Premiers émois

vendredi 10 octobre 2008
par  alab
popularité : 1%

Chapitre 1

D’aussi loin que je me souvienne, et en la comparant avec celle de mes amis, j’ai du avoir l’éducation sexuelle la plus riche et la plus complète que l’on puisse avoir…..

Mes premières érections doivent dater de l’âge de mes 14 ans…Premiers émois, premières envies…poussées de fièvre…caresses…je bande et je découvre que je sais me branler, en me caressant les couilles…j’aime goûter mon sperme…. j’aime la montée du plaisir et cette secousse qui ébranle mon corps au moment où il jaillit dans ma main…

J’ai eu la chance de passer mon enfance entre la maison familiale d’Angers, toujours pleine d’enfants et la propriété que nos grands-parents possédaient en Auvergne….

Paul, mon cousin et moi étions inséparables, et nos conversations n’avaient qu’un seul sujet…le sexe ! ....

Nos spéculations sur le mystère des filles et nos envies étaient sans fin… Nous n’avions aucun secret l’un pour l’autre, jusqu’au jour, où, dans le silence de notre chambre, où d’habitude nous nous cachions l’un de l’autre…. il m’a montré son érection…qui a entraîné la mienne…
En soufflant, nous avons mis nos sexes bout à bout, tremblant de ce contact exquis…Il a caressé ma hampe et j’ai crié en éjaculant dans ses doigts quelques gouttes d’un liquide laiteux…. C’est meilleur que quand je me branle ! ...Il a ri en me goûtant au bout de son doigt…Je l’ai caressé à mon tour, deux doigts autour de son gland et il a éjaculé sur mon ventre….
C’était bon ! ...nous confions-nous dans le noir, excités, en léchant les glaires laiteuses ! Meilleur que de se caresser tout seuls…. Et à voix basse, nous nous demandions si nous oserions…..

Excités, le lendemain soir, nous roulions sur le lit, enlacés, nous frottant l’un contre l’autre….

Depuis que nous avions surpris un grand enfiler notre bonne, il ne faisait aucun doute qu’il fallait se pénétrer… Je l’ai immobilisé, fasciné par ses petites fesses qu’il cambrait, et me suis juché sur lui…. Il n’a pas bougé, a murmuré….

— Oui, essaye….

— Ouvre tes fesses…

— Comme ça ? ...

J’ai poussé et nous avons gémi tous les deux…. A cheval sur ses cuisses, je contemplais ma bite fabuleusement dure à moitié enfoncée dans le petit trou, et j’ai encore poussé, découvrant une sensation fabuleuse, il criait doucement en haletant…..

— C’est bon…Oh, oui, continue….

J’ai joui assez vite et il a soupiré sous moi…. Je me souviens de son corps chaud que j’étreignais de toutes mes forces…. encore enfoncé en lui…
Je lui ai donné mes fesses à mon tour, goûtant cette extraordinaire sensation...

Si nous passions ainsi nos envies, en devenant plus expérimentés, en jouissant de cette sodomie dont je me souviens encore, comme de la douceur du gland que nous sucions de mieux en mieux, nous faisant jouir à crier, nous n’en étions que plus avides de découvrir ce que ça donnait avec les filles….

****
Chapitre 2

Vacances en Auvergne…

Nous rodions autour des filles, plus simples sans doute, mais beaucoup plus averties que celles de la ville…. Nos jeux n’étaient pas sans arrière pensée… Une balançoire et l’une ou l’autre, debout, jambes écartées, nous montrait sans vergogne entre leurs cuisses ouvertes, l’ombre de leur intimité….

— Ah ! ...Comme on doit le voir ! ....riait Claire….

Rouler dans le foin et découvrir, palper les petits seins durs qui se tendaient, la fille un instant immobile, haletante, qui pourtant, vite, se glissait comme un serpent hors de nos bras…Ou alors en remontant la robe, les deux petites fesses bien rondes.

Là, nous avions le droit de baisser le slip et de fourrer nos museaux dans ces profondeurs au goût musqué…. Lécher, sucer, embrasser, mordre…. Elles aimaient tellement ça que d’elles même, elles se tournaient, à quatre pattes,

— Mange-moi le cul, Alain….

Jusqu’au jour où Claire, que j’essayais encore vainement de trousser du bon coté, sans rougir, me renversant, m’a dégrafé, souriant de découvrir mon érection…Qu’elle a caressée, curieuse…sa bouche, m’a pris…m’a sucé… Tendu, je gémissais et n’ai pu me retenir…J’ai joui en criant dans sa bouche qui me gardait et qui me buvait…..

Elle m’a souri en se léchant les lèvres….

— Tu as bon goût, tu sais…..

Averties très jeunes du danger d’être enceintes, par qui, comment ? ..... Mystère ! ….Ces filles de la campagne savaient très bien calmer l’ardeur des garçons…et se servaient alors de leur bouche comme extincteur…. Les garçons, je l’ai vite appris, ne parlaient que du mérite comparé de la bouche des filles, qui entre elles parlaient du goût et des dimensions de ceux qu’elles avaient sucés ! .....

Paul avait « subi » la même initiation et nous comparions nos sensations, la saveur de leurs bouches, pressés d’essayer une autre partenaire…et d’autres orifices…

Nos jeux devenaient plus coquins….

Cachés dans le foin, grisés par les jambes nues qui se découvraient de temps en temps jusqu’au ventre…nous avons surpris nos petites amies se bécoter, se caresser les seins et l’entrejambe en soupirant, en criant, comme nous quand elles nous faisaient jouir…attirer un jeune setter et leurs petites mains sous son ventre, le caresser jusqu’à ce que du fourreau sorte un sexe tendu…Le chien devait avoir l’habitude : il a roulé sur le ventre et les bouches gourmandes l’ont sucé tour à tour, en riant, de ce rire excité qui me faisait tant d’effet….. Jusqu’à ce qu’il jaillisse en couinant…. et que nous voyions les deux filles partager dans un baiser le foutre canin….

Et c’est sans rougir, que nous découvrant, elles ont continué sur nous leurs succions, comparant dans un éclat de rire nos goûts à celui du chien qui avait disparu….

Peu ou prou, les gens de la campagne, même s’ils ne s’en vantent pas, ont tous eu des relations sexuelles avec les animaux…Du moins à cette époque : nous étions en 53…. La vie des bêtes rythmait la leur et ils découvraient très vite les accouplements, la vie, quoi…Nos amies n’échappaient pas à la règle et n’en avaient aucune honte….

****

Chapitre 3

Plus tard, à seize ans, je faisais la tournée avec Gisèle, la fille du facteur…à vélo…. (Je sais, cela Yves Montand l’a chanté…mais moi j’étais seul avec elle)... Les premières fois, je revenais à peu près saoul des verres de vin que chacun nous offrait…. Quelles gamelles à vélo !!....
Roulant derrière elle, je n’étais pas insensible à ses mollets musclés, ses jambes lisses, son petit derrière tendu et la tournée finie, tout prétexte était bon pour un arrêt sous les arbres…

C’est elle qui m’a appris le baiser et ça me plaisait tant que nous y passions des heures…. La bouche sèche, sa robe troussée, les seins sortis, elle se penchait sur moi pour me vider de mon suc avec un talent qui disait son expérience ! ….

Avec une impudeur tranquille, elle s’accroupissait, jupes troussées et faisait pipi en riant de me voir écarquiller les yeux…. Découvrir un sexe féminin, alors qu’elle le tamponnait d’un mouchoir, ce friselis de poils et ces lèvres charnues qui cachaient ce mystère….Comme la corolle de son anus qui, il fallait bien que ça arrive, s’ouvrait tout d’un coup pour laisser passer un étron qui se perdait dans l’herbe….

Elle me laissait assécher son con et torcher son cul en souriant, impudique et tranquille…Laissait ma main et mes doigts découvrir ses trésors, haletante quand par hasard mon doigt vibrait sur sa petite perle, haletant encore quand un autre doigt déplissait sa rosette…Ah ! ….Ces jeux qui finissaient invariablement par une suave pipe….

Mais aussi ces découvertes…. Plus avertie que les autres, elle ouvrait son ventre à ma bouche qui très vite a su lui donner le même plaisir que celui qu’elle me donnait…Ah ! ... ce goût de femme ! .....ce jus aphrodisiaque, et puis, goûter son pipi comme elle goûtait le mien….. Sans aucun vice mais avec une curiosité sans limite, nous explorions nos corps avec une gourmandise chaque jour renouvelée…. LIRE LA SUITE

L’intégralité de ce récit est disponible pour les abonnés de RdF



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer les textes publiés,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
    Entrez votre pass abonné

Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur