Le stage

vendredi 15 avril 2016
par  Fatum
popularité : 9%
2 votes

Chapitre 1
Christel était heureuse d’avoir trouvé du travail. Bien sûr, sa connaissance de quatre langues avait été décisive pour son choix. Elle débutait comme secrétaire dans une importante boîte d’import-export, et semblait donner satisfaction à ses employeurs. Elle n’avait plus guère de contacts avec sa famille et préférait mener sa vie seule, dans un petit appartement où elle vivait chichement. Elle n’avait que peu d’espoirs de promotion rapide, mais avait appris à se contenter de son sort. Née d’une union entre un italien et une suédoise, elle avait des cheveux noirs en queue de cheval, des yeux d’un bleu très clair, une figure très fine. Et sa taille ne laissait rien à désirer. Des seins parfaits sans être énormes, un menton volontaire. Des hanches au dessin parfait surmontaient une croupe qui immanquablement attirait les regards.
Tout cela avait semble-t-il éveillé l’intérêt de Martha, une collègue de bureau, plus âgée que Christel, et qui très vite se mit à sympathiser avec le nouvelle venue. Cette dernière était toujours vierge, et ne semblait pas en souffrir. Martha n’était pas novice et patiemment tissa sa toile.
Elle invita plusieurs fois Christel au cinéma, puis au théâtre pour carrément finir par l’inviter chez elle. Et là, elle se montra assez adroite pour manipuler sa proie qui finit par accepter de se déshabiller. Christel ne connaissait rien de l’amour, à part les rares caresses qu’elle s’octroyait de temps à autre. L’intérêt de Martha pour elle la stupéfiait et la flattait tout à la fois. Ce qui fit qu’elle ne put résister aux premières caresses de son aînée, et très vite elle abandonna son corps à celle qui devint sa maîtresse. Martha refusa cependant de la déflorer. Mais Christel connut le plaisir sous les lèvres expertes de sa partenaire et tint à rendre à cette dernière la réciproque. Elles devenaient inséparables hors du bureau, et après quelques semaines décidèrent de vivre ensemble. L’idée de rencontrer un homme n’effleura même pas Christel, heureuse de jouir grâce à Martha. Cette dernière était la secrétaire principale du grand patron, et accessoirement une de ses maîtresses, ce qu’elle cacha soigneusement à sa nouvelle amie.
Deux mois après le début de leur liaison, elle rentra un soir chez elle avec un énorme sourire. Christel la regarda, sans comprendre les raisons de cette joie intense. Martha la rassura :
"J’ai pour toi une étonnante nouvelle. Tu viens d’être choisie par notre patron pour représenter notre firme au stage de la " Secrétaire idéale", un stage de trois mois au cours duquel tu seras confrontée à cinq concurrentes venues d’ailleurs. Ce stage se passera dans le manoir de notre société en Bourgogne, et tu y seras conduite par un de nos chauffeurs. Tu y resteras trois mois pleins pour te perfectionner dans les contacts avec la clientèle. Puis, si tu réussis, tu seras ramenée ici où t’attend une solide promotion."
Bien qu’un peu triste d’être ainsi privée de son amie pour une aussi longue durée, Christel exultait. La perspective de pouvoir améliorer sa carrière la ravissait, et elle entendait bien ne pas rater l’occasion. Ce fut donc avec un entrain qui étonna Martha qu’elle fit sa valise. Comme prévu, un chauffeur l’attendait au bureau et après avoir embrassé Marthe, Christel monta dans la voiture. Il faisait très chaud de jour-là, et très vite Christel se mit à somnoler pour finir par s’endormir.
Quatre heures plus tard, la voiture s’arrêta brutalement, réveillant Christel. Le manoir était superbe, et le parc qui l’entourait était soigneusement entretenu. Le chauffeur avait saisi la valise de Christel, et monta les marches du perron, suivi de sa passagère. La porte s’ouvrit, et une jeune demoiselle habillée comme une soubrette fit pénétrer l’arrivante dans un grand vestibule. Le chauffeur, après avoir salué Christel, s’en retourna vers sa voiture et repartit vers Paris.
La soubrette dit à Christel de la suivre, et lui fit monter derrière elle un gigantesque escalier. Une fois à l’étage, toutes deux suivirent un long couloir et Christel fut emmenée dans une chambre donnant sur un grand parc. La soubrette lui dit de se reposer, car l’après-midi serait sans doute fatigante : une longue interview était prévue. Christel, encore somnolente, obéit et se coucha sur le lit pour presque immédiatement s’endormir. Elle fut réveillée un peu plus tard. Une autre soubrette était à côté du lit, et lui dit de la suivre dans la salle de bains voisine. Un bain y avait été préparé, et Christel reçut l’ordre de s’y plonger. Heureuse de se voir ainsi offrir un moment de détente, elle se déshabilla sans attendre et se plongea dans l’eau tiède. Impassible, la soubrette lui dit de se relever, et quand ce fut fait, elle se saisit d’une éponge pour mieux frotter le corps de Christel. Celle-ci se laissait faire, pas gênée le moins du monde. Martha l’avait initiée à ce genre de choses, et Christel ne s’offusqua même pas de l’insistance que mettait la soubrette à nettoyer son entrejambes. Elle se laissa aussi essuyer une fois sortie de l’eau, et constata avec étonnement que la soubrette à l’aide d’un bâton de rouge accentua les pointes de ses seins, et même les grandes lèvres de son sexe. Elle n’osa pas protester contre l’indécence de ce dernier acte, et on la laissa alors se rhabiller. Elle fut à nouveau emmenée à travers un long couloir qui se terminait devant une porte de fer. Devant cette porte, une soubrette qui tenait à la main une paire de menottes et un bandeau. A l’aide de celui-ci, on banda les yeux de Christel. Puis on lui menotta les mains dans le dos. Elle entendit qu’on ouvrait la porte et immédiatement elle fut poussée à l’intérieur. Elle entendit une des soubrettes annoncer :
" Maître et maîtresse, voici la nouvelle stagiaire"
Elle entendit un brouhaha, il y avait donc là plusieurs personnes. Une voix masculine s’éleva
" Amenez-la face à nous, et déshabillez-la "
Sans ménagements, on la fit s’avancer. On délivra ses mains des menottes, mais ce fut pour les attacher au dessus de sa tête à des chaînes descendant du plafond. Elle était maintenant offerte sans défense aux personnes qui se trouvaient dans cette salle. Elle sentit alors des mains munies de ciseaux s’attaquer à ses vêtements et les découper, laissant glisser par terre les morceaux. Très vite, elle se retrouva nue. Une voix s’éleva alors, et stupéfaite elle reconnut celle de Martha.
" Voilà, Maîtres et Maîtresses. Vous pouvez le constater, je ne vous ai pas menti. Comme promis, cette demoiselle est encore vierge, et vous apprécierez la chose. Vous connaissez ses antécédents. Elle est comme vous pouvez le voir un superbe morceau, et dans une année devrait pouvoir remplacer celle d’entre vous qui devra vous quitter. Mon rôle s’arrête ici, et ce sera à votre tour, Maîtres et Maîtresses, de prendre en main l’éducation de ce véritable bijou qui ne demande qu’à être taillé".
Christel entendit à nouveau la voix masculine :
" Fort bien, je reconnais que de face, cette demoiselle est fort jolie. Mais qu’en est-il de l’arrière ?"
Martha éclata de rire :
" Regardez et admirez !"
Elle détacha les mains de Christel, et la fit se retourner. Puis, elle lui donna l’ordre de se pencher en avant
" Écarte les fesses et laisse tout le monde admirer ton petit trou noir."
Christel refusa d’obtempérer, mais reçut une retentissante gifle de Martha
" Vas-tu obéir, ou faudra-t-il te fouetter pour y arriver ?" LIRE LA SUITE

L’intégralité de ce long récit est disponible pour les abonnés de RdF



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.

(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur