La succession

I. L’invitation
dimanche 20 septembre 2009
par  pierducan
popularité : 1%

Depuis la disparition tragique de ses parents, il y a quelques années, Tom avait finalement reprit le dessus. Fils unique, sans plus aucune famille, il avait hérité de la maison de ses parents, et s’assurait de conserver celle-ci en état. Côté cœur, il n’était pas plus chanceux, les rencontres ou flirts qu’il avait eu, n’avait jamais été très concluants. Il n’avait d’ailleurs jamais compris pourquoi, à part peut-être le fait de vouloir contrôler au maximum la situation.

Il avait la trentaine, brun, 1,80 m pour 80 kg, un corps qu’il entretenait régulièrement à la salle de gym et un regard bleu des plus troublants.

Il passait également ses soirées sur la toile, à la lecture de récits BDSM ; notamment ceux de rêves de femme, à la consultation de vidéos et images sur ce thème.

Il n’avait pas vraiment d’amis, uniquement quelques relations de travail. Il ne pouvait compter que sur lui-même. Il était responsable de sa société de service informatique, et avait la responsabilité d’une dizaine de personnes.

Il ignorait pourtant, que depuis maintenant quelques mois, ses moindres faits et gestes étaient suivis et analysés.

Il trouva un soir en rentrant du travail une carte dans sa boite aux lettres, dont voici le contenu :

"Cher Monsieur,

Nous sommes heureux de vous inviter à passer le week-end au château du Rientis. Un chauffeur viendra vous cherchez vers 18h ce vendredi.

Ce week-end débutant par un grand diner, le chauffeur vous apportera également la tenue recommandée pour ce genre d’occasion.

Nous vous invitons simplement à préparer quelques effets pour les 2 nuits.

Dans l’attente de vous recevoir pour ce week-end exceptionnel, veuillez croire monsieur en l’expression de mes salutations les plus vives.

Monsieur A."

A sa lecture, Tom cru que cela n’était qu’un canular, mais attendit impatiemment le vendredi.

Sa journée de travail terminée, Tom s’empressa de rentrer chez lui après avoir fait quelques courses.

Il prépara donc quelques affaires, et après une douche revitalisante et réparatrice, attendit 18 heures. Il surfa çà et là sur le net pour patienter. A 18 heures précise, on sonna. Il se précipita pour ouvrir la porte et resta un peu perdu quelques instants. Devant lui, une superbe créature blonde, les yeux verts, avec des formes plus qu’attrayantes se présent en tenue de chauffeur.

"Bonsoir Monsieur, je me prénomme Arnisse et je suis chargée de vous conduire au château de Rientis. Je dois également vous remettre cette tenue ainsi que ces chaussures."

Tom prit la paire de chaussures et le cintre houssé que lui tendait Arnisse. Il trouva à l’intérieur un smoking, à sa taille. La paire de chaussures était également à sa taille. Il proposa à Arnisse de l’attendre dans le salon le temps de se préparer, mais celle-ci refusa et invita Tom à la rejoindre dehors, à la limousine.

En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, Tom était prêt. Il prend ses affaires, sort de la maison et ferme derrière lui.

Il se rend dans la rue et aperçoit une limousine noire. Arnisse sort de la voiture à son arrivée, ouvre la porte et l’invite à monter à l’arrière. Tom entre, et nouvelle surprise dans la voiture. Une hôtesse était présente, toute aussi charmante qu’Arnisse, mais brune. Celle-ci l’accueille :

"Bonsoir Monsieur, Je m’appelle Arlène. Je suis à votre disposition pour rendre votre le voyage jusqu’au château le plus agréable possible. Puis-je vous proposez un verre ?"

Tom la remercie, et accepte le verre. Entre-temps Arnisse avait déjà prit la route.

Tom déguste lentement son verre tout en appréciant la plastique d’Arlène. Elle est vêtue d’une jupe plissée très courte, laissant apparaître de longues jambes gainées de bas, et un petit top assez fin, dénudant son nombril piercé.

"Puis-je vous proposer autre chose, Monsieur ?" demanda Arlène en se plaçant à côté de Tom un peu surpris.

"Non, merci" répondit Tom, même si intérieurement il aurait bien dévoré la belle Arlène.

Arnisse baisse la vitre de séparation située entre l’avant et l’arrière de la limousine et lance :

"Vous serez au château dans quelques minutes, Monsieur."

Tom n’avait pas vu le temps passer et il était près de 20 heures lorsque la limousine quitta la route principale, et tourna dans la forêt, puis sur petit chemin secondaire. Puis elle arriva devant une immense grille qui s’ouvra automatiquement à l’approche du véhicule. Peu de temps après, la voiture s’arrêta enfin.

"Vous pouvez descendre Monsieur. Je me charge de vos effets." dit Arnelle.

Tom sortit de la voiture. Il se trouvait en bas d’un perron d’une dizaine de marche. Il faisait déjà nuit, et il ne pouvait pas se rendre compte de la taille du bâtiment.

Il s’avança et lorsqu’il fut sur le point de franchir la dernière marche, la porte s’ouvrit sur une troisième créature de rêve. Celle-ci portait une tenue de bonne, et était rousse.

"Bonsoir Monsieur, je suis Axine. Avez-vous fait bon voyage ?"

"Oui, merci."

"Veuillez me suivre, je vais vous faire patienter au salon. Tous les invités ne sont pas encore arrivés".

Axine précède Tom qui la suit. Le hall d’entrée du chateau est immense. Un grand escalier en marbre dessert les étages, de grandes tentures représentant des scènes rupestres sont accrochées, de-ci-de-là. Même le mobilier est superbe, un mélange de moderne et d’historique.

Axine s’arrête enfin, et fait entrer Tom dans un petit salon.

"Désirez-vous un rafraichissement pour patienter jusqu’à l’heure du repas ?" demande Axine.

"Non, j’ai déjà pris un verre dans la voiture et je n’ai pas pour habitude de boire beaucoup."

"Bien Monsieur. Je vous invite à profiter pleinement de ce salon." En avançant dans la pièce, Axine entrouvre un rideau et dit :

"Vous disposez ici d’une corde qui appellera automatiquement quelqu’un si vous en avez besoin. N’hésitez pas à l’utiliser"

"Entendu. Puis-je me permettre de vous posez quelques questions ?"

"Je suis désolé Monsieur. Je n’en ai pas le droit. Voulez-vous que je vous envoie quelqu’un pour vous répondre ?"

"Comment çà, vous n’en avez pas le droit ?" s’interroge Tom.

"Il nous est interdit de répondre aux questions des invités, Monsieur." Répond Axine.

Tom est de plus en plus perdu et se demande où il est tombé !

"Je pense que je vais rentrer." lance alors Tom.

"S’il vous plaît Monsieur, Je vous le déconseille fortement " répond aussitôt Axine.

"Ecoutez Axine, j’ai énormément de mal à vous suivre. Soyez plus claire."

"Monsieur, comme je vous l’ai dit, il nous est impossible de répondre aux invités. Je vous invite à vous asseoir dans ce canapé et je vous envoie au plus vite quelqu’un."

Tom se dirige alors vers le canapé, et une fois assis remarque qu’Axine a déjà disparu. Il en profite pour observer la pièce de forme ovale ; il y a de grands rideaux dans les tons bleu, un grand canapé en cuir dans lequel il est assis, une table basse avec bizarrement des anneaux disposés tout le long des pieds et sur le pourtour de la table. Perdu dans ses observations, Tom n’a pas vu qu’un homme était entré. Il se lève alors alors pour saluer celui-ci.

"Bonjour Tom".

"Bonjour".

"Je suis très heureux de vous accueillir dans mon château. Axine m’a informé que vous aviez des questions, je vais tenter d’y répondre. Je me présente. Je suis le Duc Armand De La Tourelle. Je vous en prie, assoyons-nous. Désirez-vous prendre un verre ?"

Tom reprend place dans le canapé, et par politesse accepte le verre.

« Volontiers, Monsieur le Duc »

« Tom, je vous en prie, appelez moi Armand »

A Suivre
J’ai déjà quelques idees pour la suite, mais vos propositions sont les bienvenues.



ZONE ABONNES

Entrez votre pass abonné

Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

  • La succession

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur