TINTIN ET LE SECRET DES AMAZONES -3

Les traits d’union
mercredi 2 mars 2011
par  Isatitou
popularité : 2%

Cette douce lumière, cette mer de vert tendre comme ciel, suis-je au paradis ? Mais d’où viennent ces bruits ? Des anges nus ! Non des femmes nues de tous ages : des petites filles sans poil ni poitrine, des femmes âgées aux seins rabougris et tombants, des femmes mûres aux seins superbes.

Je me situe sous la frondaison des arbres au 4/5 de leur hauteur. Là, une
succession de plateaux en rondin de différents niveaux et reliés par des escaliers en bois, s’étendent à perte de vue. Sur ces plateaux de très nombreuses huttes, avec de larges feuilles vert-foncées comme toit, forment des quartiers. Ça et là des bâtisses en bois percent au-dessus des huttes.

Cette femme qui s‘avance vers moi, avec sa poitrine plantureuse et vêtue d’un filet vert...

— Dominique !

— Désolé Tintin. Je ne suis pas Dominique mais Reine Sylvie. Bien venu chez les Amazones.

— Dominique est-elle ici ?

— Non. Sa mission envers vous est terminée.

— Sa mission ? J’ai donc été piégé ?

— Oui, nous sommes des chasseuses efficaces.

— Les Amazones, je croyais que c’était une légende ?

— Non. Notre peuple de femmes perdure depuis plusieurs millénaires. Nous sommes les gardiennes de traditions et de savoirs ancestraux. Mais nous cultivons l’écoute grâce à nos Amazones pionnières présentent aux quatre coins du monde. Elles reviennent régulièrement ici pour nous enseigner langues et connaissances fondamentales. Au fil du temps nous adoptons certaines de vos coutumes, tels les prénoms chrétiens depuis les conquistadors portugais.

— Mais visiblement vous vivez complètement hors de notre monde technologique.

— En effet, mais en Amazonie cela n’est pas très utile. Cependant nous, possédons des savoirs que vous n’avez pas. Vous avez perdu connaissance une douzaine d’heures et regardez les blessures de nos flèches à l’épaule et à la cuisse. La cicatrisation est totale.

— Oui, mais ces marques vertes sur mon épaule et ma cuisse qu’est-ce que c’est ?

— Nous tatouons les hommes qui tombent dans nos filets avec ces larges croisillons. Ils courent, par l’extérieur de votre épaule et de votre cuisse, depuis la marque de l’entrée de la flèche à celle de sa sortie.

— Pourquoi ?

— Nous trouvons cela beau et surtout aucun homme ne doit revenir chez les
Amazones.

— Je ne resterai donc pas votre prisonnier.

— Non. Nous gardons les hommes deux jours. La plupart repartent sans aucun souvenir de leur séjour, à part leur tatouage. Mais vous, Tintin vous vous souviendrez de tout. Votre renommée mondiale de grand reporter aventurier sert nos intérêts.

— Comment cela ?

— Regardez comme tout se trouve consacré ici en Amazonie ! La forêt vierge, le poumon de la Terre avec de l’eau à profusion, nous devons la préserver car elle représente l’avenir immédiat de notre planète. Le pas de tir de Kourou sur l’équateur symbolise le summum de la technologie humaine. Il constitue la seule issue possible pour sauvegarder notre écosystème sur une autre planète, dans un futur lointain.

— Vous prêchez un convaincu. Alors m’attirer ici avec la belle Dominique, j’avoue que je ne comprends pas !

— Tintin vous êtes un homme de terrain picorant des brigands ça et là. Il faut laisser cette noble tache à de jeunes aventuriers. Vous avez la cinquantaine et vos fidèles compagnons : Milou, l’intrépide capitaine Haddock et le professeur Tournesol, ne sont plus de ce monde.

— Je suis en pleine possession de mes moyens, l’expérience en plus et toujours redoutablement efficace contre les forces du mal.

— Justement, mettez à profit votre popularité pour accélérer le changement des mentalités. Que l’homme comprenne enfin que consommer pour consommer est un non sens. Qu’il doit consommer pour des finalités utiles, telles que la lutte contre la faim dans le monde ou la conquête de l’espace. Que l’homme comprenne enfin, qu’il est inconscient de croire qu’il soit son pire ennemi. Au contraire il doit devenir le meilleur allié de l’homme.

— Je devrais donc m’engager en politique ou en prédication ?

— Par exemple. Mais vous êtes ici aussi pour remplir votre rôle de mâle. Notre peuple pour survivre se doit d’appliquer ses traditions. Allez-vous restaurer car une journée et une nuit rituelles vous attendent, pour la plus grande réjouissance des Amazones et de la votre je l’espère.

*****

« N’ayez crainte, vous ne subirez aucune atteinte à votre intégrité physique » a affirmé Reine Sylvie. Mais alors, que fais-je en plein soleil, nu, allongé sur le dos, bras et jambes en croix, ligotés sur quatre pieux de bois ? Je suis seul au milieu de cette lice circulaire, mais derrière la palissade en bois, sur des gradins, toutes les Amazones en filet vert d’apparat, arc passé à l’épaule, ne me quittent pas des yeux.

Quelle est cette rumeur d’excitation chez les Amazones ? Quels sont ces
grognements derrière moi ? A cinquante centimètres au-dessus de ma tête surgit une gueule de gorille me glaçant le sang ! Sans défense, à la merci de ce fauve qui s’assoit près de moi et m’observe. Son allure, ses mamelles qui pendent, c’est une femelle gorille ! Puis chose extraordinaire, elle se met à me cajoler avec tendresse, comme elle le ferait avec son enfant, en poussant de petits gémissements.

Cela me rappelle ma tendre enfance quand je serrais dans mes bras mon
nounours avant d’affronter la nuit. Mais là, les rôles sont inversés : la peluche me caresse et je ne suis qu’un jouet inerte tremblant de peur !

Tout à coup un rugissement furieux et un puissant tambourinage me tétanisent d’effroi ! Un monstrueux gorille fond sur moi ! Ma compagne prestement me quitte pour arrêter la course de ce mâle en furie. Ses gentils couinements essayent de calmer les féroces grognements de jalousie.

A-t-elle pu le convaincre ? Tous deux marchent vers moi, je ne suis plus que tremblements. La femelle gorille, juste à côté de moi, me tourne le dos, se met à quatre pattes et relève son arrière-train. LIRE LA SUITE


ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :
- d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
- d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

ALLOPASS OU PAYPAL
OFFRE DECOUVERTE (1 jours)
ABONNEMENT 7 JOURS
ABONNEMENT 15 JOURS
ABONNEMENT 1 MOIS





ABONNEMENT 3 MOIS





ABONNEMENT 6 MOIS





SE DESABONNER


Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 1 jours seulement)


Commentaires