Le pensionnat

Chapitre 3
mardi 2 décembre 2014
par  La Demoiselle
popularité : 1%
1 vote

« Bien. Comme tu es nouvelle tu recevras tes punitions du tableau tous les jours, tu subiras donc la punition de maître A.M. dès ce soir. Es- tu vierge ?
— Non.
— Et derrière ?
— Heu... Je ne comprends pas maître...
— C’est pourtant simple, as tu déjà été enculé ?
— Ha non, berk ! »
CLAC ! Un éclair de douleur traversa mon sein droit.
« Evite ce genre de commentaire, les filles insolentes comme toi ne sont pas très apprécié ici. Ce sera donc ta première fois. Intéressant... viens. »

Il m’emmena dans une autre pièce du sous-sol, au sol en métal et aux murs vitrés. Des petits anneaux noirs étaient accrochés à différents endroits sur le sol et les murs. Maître R.J. me mit un collier muni d’un anneau sur le devant puis il me fit mettre à genoux et attacha mon collier à un anneau dans le sol. J’avais du mal à tenir en équilibre à cause de mes mains attachés dans mon dos et le maître corsa un peu plus la chose en m’installant une barre reliant les bracelets de mes chevilles, m’empêchant ainsi de refermer les jambes. La position était très inconfortable, mes épaules et mes genoux plaqués sur le sol froid et dur allaient très vite me faire souffrir.
Le maître se plaça derrière moi, releva ma jupe et enduit mon anus d’un liquide froid. Il commença ensuite à jouer avec mon petit trou. Je remarquai qu’il avait enfilé des gants en caoutchouc. Il appuyait, faisait rentrer son doigt de plus en plus, rentrait sortait... Puis il m’enfonça un petit objet dans le vagin « pour me détendre » m’indiqua-t-il. Il recommença à jouer avec mon anus, et je senti alors l’objet vibrer en moi, rendant ce moment plus agréable. Il essayait maintenant de rentrer deux doigts. Au bout de plusieurs minutes, il finit par y parvenir et il continua à jouer longuement avec ces deux doigts, ce qui m’excitait de plus en plus malgré la douleur que cela provoquait. Puis il retira ses doigts et la vibration s’arrêta.
« Tous ça m’a l’air assez élastique... Bon, pour les premières fois, je préfère faire ça naturellement. Il va falloir que tu te détendes si tu ne veux pas avoir trop mal. » dit-il avec un petit sourire dans la voix.
Il retira l’objet dans mon vagin, puis après avoir enfilé un préservatif, il présenta sa bite bien dure devant mon petit trou et commença à s’enfoncer. Après une résistance il finit par passer le trou et je ressenti alors une forte douleur. Je ne voulais qu’une chose, qu’il se retire, qu’il me laisse tranquille, je ne voulais plus jamais ressentir ça. Je commençai à me débattre pour essayer de me dégager mais les mains puissantes de maître R.J. retinrent mes mouvements et il continua à s’enfoncer, augmentant la douleur. Alors que je commençais à le supplier il abattit lourdement sa main sur ma fesse pour me faire taire.
« Tu te tais. Je te conseille de te détendre, si tu commences déjà à crier maintenant qu’est ce que ça va être ce soir ! Je ne veux pas t’entendre. » m’ordonna-t-il froidement.
Je me tus alors, laissant couler mes larmes en silence. J’aurai tant aimé qu’il touche mon clitoris, avoir rien qu’un petit peu de plaisir...Il continua son assaut jusqu’à ce qu’il jouisse puis après s’être retiré, il m’enfonça un objet dans l’anus qui me parut encore plus gros que sa bite.
« Ceci est un plug, cela sert à élargir ton petit trou, tu le garderas jusqu’à ta punition ce soir. »
Ho non, je n’allais jamais pouvoir garder ça en moi, c’était trop désagréable, trop gros, trop douloureux. Je redoutais cette punition dont mon maître me parlait tant, qu’est ce que ça pouvait bien être ce « gonflage » prévu par maître A.M. ?
Mon maître détacha mon collier de l’anneau au sol, m’aida à me relever et rattacha mon collier à un anneau du mur.
« Les hommes à qui vous devrez obéir à l’extérieur, ceux qui connaissent notre établissement portent tous ce tatouage... »
Il me montra un tatouage à l’intérieur de son poignet droit, un petit cercle avec une croix.
« … sur leur poignet droit. » et il continua à m’expliquer comment je devrais me comporter plus tard.
J’avais déjà vu ce tatouage. Mon père le portait. Cela soulevait un millier de questions dans ma tête.

PRECEDENT .................................................. LIRE LA SUITE




ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur