Sacrée Solange ...

Toute ressemblance avec des personnages existants est fortuite ...
vendredi 5 août 2011
par  Defranclieu
popularité : 2%

Solange est une jeune femme de bonne éducation et de bonne fréquentation, elle conjugue charme et serviabilité, son élocution parfaite et ses intérêts pour les langues, l’on toujours amené à occuper des postes importants et à responsabilité au sein de sociétés dans le vent.
Dernièrement, celle-ci est tombée sous le joug de son dernier patron qui, à sa propre demande, exerce sur elle une discipline de fer. En devenant « sa femme » ou plutôt sa chose, ils ont convenu d’un contrat de mariage tout à fait particulier, en bref, elle s’engage à le servir et à lui obéir en tout lieu et en toute circonstance ... Elle a fait de ce rôle, plus que librement consenti, sa nouvelle passion en y mettant une application admirable et une abnégation dont peu d’êtres sont capable. Comme une sportive de haut niveau elle subit un entrainement journalier des plus strictes. Exhibitionniste et masochiste jusqu’à l’os, son maître lui a fait découvrir ce dont elle est faite et leurs rapports lui ont permis de se perfectionner dans ce domaine, mais ils savent tous les deux qu’ils ont encore beaucoup a apprendre l’un de l’autre.

Ce jour là, pour faire apprécier à ses amis, le haut niveau qu’elle avait déjà atteint, Pierre avait décidé d’inviter trois couples à un « diner spectacle », afin de démontrer les prouesses de sa performante épouse. Durant tout le repas, Solange s’était montrée une maîtresse de maison exemplaire, redoublant d’attentions envers ses convives. Dans son trop court costume de soubrette, en maitresse de maison attentives, elle s’était livrée à des proximités plus que engageantes avec certains convives qui n’avaient pas retenu leurs mains baladeuses, à plusieurs reprises certains, en connaisseur, avait pincé sa peau nacrée aux endroits les plus sensibles, sous l’œil amusé de Pierre qui était fier des convoitises que suscitait son épouse. Au moment qu’il jugea opportun, celui-ci annonça à ses convives que le l’heure du pousse café était venu et invita ses amis a descendre dans son bar aménagé au sous-sol qu’il appelait la « salle de sport ».

Il s’agissait une grande et haute pièce munie d’un bar et d’une scène surélevée, au centre de la pièce avait été aménagé une table ronde avec, disposé comme des couverts une panoplie de martinets et cravaches, il invita ses trois amis à y prendre place, tandis que les épouses s’installèrent à une table voisine.

Après que Solange aie servi les convives, Pierre mis une ambiance plus intime grâce à un astucieux système d’éclairages commandés par téléphone, il déclara que, pour faire honneur à ses convives, Solange allait exécuter un « strip-tease sur table » en guise de « mise en jambe ». Aidée de manière très courtoise par ces gentlemans, Solange grimpa avec souplesse sur la table et au son d’une musique techno lancinante et répétitive, elle entama une danse lascive dans des gestes très félins et élégants. Tous les yeux étaient rivés sur ce corps superbement féminin et athlétique, son abondante chevelure rousse avait été reliée en une queue en boucle très haut sur la tête et pouvait faire office de poignée ou d’attache en cas de nécessité. Avec la même galanterie, les trois hommes l’aidèrent à enlever les vêtements inutiles, très vite, elle se retrouva dans le plus simple appareil, un simple string, bas à résilles et bottillons à hautes semelles. De plus, détail qui n’avait pas échappé à ce public averti, cinq colliers muni d’anneaux au cou aux poignets et aux chevilles au cas où ....

Sur un geste d’un des hommes, elle se pencha légèrement en avant afin qu’il fut placé, pour garnir, sur chacun de ses bouts de seins, deux mini pinces munies de charmantes clochettes dorées. Devant ces quatorze yeux écarquillés et déjà embués de volupté, campée sur ses jambes mi pliées à la fois musclées et charnue, dominant l’assistance elle se dandinait langoureusement sans bouger ses pieds qui semblaient resté collé à la table.

Les hommes s’étaient enhardi à lui caresser d’abord les mollets galbés et bien dessinés, ensuite, très progressivement, les jambes de plus en plus haut durant cette danse hallucinante. En manière de test, ils s’étaient mis à pincer la chair sensible de l’intérieur des cuisses afin d’analyser la plastique et réactivité de la danseuse. Solange très accorde à ce type de caresses et continuait de manière imperturbable, telle une déesse méprisantes dans d’hallucinantes ondulations. Bientôt, les mains baladeuses allant même jusqu’à s’insinuer à l’orée de sa chatte qui, témoin de sa bonne volonté et de la sincérité de son offrande, était déjà complètement trempée. LIRE LA SUITE

Si vous appréciez, j’apprécie ...

Defranclieusement


ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :
- d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
- d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

ALLOPASS OU PAYPAL
OFFRE DECOUVERTE (1 jours)
ABONNEMENT 7 JOURS
ABONNEMENT 15 JOURS
ABONNEMENT 1 MOIS





ABONNEMENT 3 MOIS





ABONNEMENT 6 MOIS





SE DESABONNER


Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 1 jours seulement)


Commentaires

Logo de Maître Franz
dimanche 5 février 2012 à 01h40 - par  Maître Franz

Très beau récit, bien écrit, une situation bien imaginée. Solange serait une excellente soumise... Dommage que la piètre orthographe en gâche la lecture...

Logo de Henic
vendredi 5 août 2011 à 14h11 - par  Henic

Quel plaisir de voir Defranclieu nous partager cette histoire sur « Rêves de femme » !
Cette Solange est vraiment fort dévouée et mérite d’être connue. J’admire Pierre qui partage ainsi une si charmante épouse si attentionnée àle satisfaire.

Navigation

Mots-clés de l’article

Articles de la rubrique

  • Sacrée Solange ...