Fillette en joueuse

Récit n° 1 : L’épreuve
lundi 11 juillet 2005
par  Divinity
popularité : 1%

Je n’avais plus le bandeau sur mes yeux mais mes mains restaient attachées dans mon dos. Mon Maître me fit écarter les jambes et passa sa main sur mon pubis pour vérifier la douceur d’un rasage frais, puis sur mon clitoris.

Ce qui me fit très vite avoir un frisson.

Il s’attarda quelques minutes puis glissa entre mes lèvres et ne fut pas étonné de me sentir humide, puis il déboutonna mon chemisier, retroussa ma jupe et me détacha les mains pour me conduire sur cette magnifique croix de st André. Il contempla son œuvre. Je n’étais plus moi mais étais devenue ce qu’il désirait. Sa chose, sa soumise, son esclave. Il pouvait tout de moi, je sentis soudain son désir se décupler, se métamorphoser.

Soudain, je vis dans sa main un petit martinet et, comme pour me chauffer et me préparer au fouet, il me flageola. Ce mélange de caresse en douleur que sa main parfois se laissait à vagabonder. Mon corps se cambrait. Ce rituel m’excitait et décuplait mon désir au plaisir.

Au plus profond de moi je sentais ma jouissance venir, mais mon Maître arrêta, tout brusquement comme pour m’interdire de jouir. Mon Maître me détacha et je compris qu’il me fallait me mettre à genou les mains sur la tête et demander pardon à mon Maître d’avoir voulu jouir sans sa permission, sans son approbation.

Ce que je fis de suite.

Cela devait être ancré dans ma tête et cette erreur était passible d’un punition. Je devais m’en repentir. Mon regard baissé je sus que mon éducation commençais.

Milles choses peuvent passer en tête, lorsqu’on va être punie... c’est le "j’y tiens" du Dominant la preuve que oui, il désire voir sa soumise vraiment Obéissante. Ce que je fut humblement. Toujours à genou devant mon Maître il me dit à cet instant, "A qui appartiens-tu ma petite chienne ?" Je regardai mon Maître et fièrement je lui répondis :

"A vous mon Maître bien aimé..."




ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer les textes publiés,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
    Entrez votre pass abonné

Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur