Histoire de Laure

Cahier 14
mercredi 3 août 2022
par  Christine Arven
popularité : 19%
18 votes

Une main, la même lui sembla-t-il que celle qui tout à l’heure l’avait guidée, agrippa son poignet et entraîna Laure, toujours aveuglée, en avant. Ils sortirent de la pièce et longèrent un couloir qui lui parut interminable, avant de s’engager dans un escalier dont elle descendit d’un pas hésitant la quinzaine de marches étroites.
Le cœur de Laure s’emballait et tambourinait à tout rompre dans sa poitrine comme s’il voulait en bondir alors qu’elle progressait, trébuchante, fermement maintenue par son guide. Elle se demanda avec une angoisse grandissante où on la menait. Les conseils avisés de Catherine affluèrent. Que ne les avait-elle pas écoutés ? Mais il était trop tard… Impossible pour elle de rebrousser chemin ! Derrière elle, elle sentait la masse compacte des assistants qui l’avaient accueillie se regrouper et descendre, à sa suite, cet escalier infernal qui l’emmenait elle ne savait où. Non… Elle ne savait que trop ce qui l’attendait au terme de ce périple qui, soudain, lui apparut comme une hérésie ! Dans quoi s’était-elle engagée ? C’était pure folie ! Seule la présence rassurante de son Maître qui la suivait quelques pas en arrière, lui donnait la force de continuer à avancer alors que tout son être la poussait à s’enfuir. M était là ! Rien de mal ne pouvait lui arriver, essaya-t-elle de se convaincre. Ne lui avait-il pas promis que toujours il veillerait sur elle et la protégerait ? Il fallait qu’elle lui fît confiance ! Elle devait lui faire confiance, se répéta-t-elle ! Laure s’agrippa à cette certitude comme à une bouée de sauvetage. Envisager le contraire eût été trop dévastateur pour elle. Impossible ! Cela aurait signifié que, depuis le début, elle s’était trompée sur les motivations de M. Inenvisageable ! Elle se remémora le feu de son regard sur elle, la douce étreinte de ses mains autour de sa nuque, la chaleur de sa voix. Certes, M l’avait fouettée, sodomisée, avait fait percer ses seins, l’avait offerte à d’autres pour être fessée, l’avait humiliée, exhibée, mais jamais il n’avait fait preuve, à son égard, d’une brutalité gratuite propre à ne le satisfaire que lui. Toujours, alors même qu’il martyrisait son esprit et son corps, elle avait été subjuguée par un plaisir éperdu ! Jusqu’à sa rencontre avec M, Laure n’avait jamais connu avec quiconque une complicité aussi profonde qui prenait source dans une confiance réciproque et, encore moins, n’avait goûté à la plénitude d’orgasmes aussi ravageurs. Laure se demanda si, en fin de compte, elle n’était pas quelque peu masochiste ? Comment, autrement, expliquer de jouir sous le feu d’un fouet ? Comment, autrement, expliquer l’excitation qui la tenaillait à l’idée d’être marquée au fer rouge par son Maître ? Car cette excitation était réelle. Elle ne pouvait la nier même si cela lui faisait peur. Mais n’était-ce pas cette crainte qui amplifiait son désir ? Et la poussait à descendre cet escalier qui la menait vers l’enfer du plaisir songea-t-elle avec un frisson ?
Comme s’il avait ressenti la confusion qui étreignait Laure, son guide affermit sa prise sur son poignet et l’entraîna derrière lui. Arrivés au bas des marches, ils empruntèrent un étroit passage. Laure eut la chair de poule sous l’ambiance froide et humide qui y régnait. Une inquiétude infinie la taraudait de progresser ainsi, sans aucun repère, plongée dans une totale obscurité, dans ce qui lui semblait être les caves de la demeure. Ils stoppèrent enfin. Un grincement strident d’acier qui frotte, que Laure devina être dû à l’ouverture d’une lourde porte, parvint ses oreilles et la fit frémir. LIRE LA SUITE


Entrez votre pass abonné

ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :
- d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
- d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

ALLOPASS OU PAYPAL
OFFRE DECOUVERTE (1 jours)
ABONNEMENT 7 JOURS
ABONNEMENT 15 JOURS
ABONNEMENT 1 MOIS





ABONNEMENT 3 MOIS





ABONNEMENT 6 MOIS





SE DESABONNER


OFFRE DECOUVERTE (code valable 1 jours seulement)


Commentaires

Logo de de Perry
mercredi 3 août 2022 à 11h13 - par  de Perry

Quel retournement de situiation ! Christine est la SEULE, L’UNIQUE écrivaine capable de nous (lectrice et lecteur) avec ce qui survient après le marquage de Laure. On ne s’y attendait pas. INFINIS bravo pour cette idée aussi surprenante que nouvelle. Qui d’autre que Christine l’eût pu ? PERSONNE j’en suis sûr et certain. Avec toute mon éternelle admiration, Christine, je T’EMBRASSE, amitiés, Sylvain.
Nota : le premier qui écrit que c’est de la basse flatterie, je lui casse la gueule. (Pour info 1,85m 110 kg)

Logo de Henic
mercredi 3 août 2022 à 07h34 - par  Henic

Voilà qui est extrêmement original ! Je ne crois pas avoir jamais rien lu de tel dans la littérature BDSM. Quel épisode extraordinaire !
J’ai hâte de savoir comment cet amour va évoluer dans le temps.