Un Maître pour ma femme

samedi 3 février 2018
par  Cadan
popularité : 3%
6 votes

Chapitre 1 : la rencontre

De longs tchats sur un site bien connu, j’avais découvert un homme qui me semblait pouvoir réaliser mon fantasme ultime.
Depuis longtemps, je rêvais/fantasmais sur le fait de donner ma femme à un homme imaginatif, vicieux et surtout dominateur.
Alors, bien sûr, il y avait eu des exhibitions de ma femme sur ce site et ailleurs. Des hommes qui allaient trop vite, sans fantasme réel autre que celui de voir une femme à poil, ce qu’il voyait d’ailleurs.
Il y a même eu une relation plus longue avec un maître qui me satisfaisait. Ses rencontres virtuelles avec ma femme me faisaient bander. Il la faisait se déshabiller lentement, prendre des poses, se caresser. Il lui donnait des ordres qu’elle réalisait immédiatement : relever sa jupe, enlever son soutien-gorge, présenter ses nichons, ses fesses… il lui ordonnait sa manière de s’habiller pour sortir avec moi : c’était toujours jupe ou robe, bas et cul nu (pas facile pour elle quand on était dans une grande surface, je surprenais souvent sa honte). Ensuite, il l’a voulue pour lui seul. Moi, je devais rester dans mon bureau pendant qu’il s’amusait avec elle. Il ne me disait que ce qu’il voulait bien de leurs échanges. J’avoue que cela m’excitait fortement. J’avais juste le droit, quand il me le disait, d’aller faire des photos de ma femme pour lui envoyer, souvenirs, disait-il. Parfois aussi, il faisait intervenir un de ses amis avec ma femme, mais aussi avec moi. Cet ami était très intéressé par les fesses et le cul de mon épouse.
Malheureusement, quand il a fallu passer du virtuel au réel, gite réservé, voyage préparé, il a annulé.
Vous pouvez imaginer le cataclysme pour moi, mais aussi pour ma femme. Plus aucune confiance dans les hommes d’internet.
Heureusement, quelques mois plus tard, j’ai trouvé un homme en qui j’ai eu envie d’avoir confiance.
On a beaucoup parlé, de ce qui m’attirait, de ce que lui souhaitait.
Et là, ça y était. J’avais rendez-vous dans quelques minutes dans un bar avec cet homme dont le nom était Maître A. Nous avions prévu de nous voir tous les deux pour prévoir la suite de notre relation antre lui, moi et surtout ma femme. Évidemment j’étais toujours inquiet, me demandant s’il serait effectivement présent.
Entrant dans le bar, je vois notre signe de reconnaissance et je vais m’asseoir devant cet homme. Plutôt costaud et d’allure agréable. Nous nous serrons la main et immédiatement sa première question :
— Toujours prêt à m’offrir votre femme ?
— Bien sûr, autrement je ne serais pas là.
Il m’indique alors sa première exigence : le jour où nous nous rencontrerons lui, moi et ma femme, je ne devrai jamais m’interposer entre lui et ma femme ni même lui parler s’il ne m’en donne pas l’autorisation. C‘était exactement ce que je redoutais d’entendre, mais aussi, pour être honnête ce que je rêvais d’entendre. J’accepte immédiatement. Il a un grand sourire :
— Maintenant que je sais que tu es un véritable candauliste, on peut poursuivre. Passons donc maintenant à la présentation de ta salope, qui deviendra alors MA femelle. Toujours d’accord ?
Je me contente d’accepter d’un hochement de tête.
— Très bien. Tu m’amèneras ta femme au jour et à l’heure que j’aurai choisi.
— D’accord.
— Je veux que tu me dises Monsieur quand tu me parles. Et bien évidemment que TU me vouvoies.
Je ravale un peu ma salive et lui dit :
— D’accord Monsieur.
Nouveau grand sourire.
Il poursuit alors sur les conditions de notre première rencontre. À ma grande surprise, il m’annonce n’avoir aucun ordre particulier concernant la manière dont ma femme devrait être habillée. Alors que je pensais qu’il aurait voulu l’avoir hyper sexy, voire pute, pas du tout. Voyant ma surprise, il m’annonce, avec ironie, que l’humiliation de ma femme sera encore plus importante si elle supporte ce qu’il a en tête en étant vêtue comme d’habitude. Ensuite, il me demande de lui donner les mensurations de ma femme, sans me dire pourquoi. Je me contente de noter ses désirs.
C’est alors qu’il me donne une lettre que je dois donner à ma femme. Cette lettre est fermée et il m’ordonne de ne pas l’ouvrir. Il m’indique juste qu’elle explique pourquoi Cathy doit venir le rejoindre avec moi.
Enfin, il fixe la date à laquelle je devrai lui amener ma femme :
— Tu me l’amènes ici, dans ce bar, samedi de la semaine prochaine à 15h. Tu lui auras juste dit que tu dois voir un vieux copain et rien d’autre.
— Bien, Monsieur (je n’avais pas oublié).
— Tu devras toujours dire que tu es d’accord avec moi, quoique je dise. À samedi.
Je suis très excité de cette conversation, curieux de la suite, mais aussi inquiet de la manière dont ma femme allait réagir.
Les jours passent très vite et je ne sais toujours pas ce que je vais dire à ma femme. Et d’autre part, aucune nouvelle de Maître A. j’ai pourtant tellement envie de continuer à fantasmer avec lui. Je pense qu’il a bien compris que j’avais peur de passer au réel et il ne me laisse aucune possibilité de me sortir de la situation dans laquelle je me suis mis tout seul. Enfin, le vendredi soir, un message laconique :
— À demain, 15h. Et n’oublie pas d’amener ta femme.
Ça y est. Je dois prendre la décision peut-être la plus importante de notre vie commune. Et portant, au fond de moi, je sais bien que l’envie est trop forte et que demain à 15h, je serai devant ce bar avec ma femme ignorante de ce qui pourrait se passer.
LIRE LA SUITE



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.

(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur