6- Florence, soumission l’épreuve...

vendredi 3 juin 2011
par  Jean du Berry
popularité : 1%
2 votes

Les canettes de bière étaient décapsulées, la fiesta commençait.
Jean ordonna à Florence de conserver son tee-shirt, mais de passer une jupette, des chaussures coordonnées, de se lubrifier l’anus, et de se changer à l’extérieur de la tente avec interdiction de se rendre au camping-car, sauf pour se maquiller.

Elle obéit, consciente de s’exhiber, quoique dans l’obscurité...
Lorsqu’elle rejoignit Jean, son maître, releva sa jupe, la fit tourner sur elle-même, afin que chacun puisse constater sa disponibilité et sa parfaite nudité.

« Peggynette » s’assit à la table et prit un jus de fruit en boite.
Les discussions roulaient sur la concentre, et les flambeaux, chacun y allait de son superlatif.

Jean releva le tee-shirt de sa soumise, pour exposer sa poitrine, Florence ne se sentait pas humiliée, mais au contraire fière, elle se cambrait pour faire ressortir sa poitrine que son maître adorait.

« Bracam » la prit par la main et l’entraîna derrière le camping-car sur la couverture, son espoir d’obscurité fut détrompé par l’allumage d’un spot, elle serait baisée en chienne soumise, ce qu’elle était, dans la lumière, à la vue de tous, Jean, ne lui ayant pas interdit de jouir, elle laisserait donc libre cour à sa nature.

« Bracam » lui ordonna d’enlever son tee-shirt et de le branler entre ses seins. Il avait un sexe bizarre, pas très long, mais très épais, elle accompli sa tâche, il éjacula sur sa poitrine et dans sa bouche, les applaudissement retentirent, il la fit s’agenouiller, la tête au sol, cul cambré et entrepris d’utiliser ses orifices ainsi offerts.

Florence, avait conscience du spectacle qu’elle offrait, pourtant ne ressentait aucune honte ou pudeur, elle assumait parfaitement sa condition de soumise, de vide-couilles.

Elle gémit quand « Bracam » pénétra son sexe et faillit hurler de douleur quand il pénétra son anus, puis l’excitation grandissant et laissant libre cour à son tempérament, elle savoura ses aller et retour entre ses deux orifices, elle hurla sa jouissance quand il se libéra dans son sexe.
Les applaudissements retentirent à nouveau, elle se releva et salua comiquement, ses gros seins se balançaient, avec les mains, elle fit le signe « encore ».

Chantal et Nathalie, arrivèrent avec une cuvette et une éponge, et la nettoyèrent. Elle resta sur la couverture, bras écartés, tournant sur elle-mêle en se déhanchant pour que tout le monde puisse l’admirer.
Jean lui apporta un verre de vodka et lui ordonna de le vider cul-sec, elle s’exécuta.

Il la fit se coucher, la pénétra, la fit hurler de jouissance.

Il lui murmura à l’oreille qu’il l’aimait, qu’elle était sa chienne soumise, si elle voulait elle pouvait arrêter, elle refusa et lui demanda d’être utilisée tant que cela serait possible, il l’embrassa en lui assurant qu’elle était un « ange » de soumise.
Elle resta allongée quelques minutes pour récupérer, fut à nouveau nettoyée, donc prête à être utilisée...

Les 4 « Harley » se présentèrent ensemble, en un bloc compact, Florence paniqua, elle se releva et prit la position qu’ils lui indiquaient.
Elle se pencha en avant, accueilli dans sa bouche le sexe érigé devant elle, se senti soutenue sous les bras, attrapée par les hanches et ne tarda pas à ressentir l’introduction d’un sexe dans le sien, ses mains furent saisies et guidées sur des sexes en érection ; C’était la première fois, qu’elle était prise ainsi, elle ne trouva pas cela désagréable et entrepris de satisfaire les hommes qui disposaient d’elle.

Ils éjaculèrent, qui dans sa bouche, qui dans son sexe, elle n’avait pas eu le temps de jouir, ils se retirèrent, les deux autres les remplacèrent dans sa bouche et son cul, elle saisit les sexes flasques dans ses mains et entrepris de les faire durcir.
Elle avala le foutre qui giclait dans sa bouche et continua d’endurer le pilonnage de son anus, elle était maintenant retenue par les cheveux, elle hurla sa jouissance quand l’homme se libéra dans son conduit et s’écroula sur la couverture, gluante, épuisée.

Les Harley, la traînèrent dans l’herbe et urinèrent sur son corps, elle défaillait de bonheur et de jouissance.
Elle se reposa dans l’herbe quelques instants, la nuit était douce, elle n’avait pas froid.

Jean s’approcha d’elle, la prit dans ses bras, la releva et la ramena au camping-car pour lui faire prendre une douche.
Il la doucha, la sécha, lui fit enfiler sa nuisette et lui dit que c’était fini pour la soirée, qu’il était très fier de l’avoir comme soumise, qu’elle était un parfait « vide-couilles », qu’il l’aimait.
Il la prit par la main, elle avait conscience de sa nudité à peine voilée par la nuisette, elle s’en fichait, elle était une femme libre, une soumise ? qu’importe les préjugés, elle se sentait belle, libre, aimée, le reste elle s’en foutait, elle se redressa et se cambra.

Lorsqu’ils regagnèrent la table, des applaudissement retentirent, les femmes virent l’embrasser pour la féliciter.
Elle, qui avait horreur de l’alcool, cause de tant de mauvais souvenirs, se risqua à avaler quelques fonds de verre, elle se sentait bien et aimait tout le monde.
Lorsque des hommes venaient la caresser, elle levait spontanément sa nuisette, pour qu’il puisse sans entrave caresser sa poitrine, son sexe, son anus, les encourageait, les guidait ; Jean riait de la voir faire, il était heureux, donc elle était heureuse.

Chantal vint s’asseoir à côté d’elle, et lui demanda avec un grand sourire « tu permet que j’utilise « Nounours » tu m’as donnée envie, j’ai le feu au cul... ». Lire la suite

5- Florence, concentration et gang-bang... .......................................................... A Suivre ????




ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Logo de orkka
samedi 8 juin 2013 à 20h51 - par  orkka

Je trouve tous ces chapitres très beaux et délicieux à lire, voir inspirant. Belle soumission qui révèle une femme. Cette dernière est sublimée par un homme qui a su lui faire oublier ses malheurs et lui apprendre le plaisir sans tabou. Je l’envie beaucoup.

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur