Le mariage

Chap 3 : Nathalie évolue
jeudi 21 avril 2016
par  marc vautour
popularité : 2%
3 votes

Nathalie était, comme tous les matins, juste vêtue d’une nuisette qui s’arrêtait à la limite de son sexe. Cela faisait désormais partie des règles qu’il lui avait demandé de respecter qu’il soit là ou non. Et depuis ce samedi où elle s’était unie à Didier elle allait de surprises en surprises.
Déjà dans la voiture après quelle soit passée chez sa mère chercher le reste de ses affaires ,son mari avait conduit presque sans arrêt avec les doigts dans sa fente et il l’avait masturbée presque sans arrêt sans jamais la faire jouir ,s’arrêtant quand elle allait y arriver, ce qui fait qu’en arrivant a la maison c’est elle qui lui demanda de la baiser ce qu’il fit sans se faire prier mais dans l’entrée à 4 pattes .Il faut dire qu’en plus de lui gratouiller le clito et la fente il avait tout le long du chemin parlé de ce qu’il attendait d’elle et si certaines choses étaient très surprenantes pour Nathalie avec l’excitation qu’il entretenait elle ne dit rien écoutant espérant pouvoir jouir.
Et c’est là qu’il lui avait fixé les règles, ses attentes, ce qu’il attendait d’elle, son nouveau comportement, bref tout ce qui normalement aurait du la faire réagir mais qui là, vu son état, la laissa juste attentive et lascive.
Elle était tellement excitée que le rapport qu’elle avait eu dans l’entrée n’avait pas suffi et il avait dû utiliser son vibor magique 3 fois en deux heures pour enfin la calmer .Et le soir ils se couchèrent tôt. Nathalie ayant encore des velléités de jouissance ce qu’il ne se priva pas de lui donner la visitant par tous les trous pour finir dans sa bouche, ce quelle adorait. Et le lendemain matin quand elle arriva pour le petit déjeuner vêtue d’un pyjama assez vieillot elle eut un peu de mal à se rappeler ses demandes de la veille et le "va te changer" qu’il lui envoya la surpris et la laissa interloquée.
- Hier je t’ai dit que je te voulais soit nue soit en tenue très légère et sexy, visible et disponible alors va te changer.
Ne sachant pas trop quoi faire elle laissa son pyjama chaud mais vraiment pas sexy pour une nuisette quelle avait achetée mais jamais mise et revint avec. Elle vit le regard brillant de son mari et comprit qu’il appréciait, alors elle vint se coller à lui pour l’embrasser et elle sentit immédiatement sa main entre ses cuisses qui la fouillait, et ce genre de caresse Nathalie ne savait pas y résister .Elle écarta donc les cuisses et là encore elle sentit sa main la fouiller, l’élargir, la forcer de plus en plus. Elle qui n’avait jamais connu que des relations en général rapide dans des endroits parfois pas très adaptés elle était en train de se faire fister pour la seconde fois en peu de temps et elle adorait ça. Didier était en train de lui baratter la chatte, il n’y avait pas d’autres mots pour qualifier ce qu’il lui faisait .La main la pistonnait fort et loin et elle était sur la pointe des pieds gémissant sans discontinuer et chose inconnue d’elle, coulant abondamment sur la main de son mari.
Quand il retira sa main il dut la retenir, cela ayant été tellement fort quelle ne tenait plus sur ses jambes.
- Je veux que tu sois une vraie salope toujours prête, toujours ouverte, toujours disponible, que pour tous les repas à la maison tu sois toujours habillée de manière à ce que ta chatte, ton cul, tes seins soient visibles et disponibles, on est bien d’accord là dessus ? Réponds-moi clairement.
- Oui mon chéri.
- J’attends pas un oui mon chéri mais une réponse claire. Oui je veux être ta salope par exemple
- Oui mon chéri, je veux être ta salope mais il va falloir m’aider parce que je ne sais pas trop comment faire, je n’ai pas eu l’habitude.
- Bien alors on déjeune et on va ensuite commencer ton éducation de femme mariée salope.
Et il commença des cet instant à la diriger et toutes ses exigences revenaient régulièrement à sa mémoire .Comme il ne travaillait pas avant la semaine suivante il eut donc toute la semaine et il fit en sorte de lui apprendre et répéter même plusieurs fois ce qu’il voulait. De plus il entrecoupait tout cela de moments où il la faisait jouir et le soir elle s’écroulait repue de plaisir.
Il fut donc décidé que le matin pour le petit déjeuner elle devrait être uniquement en déshabillé le plus court et le plus transparent possible et avec des mules à talons hauts.
Pour le repas du midi ou du soir s’ils mangeaient sur la terrasse c’était un tee shift moulant et une jupe ultra courte et des talons hauts sinon s’ils mangeaient à la maison elle devait être soit totalement nue avec juste ses chaussures soit des bas et une porte jarretelle mais rien d’autre. Nathalie fut un peu surprise de ces exigences mais vu qu’en général cela se terminait par un orgasme pour elle, elle accepta assez facilement et dès le mercredi matin elle arriva au petit déjeuner comme il le souhaitait et le midi arriva avec un serre taille blanc et des bas ce qui fit que le dessert fut une bonne giclée de sperme pour elle.
Didier n’espérait pas autant de docilité et il décida dès le jeudi soir de voir si elle était prête à plus. Quand il la vit préparer à manger ce soir là il lui dit :
- Ce soir on sort alors laisse tomber la cuisine .Viens avec moi.
Ils allèrent dans la chambre et c’est lui qui lui choisit ses habits. Autant à la maison ça ne la gênait pas trop d’être presque nue, autant sachant qu’ils sortaient elle regardait ce qu’il lui tendait avec crainte.
- Mais je ne vais pas sortir comme ça, ce n’est pas possible.
Elle se voyait dans la grande glace de l’armoire et c’est vrai que sa tenue avait de quoi étonner
La jupe était très courte bien sûr mais en été sur la plage cela pouvait passer, mais là avec ses bas noirs qui étaient trop courts de 10 centimètres et ses jarretelles bien visibles ça faisait quand même particulier surtout qu’il lui avait donné un tee shift très collant qui montrait bien quelle n’avait pas de soutien gorge et montrait bien la forme de sa poitrine. Nathalie possédait des seins en poire assez gros et allongés un peu pendants malgré son âge mais surtout de très gros tètons très visibles sous le tissu.
- Tu refuses ?
- Mais on va penser quoi en me voyant comme ça ? On dirait une pute
- Ça tombe bien c’est ce que je veux que tu sois ce soir .On vas en club pour que tu découvres un peu d’autres choses .Je t’ai dit que je voulais que ma femme soit une salope et là ce soir je vais te faire découvrir un des aspects de ce que j’attends de toi .Donc soit tu mets ça et on va passer la soirée là-bas, soit tu refuses et ça voudra dire que je me suis trompé sur toi.
Nathalie, comprenant quelle était face à un dilemme s’exécuta mais dire quelle avait une boule au ventre était un euphémisme et quand elle descendit de la voiture en arrivant sur le parking du club, elle apprécia qu’il fasse très noir, Didier la sera contre lui et il sonna. Quand la porte s’ouvrit Nathalie aurait voulu disparaître derrière son mari. LIRE LA SUITE

Chap2 ......................................... A Suivre



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.

(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur