L’école des femmes adultères 2

Chap 2 Description de l’école
vendredi 20 juillet 2007
par  Master Lyon
popularité : 2%
3 votes

Un éducateur pénètre dans la pièce où se trouve Marc.

— Bonjour Marc, je me nomme Philippe, je suis chargé de vous accueillir et de vous expliquer le fonctionnement de l’école.

— Bonjour Philippe, enchanté.

— Marc, En premier lieu, le "tu" est de rigueur. Je te souhaite la bienvenue. Je te donne tout d’abord cette carte magnétique qui te servira à entrer dans cette partie de l’école, et uniquement dans cette partie, constituée de cette maison, et du parc y attenant. Tu sais que ta femme va être éduquée dans l’autre partie de l’école, et tu une interdiction absolue d’y aller pendant toute la durée de son stage.

— Une question Philippe, pourquoi la durée des stages n’est pas fixe ?

— Parce qu’elle dépend des degrés d’obéissance de chaque pensionnaire, et c’est nous les éducateurs qui statueront sur cette durée. Mais ne t’impatiente pas, cela veut dire aussi que si on garde ta femme plus longtemps, tu profitera de l’école plus longtemps aussi.

— OK, puis—je prolonger, moi aussi, la durée, pour profiter de l’école plus longtemps ?

— Oui, tu as droit une fois de prolonger d’une semaine. Mais, ensuite tu pourras revenir pour les compléments d’éducation que tu souhaites, il suffit de prendre rendez—vous Je te conseille aussi de demander à faire connaissance avec les maris des femelles que tu vas aider à éduquer. Celles qui te plaisent bien sur. Ainsi tu vas te constituer un réseau en dehors de l’école. Ces réseaux d’anciennes élèves marchent très bien.

— Merci Philippe, et quand puis—je venir ?

— Tu pourras y venir quand tu le souhaites, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. A partir de cet instant, tu as le statut d’aide éducateur. Toutes les femmes pensionnaires te doivent obéissance pour tout ce que tu leur demanderas. Tu sais que cette école à pour but de faire de parfaites soumises, des objets sexuels, mais aussi de faire de toi un maître expérimenté qui continuera, à terme, l’éducation de sa femelle. Ta femelle subira la même éducation que les autres femelles de cette partie de l’école. As—tu d’autres questions ?

— Une première question Philippe, quelles sont les interdictions de l’école ?

— Tout ou presque est autorisé, les seules restrictions sont les marques, le sang versé, les brutalités gratuites, le sadisme trop marqué, et la zoophilie. Les différentes pièces de l’école sont sous surveillance vidéo, et des éducateurs sont la, en permanence pour faire respecter ces règles, et t’aider, soit par des conseils, soit en t’assistant, à réaliser tous tes fantasmes. On t’apprendra aussi à donner du plaisir à une femelle, à la faire attendre ce plaisir afin qu’il soit décuplé. Par contre, tous les rapports sexuels doivent être protégés, c’est impératif, les soumises ont le droit et le devoir de dénoncer ceux qui transgresseront cette règle. Mais rien n’empêche de tester et d’améliorer la résistance à la douleur des soumises, bien au contraire. Pour cela, tu verras que tu auras tous les accessoires nécessaires, y compris ceux issus des temps moyenâgeux de l’inquisition. Tu verras que tu t’amuseras bien mieux avec ces différentes pratiques. Aucune femelle ne peut refuser quoique que ce soit de tes demandes. Si elle est rétive, tu as le droit de l’attachée, de demander de l’aide pour la forcer, etc.

— Comment est organisée l’école ?

— Il y a des pièces de repos pour les pensionnaires, ce sont des boxes ou elles dorment et prennent leur repas. Si tu viens la nuit, tu as le droit de les réveiller, d’interrompre le repas, de celle que tu auras choisie. Ensuite il y a les cabinets d’éducations, tous équipés pour assurés une parfaite éducation de soumise, avec tous les accessoires. Nous ferons une visite détaillée tout à l’heure. Tu apprendras, avec l’aide des différents éducateurs, toutes les techniques de domination. Toutes les pensionnaires sont ici en permanence nues, mais des vêtements sont à ta disposition pour réaliser tous tes fantasmes, uniformes, corsets, talons hauts, et bien d’autres. La première semaine, tu seras systématiquement encadré, tu te familiariseras ainsi plus vite, il ne faut pas que ce soit un frein pour toi, au contraire, demande, n’est aucune honte, et deviens un parfait maître. Mais tu te prendras au jeu très vite, comme pour tous les autres maris.

— D’accord, que va t’il se passer maintenant ?

— Nous allons recevoir Christine, la femme de Laurent, qui lui—même reçoit en même temps ta femme Sophie.

— Oui, j’ai fait sa connaissance, et nous avons décidé de nous revoir pour partager cette éducation.

— C’est bien, souvent les couples arrivant le même jour continu à ce voir ensuite, ils continus à quatre, et reviennent même louer les cabinets d’éducations, car c’est une possibilité. Mais en tant que mari, tu pourra y revenir gratuitement pendant un an, à chaque fois accompagné de ta femme, on appel ça les compléments de stage.

— Nous allons passer dans le cabinet d’éducation de réception pour la première séance et l’accueil de Christine. Pendant cette séance, tu seras mon assistant, libre à toi de continuer avec elle ensuite. Ou d’en choisir une autre. Elle se reposera dans le cabinet d’éducation pendant la visite guidée et restera à ta disposition. Petite confidence entre nous, je l’ai préparé quant elle est arrivée ce matin, et c’est un vrai beau petit lot, pas très rétive, elle va être délicieuse à accueillir. La figure de Marc s’illumine d’un grand sourire.

— Comment se passe cet accueil ?

— Christine a revêtu la tenue d’accueil, chemisier blanc très fin, jupe plissée, SG et string blanc, enfin des hauts talons. Le but de l’accueil c’est de la mettre à poil, doucement en l’humiliant au passage, de faire connaissance de son corps, la raser car elle ne l’ai pas, de te faire voir comment l’humilier et la dresser, te donner le ton de ce qu’on attend de toi et surtout d’elle, et enfin de la prendre par tous ces trous, pour la première de très nombreuse fois. Que penses tu de ce sommaire ?

— Il me va à ravir
— Allons dans le cabinet d’éducation.


PRECEDENT ...................................................... SUITE





ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer les textes publiés,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
    Entrez votre pass abonné

Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur