La comptable rend des comptes 2

chapitre 2
vendredi 16 septembre 2011
par  soleil de pierre
popularité : 2%
1 vote

Résumé de l’épisode précédent : comptable dans une petite entreprise j’ai commis des erreurs dans les comptes de la société. Mon patron s’en est aperçu et me fait chanter depuis, me soumettant sexuellement à ses désirs les plus abjects. Vos commentaires sont toujours les bienvenus…

Les jours suivants, mon patron a resserré peu à peu son emprise sur moi. Je n’avais plus d’autre choix que de lui obéir en tout ce qu’il me demandait, et il me dictait une conduite de plus en plus abjecte. Dès le deuxième jour j’ai du coller dans un album les photos qu’il avait prises, et écrire à la main les commentaires décrivant la situation, le tout bien sûr durant mes heures de travail et au risque de me faire surprendre par mes collègues. Il me faisait recommencer plusieurs fois lorsqu’il ne trouvait pas les commentaires suffisamment salaces, et c’est comme ça que je me suis retrouvée à écrire que j’étais une petite connasse soumise qui adorait se branler devant tout le monde. Il me faisait dater et signer chacun des commentaires.

Le soir même j’ai eu son sexe dans la bouche pour la première fois, agenouillée complètement nue sur la moquette tandis que lui trônait dans son fauteuil et s’était contenté d’ouvrir sa braguette. Sa queue n’est pas très longue mais assez épaisse, elle me remplissait la bouche tandis qu’il me guidait, la main posée sur mes cheveux, attirant et repoussant ma tête au rythme qu’il désirait me voir prendre. Il ressortait de temps en temps et passait son gland mouillé sur mes lèvres ou sur mes joues pour me pénétrer de nouveau la bouche. J’ai du lécher sa tige lentement de la base jusqu’au gland, et même caresser ses bourses de la langue avant de le reprendre en bouche. Il prenait son temps et j’avais mal aux mâchoires à force de le sucer, mais il a fini par venir en grosses giclées épaisses. J’ai voulu retirer ma bouche mais il avait attrapé ma nuque et maintenait de force sa queue enfoncée en moi, et son sperme gras et amer a longuement éclaboussé mon palais. J’ai tout avalé, gorgée après gorgée jusqu’à la nausée, et j’ai cru que c’était terminé. Mais j’ai du rester agenouillée les mains derrière la nuque et son sexe ramolli dans la bouche durant un quart d’heure, pendant qu’il lisait un dossier qu’il tenait appuyé sur ma tête. De temps en temps il caressait distraitement ma joue ou mes seins, me jetait un regard narquois et moi j’étais pétrifiée de honte en imaginant ce qu’il voyait, un peu de sperme qui coulait sur mon menton et mes joues déformées par sa queue. Là encore j’ai eu droit à des photos que j’ai collées dans l’album le lendemain, en expliquant dans les commentaires à quel point j’étais une suceuse docile qui aimait s’en prendre plein sa bouche à foutre. LIRE LA SUITE



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :
- d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
- d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

ALLOPASS OU PAYPAL
OFFRE DECOUVERTE (1 jours)
ABONNEMENT 7 JOURS
ABONNEMENT 15 JOURS
ABONNEMENT 1 MOIS





ABONNEMENT 3 MOIS





ABONNEMENT 6 MOIS





SE DESABONNER


Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 1 jours seulement)


Commentaires

Logo de Le Mentor
dimanche 18 septembre 2011 à 09h57 - par  Le Mentor

J’adore les aventures de cette femmes qui, tout en étant honteuse de ce qu’elle éprouve, n’en jouis pas moins comme une salope !
Bravo, c’est bien écrit et vivant, vivement la suite ;-)

Logo de lassy
samedi 17 septembre 2011 à 12h25 - par  lassy

Excellent, le crescendo est parfait,... l’humiliation progressive est excitante......
vivement la suite ................

Logo de danyvezels
samedi 17 septembre 2011 à 10h52 - par  danyvezels

Je trouve cette histoire très interessante car elle met en évidence la passion pour le sexe l’attente de bien des choses plus sexuelles et l’humiliation du désir. J’attends donc avec impatience la suite de ce que l’on paut appeler la saga de la comptable. J’attends le moment ou elle va jouir sous la douleur et tout ce qui suit l’exhibition. La seule vengeance qui s’impose est celle de la soumission et du plaisir qu’elle doit procurer àson maître. La publication sur internet devrait lui procurer d’autres jouissances.

Navigation

Mots-clés de l’article