1 - Première rencontre

Où je suis pris en charge par un couple qui me propose de devenir leur esclave
samedi 29 avril 2006
par  Hazard
popularité : 1%
3 votes

Dans la ville de X, un bar gay et lesbien. Le jeudi soir, est le soir « rencontre ».

De nombreuses personnes au bar et aux tables avoisinantes sont installées et pourvues de numéros !

Arrivé de bonne heure, je m’installe au bar et commande une boisson. Au fur et a mesure du temps qui passe, le bar se remplit. Un couple installé derrière moi m’observe, je les vois me fixer dans la glace en face de moi. L’homme finit par se lever et viens vers moi en me disant :

« Tu viens te joindre a nous ! »

Ce n’était plus une invitation mais un ordre vu le regard de cet homme, vêtu d’un pantalon de cuir et d’une chemise, le tout noir. Je gagnais alors leur table avec mon verre et d’autorité la femme me l’enleva.

Nous avons conversé pendant quelques instants sur toutes les banalités possibles et soudain la femme, âgée d’une quarantaine d’années (j’en ai 50 !) me dit :

« Tu aimes le SM ? »

J’avais toujours souhaité ce type de relation sans jamais oser !!! Je lui répondis que, en effet, j’étais très tenté mais que je n’avais jamais osé franchir le pas.

Elle me répondit que le choix m’appartenait mais que ce serait « No Limit », ce qui me fit un peu peur ! Le marché suivant fut donc conclu : si j’étais d’accord, je sortais 5 mn après eux et les suivais en voiture. Elle aussi vêtue d’un tailleur en cuir noir, faisait un peu peur. Je les laissais donc sortir et, prenant mon courage à deux mains, je sortis. Je pris ma voiture et peu de temps après, ils passèrent à coté de moi en faisant un appel de phares.

Nous avons roulé jusqu’à une maison dans la campagne et là tout changea !

L’endroit était isolé et tranquille. A peine descendus de nos véhicules respectifs, l’ordre claqua :

« Tu as donc choisi, A poil !!! »

Le ton n’était plus le même. J’étais devant la porte de leur garage où ils venaient de ranger leur véhicule. Je m’avançais pour rentrer dans ce garage lorsque son mari me dit de m’arrêter !

J’étais dehors et il ne faisait pas chaud. Il réitéra l’ordre de me déshabiller et de plier soigneusement mes vêtements afin qu’ils les récupèrent. Je dus ensuite me mettre a quatre pattes et la femme (qui allait bientôt devenir Maîtresse) me passa un collier autour du cou. Une laisse vint s’y fixer. Je dus donc la suivre à quatre patte et gravir les escaliers de cette façon ! arrivé au milieu du premier escalier, je sentis un doigt me transpercer violemment l’anus et le mari dit a sa femme qu’il allait falloir me nettoyer car je n’étais qu’une petite chienne dégoûtante. Arrivé sur le premier palier, la femme se retourna vers moi et je fis la bêtise de lever les yeux vers elle. Elle m’envoya une magistrale gifle en m’ordonnant de baisser les yeux et de ne regarder que le bouts de ses chaussures. La phrase qui suivit fut décisive :

« Donc, petite chienne, acceptes tu d’être notre esclave ? »

Ma réponse ne tarda pas et d’une petite voix, nu et tête baissée je répondis :
« Oui, Maîtresse, oui, Maître je veux être votre esclave et j’accepte votre domination ! »




ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer les textes publiés,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
    Entrez votre pass abonné

Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur