8- Plume d’Ange

Chapitre 8
samedi 14 mars 2009
par  Angélique
popularité : 2%
2 votes

Maîtresse Carine et Niobé, conduite à la laisse, entrent dans une pièce plus petite, meublée sommairement mais avec goût.

" - Assise Niobé ! "

" – Cette pièce est la cuisine. Sauf exception ou punition, pendant un an c’est ici que tu prépareras les repas et mangeras. Tu feras la vaisselle, rangeras et nettoieras la cuisine. J’exige une propreté et un ordre impeccable. La préparation des repas et le service de table se fait debout. Le nettoyage se fait à genoux, le torchon à la main. Tout le matériel se trouve sous l’évier."

" J’exige de ta part le silence absolu. Si tu veux parler tu dois utiliser la phrase " Maîtresse je demande la permission de parler." … C’est la seule façon que tu as pour t’adresser à moi. Selon mon humeur envers toi, je t’accorde ou te refuse la parole. C’est sans appel pour toi ! Tout oubli sera puni. Tu m’as comprise Niobé ?"

" – Oui Maîtresse. "

Maîtresse Carine sort une écuelle du frigo contenant un repas froid déjà préparé.

" – Ceci est ton repas avec un morceau de pain. Tu manges à genoux, proprement et avec les doigts. Pour boire, l’eau que contient le seau est à ta disposition. Tu bois en lappant en t’aidant de tes mains."

" - Dépêche-toi de manger je dois t’épiler complètement le ventre avant le départ de Madame S."

Pour satisfaire sa Maîtresse, Niobé avale son repas plus qu’elle ne le mâche. Le repas terminé elle pose l’écuelle sur le sol.

" – A quatre pattes Niobé et suis-moi ! "

Maîtresse Carine et Niobé sont dans la salle de bain

" Tu t’installes à poil sur la toilette. Tu te tiens droite, mains derrière la tête, les jambes largement écartées."

Niobé se débarrasse du peignoir et s’installe sur la toilette …

" – Ecarte les cuisses … "

Tondeuse électrique à la main Maîtresse Carine débarrasse le ventre de Niobé de toute pilosité. Elle parachève à la mousse à raser et au rasoir mécanique. Cinq minutes ont suffi à Maîtresse Carine pour que le sexe de Niobé soit aussi lisse que le jour de sa naissance. Satisfaite de son travail, Maîtresse Carine passe sa main sur la peau douce du sexe épilé.

" – C’est juste pour dire au revoir à Madame S !"

" – Merci Maîtresse."

" - Enfile ton peignoir sans nouer la ceinture. Prends la position assise face à la porte."

Niobé prends la position demandée, pendant que sa maîtresse se rafraîchit un peu.

Le Gsm de Maîtresse Carine sonne … elle prends la conversation … bien Madame.

" – Madame S nous attend dans la salle d’accueil Niobé. Je vais te conduire debout à la laisse. Tu marches à mes cotés, sans t’occuper du peignoir, les yeux baissés, les mains dans le dos et silence absolu."

" – Oui Maîtresse."

***

Madame S en les voyant revenir …

" – Enfin ! Vous voila de retour."

" – As-tu pu manger et boire Niobé ?"

" – Oui Madame." Répond Niobé.

" – Approche que je te voie."

Niobé approche …

" – A poil Niobé ! … "

Niobé laisse glisser son peignoir et se retrouve nue devant Madame S.

" – Je te préfère épilée."

" – Merci Madame. "

" - A genoux Niobé, lèche-moi et donne-moi du plaisir."

Niobé s’approche de Madame S qui entrouvre sa robe, montrant une culotte noire toute en dentelle ajourée. Elle pose les lèvres sur le tissu à la place du sexe et commence à l’embrasser par une série de bisous piqués. Madame S prends les mains de Niobé les poses sur ses fesses et l’encourage à faire glisser la culotte. Descendue à mi-cuisse Niobé peut lécher le sexe de madame S. Il est aussi glabre que le sien. Les petites lèvres et le clitoris réagissent très vite aux baisers, et autres suçotement buccaux prodigués par Niobé. S’aidant de l’index, elle excite les petites lèvres qui prennent une couleur corail. Madame S commence à ruisseler dans la bouche de Niobé.

Puis arrive l’injonction …

" – Baise moi avec la langue ! Niobé "

Niobé enlève son index et darde la langue au plus profond du sexe offert. Salive et sécrétions vaginale dégoulinent de part et d’autre de sa bouche. Une main sur la nuque de Niobé, madame S imprime de violents mouvements du bassin. Puis vient le plaisir, maintenue par la chevelure et la nuque, bouche plaquée au sexe de Madame S. Le regard révulsé, Les lèvres pincées, poussant de petits soupirs de satisfaction … umpf … umpf … oh oui … n’arrête pas … umpf … ondulant de plus en plus fort … Madame S marque un temps d’arrêt avant de jouir dans la bouche ouverte de Niobé.

" – Avale Niobé ! Maintenant nettoie moi avec la langue."

La langue sortie Niobé efface les vestiges de son passage entre les jambes de Madame S. Poursuit avec la serviette tendue par Maîtresse Carine, reculotte madame S qui l’attire à nouveau vers son ventre.

" – Embrasse-le pour me dire au revoir."

Niobé embrasse le sexe au travers la culotte, avant d’être repoussée par madame S.

" – C’est bien, mais tu devras faire des progrès. Remets ton peignoir "

" – Oui Madame." Répond Niobé qui a repris la position assise aux pieds de sa Maîtresse. "

Sans transition …

" - Il est minuit, en faisant vite on peu libérer son appartement en deux heures. "

" - Qu’en pensez-vous Maîtresses Carine et Alexia ? "

" – Aujourd’hui ou demain, il faudra le faire. Tant qu’à faire … " Répond Maîtresse Alexia.

" – Et elle ? " en désignant Niobé au pieds de sa Maîtresse.

" - Elle va aller faire un gros dodo, tranche Madame S, elle est morte de fatigue.

Maîtresse Carine …

" - Niobé, tu dis bonsoir à Madame S et à Maîtresse Alexia."

Repoussée du pied par madame S, Niobé embrasse Maîtresse Alexia sur la bouche qui lui aspire à nouveau la langue

" – Merci Maîtresse Alexia."

Maîtresse Carine à l’intention des deux visiteuses …

" – Vous pouvez partir je vous rejoint là bas, je connais le chemin."

" – Viens Niobé, je vais te montrer l’endroit où tu vas dormir."

Conduite, à grand pas, au collier Niobé est vite arrivée à destination. LIRE LA SUITE

L’intégralité de ce chapitre est disponible pour les abonnés de RdF
PRECEDENT ................................................................ SUITE
L’intégralité de ce récit de 29 chapitres est disponible pour les abonnés de RdF


ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

jeudi 19 mars 2009 à 11h49

Vivement la suite

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur