Mythe ou réalité ?

Francine telle qu’elle est
dimanche 17 octobre 2010
par  alab
popularité : 1%
1 vote

A la lecture de mes « histoires », nombreux sont mes lecteurs, comme certains de mes amis qui en ont la primeur, qui m’ont demandé, qui me demandent encore, si je les ai vraiment vécues…
Autrement dit, veulent savoir….est ce de la curiosité mal placée ?..... si une femme (moi) ou un couple (nous deux) peuvent assumer ce que je décris dans mes récits….

Jusqu’ici, je n’ai jamais répondu à ces questions…Un peu de gêne, peut être, le souci d’entretenir le mystère, aussi…

La réponse, partielle, est : peut être pas tout….

Procédons par ordre en tous cas….Cela ne me déplait plus de lever le voile….Et si cela ne vous intéresse pas…. tournez la page…..

Il est vrai que j’ai découvert le « plaisir », la jouissance, tard, très tard….A 39 ans exactement…..Qui dit mieux ?

Après avoir été dépucelée à 18 ans par mon fiancé, mort en Algérie deux mois après, ce que j’ai très mal vécu…. j’ai du « coucher » après avec une quinzaine d’hommes entre-temps, peut être un peu plus…Je n’ai pas compté….Enfin, quand je dis coucher, c’est vite dit : aucun, je dis bien aucun, n’a été fichu de me faire jouir !...Pourquoi ?....Aucune des tentatives d’explication qu’on m’a avancées ne me paraissent satisfaisantes….Même mon gynéco en restait muet !!....Si ce n’est pour préciser que ce n’était pas de ma faute !....

Je n’en sais rien après tout et c’est trop tard de toute façon, non ?
J’étais paralysée par cette succession d’échecs….Mes tentatives de me « toucher », de me caresser se soldaient par de pauvres plaisirs qui me glaçaient et je haïssais les prothèses que je voyais défiler sur mon écran….Le désert !...J’étais une perdante….

Il est vrai aussi que cela fait très exactement suite à l’opération « reconquête de mon corps » initiée par ma sœur Mado….

Je me laissais aller…J’étais désespérée : ne pas être « aimée »… c’était trop dur !

Cheveux abîmés, lordose, taille trop lourde…. Elle m’a forcée à m’occuper de moi……Il a fallu six mois pour que je me plaise enfin devant une glace…

Imaginez-moi comme une blonde naturelle de 1,70m, 64 kgs, aux cheveux courts, aux yeux bleus, une bouche un peu large, le nez en trompette, très timide, rougissant souvent….Un regard de myope.

On dit que j’ai une peau très douce.

Mes seins : c’est ce que j’ai de mieux, d’après moi…. Attachés hauts, ils logent dans un bonnet 90 C….restent encore horizontaux, orgueilleux, fermes…Et sont très, très sensibles….

Une taille qui a été plus fine, mais bon….Pas de cellulite…Des fesses assez cambrées, et des jambes convenables, chevilles fines, quoique j’ai des cuisses un peu fortes, enfin,vous savez : qui frottent quand je marche….Epilée, partout, maintenant.

On dit que j’ai le look de Martine Carol (qui s’en souvient ?)….En plus rond !.....

Pas un prix de beauté, mais j’attire le regard et j’aime ça, malgré ma timidité !

Et puis, il y a eu Jean qui m’a draguée dans un restaurant….Que j’ai suivi…

C’est vrai, je suis « facile ». Et pour peu qu’on me le demande gentiment, je suis vite prête à une nouvelle « expérience »…Sans trop d’illusions sur ce qui m’attendais, (la force de l’habitude !) j’ai accepté de le suivre chez lui, le soir même de notre première sortie.
Le flirt que j’avais accepté en dansant m’avait mise dans l’état qui en demande plus.

Il m’avait si bien embrassée….Première fois qu’un homme m’embrassait aussi bien….Nos bouches ne pouvaient plus se séparer !... Et ses mains caressantes qui apprenaient doucement mon corps !.....

Un miracle !....Une révélation !...Une heure après avoir franchi le seuil de son appartement, c’est lui, le premier homme qui m’ait fait découvrir le plaisir, la jouissance, celle que j’attendais…. La vraie, la grande, celle qui fait perdre la tête, qui dure, dure, presque trop…J’ai hurlé de plaisir pour la première fois !!...Une intensité qui a bouleversé ma vie….

(Relisez le roman de Bertrand Blier : les Valseuses…Je dois être le clone de cette shampouineuse !)

Comment, pourquoi ?....Pourquoi lui et pas un des autres ?...Je n’en sais rien, une fois encore. En tous cas, ce n’est pas une question de « dimensions », comme on l’entend dire trop souvent…J’ai vu, connu des sexes plus imposants, le sien est tout simplement normal, beau mais normal… Je préfère le mot un peu plus mystérieux d’alchimie…Et pour tout vous dire, je m’en fous !....J’ai enfin trouvé mon homme, mon Maître !

Car cela a été sans ambiguïté : ou j’acceptais de lui être soumise ou je le quittais !... Évidemment je n’allais pas fuir ce après quoi je courais depuis si longtemps….

Mais allez comprendre ce que cela veut vraiment dire, la soumission, avant d’en avoir fait l’expérience !... Je croyais à un jeu !....Il y a eu certaines fois, au début, où j’ai pensé craquer….A mon age, ce viol systématique qu’il faisait de mon intimité la plus secrète, le fait d’être attachée, battue, fouettée dès que je refusais d’obéir, me paraissait insensé.

Vous imaginez cela ?....

Passer du confort lugubre de la célibataire maniaque et dépressive que j’étais, à la soumission la plus totale….à 39 ans , ce n’est pas rien, je vous assure…..

Je n’étais heureusement pas sa première soumise….Il savait jusqu’où ne pas aller trop vite….C’est sans doute pour cela que ça a si bien « marché » !

Jean, avec plus de patience que je ne le décris, a réalisé avec moi tous ses fantasmes et m’a accouché des miens…. Patience, mais aussi fermeté, pour ne pas dire autorité : vous savez, j’ai souvent été corrigée !....

Il est vrai que je suis naturellement « suiveuse », et que je ne prenne guère d’initiatives. Pas très intelligente de surcroît….Mais avide de sexe, goulue même, depuis qu’il m’a « révélée », ça oui !!!...

De là à dire que je suis une maso qui s’ignorait…..Et bien oui, je le suis, en tous cas je l’ai découvert…

Je l’ai déjà écrit je crois, et aux questions que l’on me posait à ce sujet, ma réponse n’a jamais variée…..

Il faut d’abord de la passion pour l’homme qui vous soumet…On ne se donne pas à n’importe qui !......Partagée, notez le bien, si vous ne voulez pas être un simple « jouet », comme je l’ai trop souvent vu ! ....

Et puis être prête…

Nous, les femmes, je peux le dire maintenant, je le sais, atteignons des plaisirs qui leur sont inconnus : par leur longueurs, leur répétitions, leurs intensités...Et nous sommes prêtes, bien avant eux, à les renouveler, par éventuellement d’autres orifices de surcroît.

C’est une évidence, naturelle….Une sorte de compensation à notre fonction de mère, et de ses désagréments, j’imagine…..

Certains hommes (il est vrai peu nombreux) cherchent à compenser, eux aussi, cet « handicap » physiologique naturel par la domination…..Une compensation assez intellectuelle où tous ceux que j’ai connus trouvent une vraie jouissance…
Différente, mais réelle….

Je ne sais que trop que la limite est ténue entre la domination et le sadisme.

Ai-je eu de la chance ?....Jean est un Maître exigeant, mais je sais qu’il aime mon corps, qu’il m’aime tout court….

Sinon, ce serait du sadisme pour le sadisme…..et alors on entre dans l’enfer. Et ça, je l’ai vu !!....C’est horrible et fascinant à la fois…J’ai vu des femmes de tous ages ,dont les corps étaient méthodiquement déformés, subir des « punitions » au-delà du possible, du soutenable…..Très peu pour moi !...Très peu pour nous !...

Il n’empêche que j’ai connu toutes les douleurs et les humiliations qu’un esprit inventif comme le sien a pu trouver, a pu me faire subir….C’est dur, quelquefois à la limite du supportable, mais je l’accepte…J’ai même, à plusieurs reprises, éprouvé une immense jouissance, difficile à décrire, dans ce don consenti et total…
Sans toutefois que mon corps en soit « abîmé »…Si j’en garde des traces, elles s’estompent vite….

Mais lire dans son regard, cette attention aigue au mal ou à l’humiliation qu’il m’inflige, qu’il s’inflige aussi, paradoxalement, me met en transe….Il boit littéralement mes cris, mes pleurs, mes sanglots, mes sursauts, mes tremblements….Il vibre avec moi.

Pourquoi me punit-il ?....

Pour ma gloutonnerie de sexe, sans doute, qui va souvent au-delà de ses « possibilités » physiques….Pour me calmer, donc ... Parce que je n’ai pas obéi.... Parce qu’il en a envie….Mais aussi, j’en suis sure, pour me permettre d’atteindre à travers la douleur, le nirvana de la maso que je suis….Quelles jouissances insensées j’ai eues parfois, après ; il a suffi souvent que son doigt m’effleure pour déclencher un orgasme fulgurant !

Pourquoi m’humilie-t-il ?....

Pour marquer mon esprit de son sceau…Pour me faire aller au-delà de moi…Pour me faire comprendre que je lui appartiens, totalement, irrévocablement….

Ainsi, je lui donne mon corps, je lui donne ma douleur et mes cris, ma honte aussi, et j’en suis mille fois récompensée…

Donner, pour mieux recevoir, pour mieux lui être à lui…..

Je crois sincèrement que je préfère mille fois plus cette manifestation d’amour, car c’en est une, à son indifférence….
J’ai trouvé dans cette soumission, qui n’est, n’exagérons pas, pas de tous les instants, tout ce qui pouvait contribuer à ce dont j’avais toujours rêvé : une espèce de fusion presque totale avec l’homme que j’aime…Qui, qu’on se rassure, ne se limite pas au physique…C’est une complicité de tous les instants.

Au point que de temps en temps, c’est moi qui devient sa Maîtresse…..Je crois que c’est venu naturellement….Je ne me souviens pas qui de nous deux en a eu l’idée le premier….Je comprends mieux le plaisir trouble, délicieux et cruel, qu’il éprouve en m’attachant, en me fouettant, en m’humiliant ou en me torturant…Mais je ne raffole pas de cette situation…Je l’endosse pour lui faire plaisir. Un frisson, très fort, de temps en temps, pourtant, presqu’un orgasme…

Il m’a donnée, c’est vrai aussi, pour ressentir le plaisir du voyeur et pour lire sur mon visage et dans mes réactions les affres que je subis, en devenant sa pute….Pour m’humilier d’une autre façon aussi, bien sur…..Mais j’aime assez ça maintenant…. J’éprouve une réelle excitation dans l’attente de l’imprévu…Que vais-je subir ?

Il aime aussi m’exposer aux autres : j’ai du changer toute ma garde robe. Je ne compte pas les décolletés provocants, les corsages ou les fins pulls que mes tétons tendent en exhibant leur relief, les jupes ou les robes qui moulent de si près mon corps….Si je porte un soutien gorge, c’est un redresse seins !....

Il m’a fallu du temps pour être à l’aise en société…Pour supporter le regard des autres.

Comme il m’a trompée, presque toujours devant moi…C’est alors à mon tour d’être voyeuse….Une autre façon de l’aimer et de le découvrir….J’aime assez ça être voyeuse…C’est une autre sorte de plaisir pour moi, très excitant : voir sur une autre ce que l’on me « fait »...

Rien de tout cela n’a jamais altéré cette passion, cette complicité que nous ressentons encore l’un pour l’autre…Des aimants, si puissants !!…..

Je passe rapidement sur …

Mes anneaux, (amovibles les anneaux, c’est important !)…. J’en porte 5…. Vous devinez où sont les 3 premiers….Les deux autres percent mes petites lèvres, cachés par le repli des grandes …….

(Inutile de faire ici une liste à la Prévert des ustensiles dont il se sert pour me torturer, je pense avoir enduré tout ce qui était possible….alors, je passe.)

Mes tétons et mon clitoris qu’il a « modifiés » et dont je suis fière…
Longs, épais et hypersensibles, mes tétons me plaisent, parfaitement assortis au volume de mes seins.

Quant à mon clito, je l’avoue, il est hors normes…Il le touche, l’effleure et je suis aussitôt prête à tout, aussitôt mouillée, gémissante…Vite excité, allongé, gorgé de sang, il se tend, avide de caresses...Mais quelles délicieuses souffrances avant d’arriver à cette excessive dimension !!!...Le fin anneau qui perce mon capuchon pèse légèrement sur lui : une caresse, constante….C’est une petite bite, dont raffole ma sœur….Il lui arrive de rebiquer, entre mes lèvres, quand elle l’a longuement tété !.... Joli ?.... Superbe !....

Je passe un peu moins vite sur les exercices qui m’ont permis, à mon age, de retrouver la tonicité intime d’une jeune femme. (Jean est plus précis : d’une jeune fille !...) Quand je l’ai connu, mes « ouvertures » étaient celles d’une quasi pucelle….(l’une en tous cas l’était même totalement….lol…) ….Mais après un certain temps, cette tonicité s’est estompée : je le sentais bien, j’étais trop « ouverte » !
Le « rythme » auquel j’étais enfin soumise en était sans doute la cause…. L’age aussi, sans doute….C’est Mado, ma sœur qui m’a fait découvrir IM Building….. Quatre mois après un intense entraînement, j’avais le contrôle total de mes muscles intimes….(sans entrer dans le détail, il ne s’agit que de découvrir et d’entraîner les muscles internes…. )

Au point que tous les hommes qui m’ont « eue », à qui j’ai été donnée, depuis, en sont restés ébahis, presque frustrés….(Je ne parle pas de la découverte qu’en a fait Jean….N’est-ce -pas chéri ?)
Mais comment fais-tu ?...

Mon sexe, mon vagin et son voisin, mon anus et mon « étui » sont de vraies bouches…. S’ils sont avides, tous les deux, de la bite qui les investit, ils vivent…..

Ils aspirent, sucent, pressent, retiennent, serrent…..tout au long de leur fourreau.

C’est au point que je peux me faire jouir toute seule, sans me toucher !... Sans gros intérêt, mais c’est dire, voyez-vous….
De plus, ils peuvent recevoir un hote de la plus grosse des dimensions, peut être pas sans douleur, mais en tous cas sans dommages ultérieurs ; je suis toujours aussi serrée, aussi tonique, une fois qu’il m’a quitté !

Aussi soumise que je suis, Jean et moi savons maintenant que c’est moi qui suis enfin la maîtresse de notre plaisir et je vous assure que ça change tout !

J’en ai à mon tour converti des femmes à ces exercices, à cette méthode ! (qui n’ont rien à voir avec ceux que certaines pratiquent avec les boules de geisha….)…. Quelle révélation cela a été pour elles !... Et je compte bien continuer. Je suis formelle : toutes les femmes devraient connaître IM Building….Les couples ne se sépareraient pas aussi vite !!...Un moyen imparable de retenir un homme…..en en profitant….Un moyen aussi de compenser efficacement un manque de « dimension » le cas échéant ou encore de réveiller un sexe masculin un peu paresseux !...

(Voir en fin de récit pour celles qui voudraient en savoir plus)

J’en viens évidemment aux quatre questions que l’on me pose souvent……

Est-ce que je suis cochonne ?

La réponse est oui, sans aucune contestation…..Mais c’est de sa faute, aussi !

Des exemples ?.....Je ne sais pas….Je suis prête à tout avec lui…
J’hésite à classer ça dans la rubrique « cochonne » : je dois toujours boire son sperme quand il sort de moi (et il sort très vite !)….De mon con et de mon cul….Pas de quoi fouetter un chat, non ?...Pour tout vous dire, j’adore ça, alors…..

Mais le plus cochon qu’il arrive à me faire faire, c’est sans doute…..Mais je préfère que ce soit lui qui en parle…

J’éprouve une véritable fascination pour sa croupe !....J’en ai vu des fesses de femme, mais les siennes sont splendides, les plus belles qu’il m’ait été donné d’admirer….Quelque soit la position dans laquelle elle se trouve, debout, couchée sur le ventre, c’est avant tout un régal visuel.

Il y a une telle harmonie de proportions entre le dos, la taille, les hanches et les fesses,, qu’elle force l’admiration et le désir. La cambrure de ses reins, l’attache de la fesse à la cuisse, tout est magnifique…

Je ne me lasse pas de l’admirer nue ou parée de beaux atours….

Un régal tactile aussi : comme tout son corps, ses fesses sont incroyablement douces… Cette texture de peau est fabuleusement érotique....Pétrir, caresser ce velours, la sentir frémir, déclencher la chair de poule !

J’ai eu la chance d’être le premier à l’enculer et là encore, cela a été un ravissement. D’abord, elle en avait très envie...Et puis, cerise sur le gâteau, si j’ose dire, elle jouit d’être enculée : pas un petit plaisir, une vraie jouissance !!.. J’ai connu peu de femmes aimant à ce point la sodomie….Le plus souvent, quand elles l’acceptent, c’est pour « faire plaisir » et parmi les autres, j’en ai connu très peu, peut être deux, une sûrement, qui en éprouvaient un réel plaisir…Une proportion infime….Francine jouit à hurler, peut être plus encore que quand je la baise !!...

Elle la réclame souvent.

Un adorable petit trou dans un sillon si peu profond, qu’il est là, tout de suite dès que ses fesses s’ouvrent…Un anus de blonde, rose pale…Finement plissé…A croquer, ce qu’elle adore, comme moi…Je l’ai connu vierge,et j’en abuse…De toutes les façons possibles…

Très vite je lui ai demandé de chier devant moi, pour moi….Il a fallu une belle correction pour qu’elle accepte, en sanglotant de honte, la première fois …Mais devant mon éblouissement, plus pour me faire plaisir que par perversité, elle a pris l’habitude de me prévenir de ses envies…J’adore ça !...J’en profite, de temps en temps….Je trouve incroyablement érotique de voir son périnée se tendre et se détendre, son anus gonfler, s’allonger comme un petit tuyau, se rétracter, s’allonger à nouveau, palpiter plusieurs fois avant de s’ouvrir lentement, de s’épanouir…pour libérer un étron qui glisse doucement en suintant…Comme ses gémissements, ses halètements, son petit cri quand elle se libère enfin….

J’aime l’enculer ….L’entendre jouir me donne des frissons et sublime mon plaisir.

Je ne veux aucune précaution avant : mon gland prend dans son boyau ce qu’il y a.

Je lui demande donc toujours de me lécher, de me sucer après : de me nettoyer …Ah cela, ça n’a pas été simple de lui faire accepter, mais s’il a fallu que je la force, sa libido est si forte que, la première fois passée, je n’ai plus eu besoin de réclamer cette caresse…J’aime la voir rougir pendant qu’elle me nettoie, les narines pincées. Et sa bouche est si douce….

J’aime aussi parfois l’enculer quand elle chie : entre ses cris et la sensation de m’enfoncer dans sa merde qui flue, la sensation est indescriptible…Pour mieux en profiter,pour durer plus longtemps, je mets d’ailleurs mon cock, me libérant quand je n’en peux plus…
Parfois je lui donne un lavement et avant qu’elle ne se vide, je l’encule…La pression de l’eau dans son ventre la fait gicler sur moi, longuement…Là encore la sensation est fabuleuse…..Son cul qui crache sur moi, cette pression sur mon gland….

Aime-t-elle ça ?...Je veux dire ces variations un peu « limites »….Elle rougit encore quand je les lui demande….Elle secoue la tête avec une moue agacée, me traite de pervers, soupire, frémit sous ma cravache, mais une fois que sa tête a accepté, elle se laisse aller si voluptueusement que j’en reste à chaque fois étonné et ravi….
Alors ?....Cochonne ?....Certainement….Une magnifique cochonne même…Les mots qu’elle crie dans ces moments là, ne me laissent aucun doute….Il m’a simplement fallu la pousser un peu….Elle résiste encore, de temps en temps, peut être pour stimuler encore plus mon désir, mais elle se prête avec passion à mes délires érotiques…

Après tout, ne pas profiter de toutes les façons possibles d’un cul pareil relèverait du gâchis.

Et bien voilà !....Je sais bien qu’il aime mes fesses, il me l’a dit assez et me le répète souvent…Et j’aime tellement le sentir en moi, ça me rend complètement folle…Mais je n’aurais jamais pensé….je veux dire, avant…qu’il puisse en faire un usage aussi… euh…. extensif… Enfin, si j’ai encore un peu honte de temps en temps, c’est lui qui ordonne et j’obéis….Je suis à lui, toute à lui, peut être encore plus dans ces moments extrêmes….

Ma sœur ?.....

Et bien oui, je l’ai entraînée ….mais elle le voulait aussi…. dans une relation identique à la mienne….Qui a mal tourné, très mal….Son amant, devenu son Maître, a confondu domination et sadisme…Et son corps porte encore des stigmates visibles de cet excès de cruauté….Je ne parle pas du traumatisme de l’esprit…Il lui a fallu toute sa force morale pour en sortir indemne….

Comme quoi, ce que je vis est vraiment rare…Je ne le conseille pas à n’importe qui….

Que nous ayons découvert l’inceste ?...Je crois comme elle, qu’il était latent.

Nous avons été très tôt inséparables, et nous avons tout partagé, tout….

Plus amies que sœurs….Elle est tout ce que je ne suis pas ….
Fine, décidée, intelligente….Alors que je suis ronde, suiveuse et un peu bécasse….

Nous nous sommes « découvertes », un jour, pas vraiment par hasard, alors que nous nous donnions à nos hommes….Un mot, un geste et tout a basculé….Et si, avant, je n’étais pas du tout attirée par les femmes, je suis folle d’elle, amoureuse à un point inimaginable…

J’ai un Maître et une Maîtresse…Un amant et une amante….

Et puis les chiens, bien sur…Tant de questions sur ce « sujet » !!!

Je ne sais pas les autres….Mais dans la véritable détresse que j’ai vécue de 18 à 39 ans, dans ce désert sexuel, j’ai tout imaginé….Cette frustration si intense de ne pas connaître le plaisir, cette jouissance dont pas une de mes amies ne me cachait l’intensité, m’a donnée une libido exacerbée….

J’ai tout lu, tout vu, tout vécu par procuration….

Jean, je l’ai dit, m’a plus que totalement libérée de mes fantasmes, que dis-je, il a été plus loin encore, pour ma plus grande honte et mon ravissement…

Mais nos amies les bêtes ?….

Certains livres, certaines vidéos, me rendaient folle….Si tout n’était pas « réel », j’ai vu quelques accouplements passionnés, impossible de se tromper, où je m’imaginais, partie prenante….J’ai failli sauter le pas, un jour de désespoir….Je l’aurais sans doute fait si je n’avais pas connu Jean…..

A lui, j’ai tout dit, tout avoué, même ça…..

Et si ce n’est pas comme je l’ai écrit que cela s’est passé, j’ai voulu savoir si…c’était possible, le sexe avec un chien…..Et « ça » l’est, bien sur !….Pas facile, évidemment…. Vous devinez que Jean s’est mis en quatre pour m’aider à réaliser ce fantasme !... Nous avons enfin trouvé un élevage « particulier », « spécialisé »….Et malgré ma gêne, j’ai écouté attentivement tous les conseils que l’on me donnait….C’est moi qui l’ai choisi, le cœur battant….Je l’ai « essayé »….sans contrainte d’aucune sorte….Devant Jean, plus qu’excité, aidée par lui….

C’est….surprenant…Assez difficile la première fois….Mais fabuleux !.....

Je ne suis pas devenue accro pour ça….Mais il est vrai que dans le regard, dans l’attitude de mon chien, je vois autre chose que dans ceux d’un animal de compagnie…. Il est beau, le poil ras et brillant, obéissant, très doux, et je m’imagine qu’il est amoureux de moi….
Quelle volupté de sentir mon corps nu se caresser contre lui, se lover autour de lui. Celle de le prendre dans ma bouche….Celle aussi d’être prise par une bite non seulement infatigable mais qui gonfle en vous à la fin, qui vous rend folle, pleine de lui, criant de sentir ses interminables décharges de sperme….Jouir à ce point, c’est…indescriptible.

Oui, c’est mon amant, quand mes pulsions sont trop fortes. (Ou quand Jean me le demande, bien sur !)

(Voir en fin de récit pour celles ou ceux qui voudraient en savoir plus)

Scatologique, Francine ?

Un peu….J’allais dire comme tout le monde….Il est vrai que depuis longtemps notre conditionnement, notre culture, ont tout fait pour nous en prévenir, de ces saletés….Il a fallu que je fasse connaissance, dans le cercle des amis de Jean, de femmes dénuées de toute inhibition…..

Qui s’y adonnaient sans complexes…..

Il a fallu que Jean me bouscule aussi, me force…

La douche dorée, vous connaissez ?...J’ai vite aimé…Boire, se faire arroser et l’inverse… C’est un jeu charmant, agréable, coquin, si érotique, qui a tant de variantes !…..

Et puis, on va plus loin….On trouve un jour en embrassant et en léchant son homme…. (oui, là, entre ses fesses : son petit trou) …un goût un peu « fort »… Que faire ?.... S’arrêter ?...S’offusquer ?....Ou bien continuer en se disant que l’on brave un interdit, avec un petit frisson…Pas facile, je l’accorde, mais bon….

Quel homme prétendra qu’il n’a pas rêvé de voir sa « femme » se pencher sur le gland un peu sale qui vient de sortir de ses fesses ?... Osera-t-elle le lécher, le sucer, le nettoyer comme elle le fait quand il est sorti de son vagin ?…

Me l’a-t-il demandé ?.... L’ai-je fait de moi-même ?.... Devinez !

Mais oui, je l’ai fait et j’ai recommencé ….Sans en raffoler, (encore que, certaines fois !) sans aller plus loin, c’est simplement une caresse osée, très osée, un plaisir que je lui offre…. Qui lui plait beaucoup, évidemment !.....Et qui ne me déplait plus….Cela s’arrête là…..Même si je sais qu’on peut aller beaucoup plus loin, comme de temps en temps je l’imagine… Ou comme je l’ai vu, la gorge un peu sèche…

Avec moi, cela reste coquin, un peu pervers, je vous l’accorde, mais c’est si excitant, la transgression !

Je me relis….C’est un peu fouillis, plus intime que je ne l’aurais voulu peut être…. Rien à ajouter, je pense…Sinon que je me sens divinement bien auprès de lui. Et j’ai tant « perdu » de temps !
Mais tout est arrivé à point, malgré tout, et j’estime que j’ai eu beaucoup de chance….

Il reste la peur de vieillir, le soin infini que je prends de mon corps, la ménopause qui va venir, mais c’est une autre histoire…

Mais, enfin, comme on l’aura compris :

Je tache, en écrivant, aussi bien de raconter mon histoire qui n’est pas banale quand même, que d’évacuer, d’exorciser des pulsions, des fantasmes, qui eux sont bien réels….Alors, sur le fond de vérité qui en est la trame, je brode, je me raconte d’improbables moments….Que j’aime partager avec vous…

Si le site de Rêves de femmes, entre autres, a bien voulu publier quelques unes de mes histoires, nous avons trouvé, dans sa riche bibliothèque, d’autres récits, plus que je ne l’imaginais d’ailleurs, qui nous ont fait délicieusement « voyager » Jean et moi….

Comme quoi le « sujet » est inépuisable !....

Alors, je continue….

Grosses bises et aimez beaucoup, (goulûment, souffle Jean par-dessus mon épaule)….

La vie est courte…

Francine (alab)

***


PS :

Muscler son vagin …et le reste ?...Plus d’infos sur IM Building ?
Allez sur le site….monintimite.fr

Ouvrez et découvrez….Vous ne le regretterez pas, quelque soit votre age….Et lui encore moins !

Comptez quatre mois en moyenne à raison de 20 mn par jour minimum.

Les chiens ?....Plus d’infos ?

Allez sur le site…animalzoofrance.net….Ouvrez, puis :
Cliquez sur…. "Pratique"…..puis…
Cliquez sur….. "Guide pratique"

C’est bourré de trucs indispensables à savoir, avant de commencer….Et c’est écrit par une femme !




ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.

(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag


Commentaires

Logo de jimmy
lundi 19 août 2013 à 08h21 - par  jimmy

Bonjour,
J’ai lu avec intérêt trois de vis textes. J’écris moi-même avec pour thèmes : ma femme, Maryvonne et une autre femme, Sandrine, rencontrée il y a vingt ans, mais éloignée depuis.
Concernant Maryvonne, certes je pourrais continuer d’écrire. sur elle , mais je préfère la "confier" a un autre auteur dans votre style. Je suis prêt a vous la révéler en photos, depuis l’âge de 18 ans quand je l’ai connue jusqu’à aujourd’hui (soixante ans).
Qu’en pensez vous ?
A vous lire. Jimmy

Logo de Crabou
mercredi 20 octobre 2010 à 18h44 - par  Crabou

Bravo pour cette "confession". Je suis moi-même soumis depuis quelques années et j’écris des récits qui sont un mélange de choses vécues et de choses imaginées mais que bien souvent je voudrais vivre à mon tour. Mais je suis un homme et certains fantasmes sont plus difficiles à réaliser pour un homme comme l’exhib par exemple. Pour une femme, il "suffit" de porter une petite robe facile à mettre et enlever ou encore des des jupes très courtes, des vêtements transparents, largement ouverts, etc...mais pour une homme difficile de se passer du pantalon qui est beaucoup plus difficile à enlever et remettre. Je porte bien un kilt de temps à autre mais pas toujours possible non plus.

Merci pour cette sincérité et d’assumer cette recherche du plaisir par des voies que certains trouveront parfois étranges tant qu’ils ne les auront pas essayées.

Crabou

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur