J’obéis à mon mari -6-

samedi 3 février 2018
par  Birgitt
popularité : 36%

Mon mari voulait aller plus loin, ou plutôt me faire aller plus loin. J’étais réticente. L’expérience du théâtre érotique, après coup, me faisait peur. J’avais perdu le contrôle de mon corps, j’étais effrayée de recommencer. Mais mon mari insistait et finit par me mettre un marché en main, lui obéir ou il me quittait. Il me prépara pour la suite, me fit apprendre un texte que j’aurai à réciter un jour, m’expliqua ce qui allait se passer, ce que je deviendrais. Je le suppliais de renoncer à cela, en vain. Cela m’anéantit mais j’avais perdu la partie, je ne pouvais qu’aller plus loin, comme il le souhaitait. La suite se passerait dans une boite de nuit dont mon mari connaissait le propriétaire avec qui il avait été en affaires à un moment. Boite de nuit où les adhérents devaient être cooptés et réglaient une cotisation annuelle importante. En contrepartie, ils pouvaient profiter, en respectant les règles édictées, des femmes présentes.
Un soir, donc, nous nous rendîmes au sud de la capitale. J’avais toujours le même modèle de robe à quatre boutons, cette fois ci bleue. Mon mari sonna à une porte cochère, dans une rue peu éclairée. L’interphone demanda qui était là. Mon mari dit son nom, la porte s’ouvrit.
Une fois entrés, le guichet d’accueil était tout proche, tenu par une exquise jeune femme brune. Elle me fit un beau sourire tout en me disant
« Défais ta robe et mets-toi à poil ! »
J’obtempérais. Puis elle s’adressa à mon mari :
« C’est d’accord pour le collier rouge ? ».
Ayant reçu son accord, elle s’approcha de moi et me passa au cou un collier de chien de 3 cms de largeur, avec une petite plaque qui lui était reliée par un petite chaîne portant le numéro 4.
« Je vous rappelle l’utilisation des couleurs ; vert pour les femmes qui choisissent elles-mêmes leur partenaire ; bleu pour celles où le mari ou conjoint décide si le partenaire proposé est accepté ou pas ; rouge pour les femmes offertes à tous ceux qui veulent les prendre ; noir pour celles qui sont soumises et reçoivent les punitions ».
Mon collier était rouge ! Puis elle me tendit une feuille de papier :
« C’est le contrat pour ce soir ; tu lis et tu signes ! »
Il était écrit à peu près ceci : je soussignée, saine de corps et d’esprit, accepte de porter un collier rouge. Les membres du Club pourront m’utiliser sexuellement, sans que je puisse refuser leur désir et volonté. Seul mon mari peut s’opposer à la demande d’un membre du Club. Signature...
L’hôtesse ajouta en me regardant dans les yeux
« Tu es nouvelle, nombreux sont les habitués qui voudront t’essayer, tu vas déguster. Mais avant, ton mari t’offre une surprise. Suis-moi ! »
Elle me recouvrit d’une cape et m’amena à une estrade sur laquelle elle me fit prendre place, tenant mes deux mains derrière mon dos. Puis elle m’enleva la cape et je me retrouvais nue, au-dessus de la nombreuse assistance. La musique s’interrompit, les yeux se tournèrent vers moi.
« Dis ton texte » m’ordonna mon mari.
Avec une petite voix craintive, je récitais mon texte
« Je m’appelle Birgitt, j’ai 35 ans, et j’accepte d’être mise aux enchères ».
Les participants à cette soirée applaudirent.
L’hôtesse demande le silence et apporta une précision
« Birgitt est novice, elle manque d’expérience. A la demande de son mari et avec son accord, je vous propose ce soir une enchère particulière : pour la première fois de sa vie, Birgitt sera prise par trois hommes en même temps ; les gagnants des enchères devront donc la saillir ensemble. Chacun de ses orifices vous est donc proposé ! Qui veut sa bouche ?
Plusieurs hommes levèrent la main et ma bouche fut adjugée pour 1000€. Ensuite elle proposa mon sexe et il fut attribué à un monsieur un peu gras pour 1000€ également.
« Qui aura la joie de l’enculer ? »
L’enchère dura un peu plus longtemps et mon cul fut vendu pour 2000€. J’étais pétrifiée, rouge de honte, vendue comme une pièce de boucherie.
Je descendis de l’estrade et fut dirigée vers un large pouf au milieu de la pièce. LIRE LA SUITE



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.

(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur