La mante religieuse

Chapitre 7
mercredi 27 juillet 2022
par  Béate
popularité : 1%
24 votes

Quand il rejoignit le salon quelques minutes plus tard, portant devant lui un large plateau où trônait le seau à glace et une assiette de crackers, il trouva sa Maîtresse devant son « MacBook Air ». L’écran était ouvert sur la page d’un site de vente en ligne d’accessoires BDSM. Elle s’était débarrassée pour taper sur le clavier de ses longs gants en latex qui la rendaient pourtant bien plus divine.
Discrètement, en posant le plateau sur la table basse, il put voir qu’elle s’était arrêtée sur un modèle de cockring en métal.
— Voilà le seau à glace et de quoi grignoter, Maîtresse. J’ai pensé vous cuisiner un sabayon de langoustines et noix de Saint-Jacques au Sauternes, Maitresse.
Il déposa la bouteille de Sancerre dans le seau à glace.
— C’est très bien, esclave. Et moi j’ai pensé t’offrir ça.
Et elle lui présenta sous son nez l’écran de son ordinateur portable ouvert sur une photo d’un magnifique membre masculin en érection affublé à sa base d’un anneau en métal auquel était fixé un anneau plus petit. Ce dernier était articulé.
— Ce serait vraiment pas mal pour toi, fit-elle, déjà décidée à l’inclure dans son panier d’achats.
Stéphane ne sut répondre, enthousiasmé pourtant à l’idée de porter cet accessoire devant sa Maîtresse. Il avait déjà vu plus plusieurs hommes en porter, là où sa mère l’emmenait en vacances l’été à la plage.
— C’est un site californien, « eXtreme Restraints ». Tu connais ? l’interrogea-t-elle.
— Non, Maîtresse. Mais ce n’est pas trop cher, j’ai vu. Et puis les américains font des choses extraordinaires, je trouve, Maîtresse, fit-il, l’œil pétillant.
— Et tu as lu ce qu’ils écrivent ?
Il se pencha, mais tout était écrit en anglais. Elle leva les yeux, et souffla en haussant les épaules de déception. Son soumis était étudiant et ne comprenait pas l’anglais. Elle dut lui traduire et lire le texte qui complétait la photo de l’article pour lui :
Vous possédez la bite de votre esclave, alors rendez-la bien plus dure, veinée et palpitante avec ce cockring très lourd en métal. Le design épuré et élégant est des plus esthétique. Le poids de l’anneau stimulera et sensibilisera son érection et concourra à ce qu’elle dure plus longtemps. Gardez-le bien dur toute la nuit…
Elle leva la tête pour contempler la bite de son esclave qui s’était une nouvelle fois tendue à l’extrême.
— Hum, fit-elle excitée en la saisissant pour continuer sa lecture, toujours plus excitée elle aussi :
Mieux encore, l’anneau torique à l’avant vous permettra d’y accrocher une chaîne ou une laisse. Vous aurez ainsi le contrôle total de votre esclave. L’acier lisse et lourd est sensible à la température et peut être chauffé ou refroidi à votre guise. Disponible en deux tailles pour un ajustement parfait.
Elle pressa un peu plus la queue de Stéphane qu’elle sentit vibrer dans sa main. Ces paroles avaient autant d’effet sur lui que sur elle.
— Taille médium/large cela doit te convenir, fit-elle avec un sourire espiègle.
— Cela fait combien Maîtresse, en diamètre ?
— 1,95 inch, environ 5 cm mon chéri. L’autre fait 4,5 cm, j’ai peur que tu ne puisses pas le glisser sur ta bite.
Elle ne prit pas la peine d’attendre sa réponse, elle avait sélectionné le plus gros pour l’inclure à son panier d’achats. Elle continua, imperturbable, de feuilleter le catalogue en ligne tout en renvoyant Stéphane à la cuisine. LIRE LA SUITE


Entrez votre pass abonné

ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :
- d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
- d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

ALLOPASS OU PAYPAL
OFFRE DECOUVERTE (1 jours)
ABONNEMENT 7 JOURS
ABONNEMENT 15 JOURS
ABONNEMENT 1 MOIS





ABONNEMENT 3 MOIS





ABONNEMENT 6 MOIS





SE DESABONNER


OFFRE DECOUVERTE (code valable 1 jours seulement)


Commentaires

Logo de de Perry
vendredi 29 juillet 2022 à 11h19 - par  de Perry

Comme toujours je suis admiratif de ces dix pages où il ne se passe rien. L’auteure sait tirer à la ligne et j’apprécie beaucoup, étant incapable d’en faire autant. Espérons que nous n’attendrons pas la suite aussi longtemps que celle-ci. Sylvain.

Logo de Henic
vendredi 29 juillet 2022 à 09h30 - par  Henic

C’est étonnant comme la personnalité du soumis a été déformée, au point qu’il ne semble plus avoir de ressort que pour satisfaire sa maîtresse. Son éducation lui a au moins donné des capacités en cuisine !
Agréable utilisation de l’imparfait du subjonctif p.82 ; curieusement, après un premier verbe ainsi conjugué, les trois suivants, qui devraient l’être aussi, repassent à l’indicatif... De même en bas de page 85.
En fin de p.84 : « Elle se fichait qu’il jeûnât » serait plus adapté. Deux accents circonflexes dans le même mot : un plaisir rare à savourer !