotte béante d’ailleurs lors d’une séance avec une de ces amies dominatrice j’ai eu le droit à un fist mémorable.

Je vais vous la raconter.

Il faut vous dire que lorsque je suis à la maison je vis nue continuellement, on sonne à la porte et c’est bien sûr moi qui doit ouvrir et j’ouvre à une superbe créature black, elle aussi rasée de près, mais uniquement le crâne, elle est très grande et surtout d’une finesse extrême, son corps parfaitement moulée dans un ensemble de latex qui met en valeur sa ligne longiligne mais ce qui est plus étonnant c’est son absence totale de seins, tout le contraire de moi, elle fut avec moi très hautaine et me demanda si mon maître était présent ?

Celui-ci vint l’accueillir avec beaucoup de civilité et il ne firent plus attention à moi, il me semblait que maître K ne l’avait pas vue depuis un certain temps aussi au bout d’un certain temps elle lui demanda si j’étais sa nouvelle soumise, il lui répondit que oui et lui demanda ce qu’elle en pensait, après m’avoir détaillé de la tête aux pieds elle commença à faire des commentaires très humiliants sur mes énormes outres de vache, mes babines qui ressemblaient à des oreilles de cocker et mes lobes d’oreilles qui étaient distendus jusqu’à mes épaules, "elle ressemble à ces vielles truies africaines de mon village" dit-elle, maître K lui dit alors qu’elle n’avait pas encore tout vu et lui signala que j’était aussi large du con et du cul qu’un hall de gare, mon humiliation était à son comble et qu’est-ce que ça pouvait me faire mouiller, ils s’en aperçurent et me firent venir près d’eux puis maître K pris la clef qu’il avait toujours sur lui et me défit mes 10 cadenas qui scellaient l’entrée de mon antre, il me fit allonger sur le canapé puis me demanda ; non m’ordonna d’écarter mes cuisses, alors sans autre forme de procès il m’entra sa main jusqu’au poignet d’un seul coup dans ma chatte béante et commença à la faire aller et venir très rapidement, puis il présenta son autre main et me l’enfonça elle aussi relativement facilement, son amie vint alors près de lui et présenta elle aussi sa main pour la faire entrer et elle y arriva, oh bien sûr ce fut quelque peu douloureux mais je me retrouvai avec 3 mains enfoncées dans mon antre jusqu’au poignets sans compter les commentaire de Jocelyne (puisque tel était son nom) sur mon hall de gare, elle était sûre que je pouvait me faire prendre par un éléphant, puis elle dit : « mais il reste une main inoccupée » et sans plus attendre commença à investir mon cul par trois doigts puis un quatrième et enfin toute la main, je me sentais vraiment investie de toutes parts j’en hurlais à la fois de douleur mais aussi de plaisir.

Voilà mes amis où j’en suis aujourd’hui et je suis la plus heureuse des femmes, mais mon maître ne compte pas s’arrêter là dans ma transformation, il compte aussi me faire tatouer et pas seulement un petit tatouage discret, non bien sûr, son objectif est que je ne passe surtout pas inaperçu, aussi a-t-il prévu de me faire recouvrir pratiquement l’ensemble du corps d’immenses tatouages représentant des scènes SM et de bondage.

Cela me promet encore de longues séances de souffrance et de plaisir, bien évidement ça me fait très peur mais c’est sa volonté et je sais déjà que cette peur ne pourra se transformer pour moi qu’en joie de m’offrir encore plus à celui qui est a sût si bien révéler ma véritable condition, alors puisque telle est sa volonté……

FIN








align="middle" quality="high" bgcolor="#000000" name="12049_SAS_b_315x300"
allowScriptAccess="sameDomain" allowFullScreen="false"
type="application/x-shockwave-flash"
pluginspage="http://www.adobe.com/go/getflashplayer"
flashvars="siteurl=aff.sexandsubmission.com&sitename=sexandsubmission&natsid=christinearven&program=revshare&campaign=flash"
>


ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer les textes publiés,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
    Entrez votre pass abonné

Commentaires

Logo de Henic
mercredi 11 septembre 2013 à 10h28 - par  Henic

Est-il nécessaire d’abimer ce qui est beau pour dominer ?

Navigation

Articles de la rubrique

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur