Sylvain de Perry


Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 15 août 2013
par  Sylvain de Perry

Maîtresse Cindy -1-

Tu as 22 ans, envie de rencontrer une dominatrice. Par internet, tu regardes où tu peux trouver un lieu de rencontre et une femme de ton âge. Le rendez-vous une fois fixé, tu t’y rends. Tu mesures un mètre quatre-vingt-cinq, brun aux yeux verts, nez droit, bien rasé, bouche sensuelle, menton avec une fossette médiane, l’ensemble pèse soixante -douze kilogrammes. Vêtu d’un jean non moulant, d’une (...)

lundi 2 septembre 2013
par  Sylvain de Perry

Maîtresse Cindy -2-

Après un agréable concert classique au théâtre des Champs Elysées, au cours duquel le chef Daniele Gatti avait dirigé l’Orchestre National de France dans des œuvres de Wagner avant de clore par un superbe Sacre du Printemps d’Igor Stravinsky, Maîtresse Cindy et moi allâmes souper dans un petit restaurant familial de la rue Marbeuf, où quelques musiciens de ma connaissance arrivèrent peu après. Je leur (...)

mardi 17 septembre 2013
par  Sylvain de Perry

Maîtresse Laura

Maîtresse Laura habitait dans un petit château, véritable bijou, situé à l’écart d’un village de Dordogne. C’était une belle femme de trente ans, grande, svelte, des yeux bleus, un nez droit, une bouche aux lèvres gourmandes. Ses seins hauts, petits, se passaient aisément de soutien-gorge, avec ses aréoles toujours dardées sous son soutien-gorge de cuir noir. Ses fesses longues, fermes, étaient (...)

lundi 7 octobre 2013
par  Sylvain de Perry

Femmes d’avenir

Je m’appelle Sophie, ai 19ans, mesure un mètre soixante-huit, suis blonde, cheveux coupés courts, yeux bleus, nez droit, bouche sensuelle, cou peut-être un peu grand. Mes seins sont petits, avec une aréole claire, mes fesses sont pommées. A ce sujet, plusieurs amantes m’ont dit : « tu as un derrière fait pour être fessé ». Jusqu’à hier, je n’avais jamais été tenté par ça. Ni aucune autre forme d’autorité (...)

mardi 15 octobre 2013
par  Sylvain de Perry

Histoire d’histoire

Gilles, jeune garçon de 18ans, 1m85, 75kg, blond aux yeux verts, imberbe même au bas ventre, se tenait nu face à Jacques chez lequel il était venu à la demande de son amant afin « d’être dressé convenablement ». Jacques avait vingt-cinq ans, mesurait 1m90 pour 80kg, brun, portait pour tout vêtement un pantalon de cuir noir, moulant comme une seconde peau. Ton amant t’a envoyé chez moi afin que je (...)

lundi 11 novembre 2013
par  Sylvain de Perry

L’île de la formation

Chapitre 1
L’île de la formation se situe dans l’Océan Indien. Elle n’est répertoriée sur aucune carte géographique. Ne la cherchez pas. Dans cette île, pourvue de l’électricité, d’Internet, enfin de tous les conforts du vingt et unième siècle. Une seule villa l’occupe, où règne Karine, chargée de former les futures mariées qui y sont déposées par hélicoptère. Nous allons suivre Béatrice, déposée dix minutes (...)

lundi 23 décembre 2013
par  Sylvain de Perry

La maîtresse en cuir

Laura, belle femme de trente ans, à peine sortie de son bain, a revêtu sa tenue de dressage : cuissardes en cuir noir, slip de la même matière avec une ouverture pour « aérer » son sexe aux lèvres pleines et à l’épaisse fourrure blonde, soyeuse. Elle se dispense de soutien-gorge car son arrogante poitrine aux petits seins pyriformes tient toute seule. Ses pointes aux aréoles brunes semblent deux canons (...)

lundi 20 janvier 2014
par  Sylvain de Perry

Aventure à Toronto

Coupez ! L’ordre donné par le metteur en scène interrompt la scène en train d’être tournée sur le plateau n°1 du studio. Le couple d’acteurs se sépare. Ian Morduck plante là sa jeune partenaire alors que Lev, son garde du corps-secrétaire-homme à tout faire, recouvre ses épaules d’une grande cape l’entraîne à leur roulotte située à l’extérieur. Les deux garçons sont suivis par l’actrice Hélène Yoj, elle-même (...)

vendredi 7 mars 2014
par  Sylvain de Perry

Sévère rencontre

A soixante et un ans, j’avais envie d’être à mon tour dominé. Vaste programme. Grâce à un site de rencontre mon choix s’était porté sur un jeune Maître de 23 ans, prénommé Ahmed. Je n’étais pas spécialement attiré par les beurs, mais après divers dialogues, il m’avait semblé digne d’intérêt. Comme il se déplaçait, je lui fixai rendez-vous à mon domicile ce vendredi à 14h. Je lui ouvris la porte, le saluai, (...)

mardi 1er avril 2014
par  Sylvain de Perry

Qui aime le cuir sait sévir

Dans la grande salle du Château se trouvent réunis tous les amis du Comte. Ils n’étaient pas cent, tout au plus une dizaine. Tous ont un point commun : ils aiment dominer, aiment faire souffrir, aiment jouir des cris de leurs invités. Vaste programme ! Pour l’heure, assis dans de profonds fauteuils, notre petit groupe devise. Le Comte se lève, immédiatement les conversations cessent. Il est vêtu (...)

Commentaires récents

14 octobre

Henic traduit MERVEILLEUSEMENT un excellent texte. L’auteur sait parfaitement doser, relater, ménager le suspense. Le traducteur réussit à rendre d’une façon SUBLIME la pensée de l’auteur, rendre très (...)

13 octobre

Elle accepte sa soumission et se prend au jeu. Il souffre mais prend beaucoup de plaisir. C’est presque un cliché !
Mais c’est en tout cas bien raconté et cela met en émoi - douloureux - le lecteur (...)

12 octobre

Voilà une histoire fort bien racontée. Elle me fait penser au film « The pet » (2006), ainsi qu’à l’histoire « Olenka » d’Alex Cordal, en ligne sur ce site de rdf. Il y a bien sûr de très grandes (...)

5 octobre

Voilà en effet une visite médicale très orientée ! Elle s’exerce sur une femme d’un naturel très soumis, ce qui facilite bien sûr l’exécution de la manœuvre.
Il est toujours étonnant de voir un mari livrer (...)

28 septembre

Parler d’éveil est déjà être dans le pléonasme, ou mettre la barre très haut, au choix. La séance vécue par la soumise n’est pas de celles que l’on vit au tout début d’une relation D/s : la durée, mais (...)

27 septembre

Après la lecture de ces quinze pages, on se demande si les hors d’oeuvres subis par la femme n’étaient déjà pas une punition. Apparemment pas vu l’annonce finale d’un geôlier. La traduction est (...)

26 septembre

C’est une approche pour le moins originale du mariage : le mari candauliste assumé et volontaire n’est pas si fréquent.
Voilà une histoire bien troussée, c’est le moins que l’on puisse dire (...)

24 septembre

Que voilà une histoire bien troussée !
Le piège était presque gros, mais entre gens de bonne compagnie, on finit par se comprendre et même, dans le cas présent, fort bien !
Le style est riche sans être (...)

20 septembre

ENFIN ! Laure et M se rencontrent. A la page 104 mon impatience est enfin récompensée. Un peu d’action ne nuit pas. De plus une fessée couronne cette entrée en matière. Christine sait parfaitement (...) Il est TRES étonnant que Luc n’impose pas le port d’un préservatif à Fabien pour la scène finale. A moins d’être certain que Lola prenne la pilule, et encore avec les maladies qui traînent... Il est (...)