Week-end de soumission

Par Gérard Titsman
lundi 7 mai 2012
par  Rêves de femme
popularité : 2%
16 votes

(I)

Vendredi soir, 19h30... Elle doit y aller... Isabelle n’est pas très fière alors qu’elle se prépare pour se rendre chez William. Elle sait ce qui l’attend...
Elle se regarde dans la glace et se demande comment elle va pouvoir traverser la moitié de Paris, en métro, habillée comme ça. Elle ne doit rien mettre d’autre sur elle que ce pull à grosses côtes en laine écrue qui, loin de cacher ses formes, les moule au contraire de façon indécente... Avec la poitrine qu’elle a en ce moment... De plus, le pull est moins long qu’elle pensait : Il descend juste au ras des fesses, laissant voir le haut de ses cuisses nues, au-dessus des grosses chaussettes assorties... Et bien sûr, pas de culotte... En plus, le pull est fendu sur les côtés. Isabelle fait 2 ou 3 pas devant la glace. Ses mamelles ballottent librement sous la laine.
Elle se met de profil... Le pull est ouvert sur 15 cm et on voit carrément ses fesses.

— Isabelle, tu es prête ?

Isabelle attrape son sac à main et se retourne.

— Oui, j’arrive... Mais je ne vais jamais pouvoir aller dans la rue comme ça, ça se voit que j’ai rien sous mon pull, je suis pratiquement à poil...
— Justement, tu es superbe... Tu vas avoir du succès dans le métro... Et n’oublie pas de bien sortir la poitrine et de frapper les talons sur le sol en marchant pour que ça bouge bien...
— Mouais...
— De toute façon, tu as trente minutes pour aller chez William et c’est à l’autre bout de Paris. Tu vas être obligée de courir et je vois d’ici la tête des mecs dans les
voitures arrêtées au feu rouge lorsque tu vas traverser en courant avec tes grosses mamelles qui ballottent dans tous les sens.
— Mmm...
— Bon... Et à part ça, tu as compris, tu sais ce qui t’attend chez William ?
— Oui... Je sais... Je devrai faire tout ce qu’il veut pendant tout le week-end... et je vais avoir des punitions.
— Tout à fait... Tu es entièrement à lui pour tout le week-end... C’est la première fois que je te prête et ça risque d’être très dur, surtout pour tes nichons, William adore les gros seins... Quand ils vont voir tes énormes mamelles, ils vont halluciner... William m’a demandé ton tour de poitrine... Je lui ai dit que tes seins ont grossi et que tu fais un bon 105F. Il semblait ravi. Je lui ai dit aussi que tu ne mets pas de soutien gorge. Il t’attend avec impatience. Et tu sais quoi ?
— Non ?
— Il m’a demandé si j’étais d’accord pour que tes seins soient punis sévèrement et si je voyais un inconvénient à ce que tu reviennes avec des marques.
— Ahhhh !... Et tu lui as dit quoi ?
— Je lui ai donné carte blanche.
— AAAhh, mais t’es fou !... S’il te plaît !
— Comment ça ?
— Mais tu sais bien... Mes seins ont grossi, ils sont énormes en ce moment et ils me font mal !
— Oui, je sais... Tu n’as pas de chance, William et ses amis vont adorer... J’ai longtemps hésité à te confier à William. Il est beaucoup plus sévère que moi et il ne se
laissera pas attendrir par tes larmes, au contraire... Il adore faire pleurer les filles...
— Mais... Si c’est trop dur sur les seins, je ne vais pas pouvoir supporter... On ne pourrait pas remettre ça à une autre fois ? Et c’est qui, ses "amis" ?
— Écoute... Tu es punie, et tu sais bien que William a organisé une petite fête en ton honneur, avec une "vente aux enchères"... Il va y avoir beaucoup de monde. Et il compte sur toi et sur tes gros nichons pour faire le spectacle
— Honhonn..! Mais... Tu t’en fiches s’ils me massacrent la poitrine ?
— Il ne va pas te massacrer... Tes seins ne seront peut-être pas très présentables pendant quelque temps, mais une bonne correction, ça ne peut que leur faire du
bien.
— Hoon ! Non ! S’il te plaît...
— C’est trop tard pour discuter, il fallait y penser avant. Au fait, tu n’as pas besoin de ton sac à main... Tiens, prends ça et mets ton cahier de punitions dedans, c’est tout ce dont tu auras besoin chez William.
— Mais !.. Il y a toutes mes affaires dans mon sac !...
— Tes affaires ?... Qu’est ce tu as besoin comme affaires ?... Il y a tout ce qu’il faut chez William, et de toute façon, tu sais bien que tu seras tout le temps à poil... Eté comme hiver, chez lui, les filles se baladent toujours à poil. J’ai vu un matin trois filles faire leur
gymnastique dehors toutes nues, dans la neige, en plein hiver. Et tu n’auras pas le temps de t’ennuyer, il y a des tas de petits jeux...
— Ouais... Je suppose que c’est pas la peine de demander ce que c’est, les petits jeux...
— William est un ancien prof de gym. Il est comme moi, il adore faire faire de la gymnastique punitive à ses soumises. Mais il a aussi des chevaux et il va sûrement
t’emmener faire des ballades à cheval... Ne t’inquiète pas, il ne manque pas d’imagination... Il a même fait fabriquer un cheval de rodéo mécanique... Mais tu
verras bien...

Le carillon de la porte d’entrée retentit. Gérard ouvre la porte et une superbe métisse entre dans l’appartement. Elle est vêtue d’un blouson en cuir noir et d’une mini-jupe, mais ce qui frappe tout d’abord, ce sont ses longues jambes nues et bronzées, chaussées d’escarpins à hauts talons. La jupe en cuir est ultra courte.

— Bonjour, je suis Nadia.

Le regard de Gérard s’arrache des cuisses bronzées et de la micro-jupe.

Nadia a visiblement des origines africaines, mais elle est très claire de peau. Elle a une bouche pulpeuse et des jolis yeux noirs, en amande, agrandis par un
maquillage à l’orientale. De longues mèches bouclées tombent en cascade sur ses épaules.
Nadia présente un paquet à Gérard avec un sourire mitigé.

— C’est un présent de la part de William.

Gérard défait le ruban et sort un long fouet de l’emballage.
C’est un véritable objet d’art. Tout en cuir tressé, avec un long manche en partie garni de pointes. L’originalité, c’est que les pointes sont tournées vers l’extérieur et continuent sur une bonne partie de la lanière.

— Excusez-moi, est-ce que je peux retirer mon blouson ?
— Mais bien sûr, Nadia. Fais nous voir ce qu’il y a dessous.

Le blouson, style "Perfecto", est fermé par trois boucles métalliques. Il a l’air bien rempli. Nadia défait les attaches et ouvre son blouson, faisant jaillir une paire de seins incroyable. De vraies mamelles, presque blanches, lourdes et tombant pratiquement jusqu’au nombril, avec des mamelons très développés.
Une petite clef dorée pend entre les seins, attachée par une lanière de cuir au collier que Nadia porte autour du cou.

Les mamelles de Nadia étaient nues sous le blouson et Gérard comprend la raison de la requête de Nadia. Les pans du blouson sont entièrement garnis, à l’intérieur, de pointes métalliques ainsi que le bustier qui enserre le buste, de la base des seins jusqu’au-dessus du nombril.

Les seins de Nadia étaient donc comprimés entre les deux vêtements tapissés de pointes pendant tout le trajet.

— Wow !
— William a pensé que cela vous plairait. Il m’a aussi fait mettre un string...
— Ça me plaît effectivement beaucoup. Secoue tes seins !

Nadia a un bref sourire entendu. Elle s’y attendait, évidemment.

Elle ramène les avant-bras vers l’avant, pour rapprocher les pans du blouson et elle secoue énergiquement ses mamelles, qui vont percuter les pointes. Ça fait des flocs mous lorsque les seins s’écrasent sur les pointes.

Nadia a visiblement de l’entraînement. Elle arrive a secouer ses seins très vite. Elle écarte peu à peu les bras, ouvrant davantage le blouson et fait voler ses
mamelles d’un côté à l’autre. Les seins s’écrasent de plus en plus violemment sur les pointes.

— Wow ! Tu as vu ça, Isabelle ? Je vais t’offrir un beau blouson comme ça pour ton anniversaire.LIRE LA SUITE




ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.

(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Logo de Crabou
vendredi 11 mai 2012 à 19h28 - par  Crabou

Bravo, le début de ce récit donne vraiment envie de lire la suite.
J’aime beaucoup l’idée du blouson avec les pointes

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur