Un autre soir suite

dimanche 25 novembre 2007
par  Jiyes
popularité : 1%

Un autre soir, dédié à leurs jeux sado maso, Jiya est nue, sexe et anus rasés, portant collier et bracelets de cuir. Il débutent la soirée en buvant un verre de champagne. Jiya se demande peut être pourquoi elle n’a pas encore subi (bénéficié) du traitement habituel. Jiya a le sexe imberbe depuis plus de 20 ans, époque où cela faisait partie de l’état de soumise, alors qu’aujourd’hui les sexes rasés sont presque la règle, en tous cas sur les plages où le nu est permis.

La sonnerie de la porte d’entrée de la résidence vibre à la surprise de Jiya, moins celle de Jiyes. Un visage de femme apparaît sur l’écran de la vidéo et Jiyes l’invite à monter ce qui étonne sa femme et encore plus quand il lui intime l’ordre d’aller ouvrir la porte d’entrée dans l’état ou elle est, nue avec son collier et ses bracelets aux poignets et aux chevilles. Interloquée elle refuse d’abord mais elle se voit obligée d’obéir.

Dans l’encadrement se tient une femme d’une cinquantaine d’année vêtue d’un manteau. Elle est invitée à entrer et à l’enlever : hormis ses chaussures, sous son manteau elle est totalement nue. Comme Jiyes, son sexe est glabre, mais à sa différence elle porte des anneaux aux mamelons et aux grandes lèvres, ce que Jiyes n’a jamais imposé à Jiya. La femme est un peu plus grande que Jiya, elle a les seins lourds, la taille restée fine soulignant des fesses bien développées.

Si dans le passé, Jiyes et Jiya ont assez souvent pratiqué l’échangisme, presque exclusivement avec des amis, leur relation sado maso est restée jusqu’à ce jour une relation de couple et ils n’ont jamais fréquenté de club SM ou d’autres couples BDSM.

A une soirée où sa femme n’assistait pas, il avait fait connaissance de cette femme, Jeanne, et au départ d’une conversation banale portant sur le fait que Jiyes était souvent vêtu de noir, costume et chemise, de fil en aiguille la discussion aboutit sur les relation sado maso. Ayant bu plus que raison ou en manière d’appel, elle avoua être masochiste et être en manque de soumission, son maître l’ayant quitté quelques mois plus tôt. En fait Jiyes n’aime pas ce terme consacré de maître, il préfère dominant et soumise.

Sans prévenir sa femme il avait décidé de l’inviter un jour et ayant depuis des mois envie d’élargir sa pratique sado maso la mettre devant le fait accompli. En prévision de cette soirée, Jiyes avait acheté tout ce qui était nécessaire pour équiper et traiter un seconde soumise et élargir quelque peu les possibilités de ses instruments de supplice.

C’est ce qu’il explique à Jiya après avoir offert une coupe de champagne à Jeanne et l’avoir invité à s’asseoir. Jiya est manifestement mal à l’aise et Jeanne ne sait trop comment se comporter, elle reçoit également un collier de cuir, plus large que celui de Jiya ainsi que des bracelets aux poignets et aux chevilles. Il décide de mettre Jeanne en infériorité et lui demande de quitter ses escarpins, Jiya gardant les siens. Jeanne décrit brièvement son parcours de maso, Jiyes celui de leur relation sado-maso. Jiyes n’utilise jamais de mots ou expressions dégradantes envers sa, maintenant ses, soumise(s). La domination soumission et son corollaire sado-maso se font entre adultes consentants et la composante cérébrale est dominante et n’exige aucune brutalité gratuite ni grossièreté.

Il décide de mettre les deux soumises en condition. Il leur demande de se mettre à genoux et à lui présenter leur anus, épaules par terre et fesses tirées vers l’extérieur. Après lubrification Il entreprend d’abord Jiya. Un puis deux doigts élargissent progressivement l’anus et un plug moyen est aisément mis en place. L’anus de Jiya est souple, avec un passé de sodomisation et de fisting de vingt ans mais Jiyes est surpris par l’accessibilité de celui de Jeanne qui permet d’emblée l’introduction d’un gros plug dont la base au niveau du sphincter atteint quatre cm alors que celui de Jiya n’a que deux centimètres de diamètre.

Pluggées, elles sont invitées à s’asseoir quelques temps pour boire un autre verre de champagne. Jiyes s’étonne de la souplesse de l’anus de Jeanne qui explique que les jeux anaux étaient un de principaux phantasmes de son maître qui était parvenu à la fister complètement. Elle s’était entraînée prosaïquement avec une bouteille de champagne qu’elle introduisait progressivement jusqu’à arriver après quelque temps à presque admettre le corps de la bouteille.

Assez de conversation de salon, il intime l’ordre de se lever et met les pinces à poids aux grandes lèvres de Jiya et attache aux anneaux de Jeanne les poids de 200 gr des pinces qu’il a achetées récemment ; elle grimace mais ne dit rien.

Lors de la rénovation de son appartement Jiyes avait fait installer un anneau discret au plafond. Face à face les bracelets de poignet des deux femmes sont attachés à un large mousqueton auquel il attache une chaîne à fins maillons préalablement passée dans l’anneau. La chaîne est tendue tirant les bras au maximum vers le haut. Il les oblige à se coller l’une contre l’autre, pubis contre pubis, seins contre seins qu’il veille à exposer idéalement aux coups en les tirant vers l’extérieur. Il les flagelle au martinet en tournant autour d’elles et répartit équitablement les coups entre les deux femmes. Elles sont ensuite invitées à se retourner, dos à dos, pour offrir leurs seins et sexes aux coups. La punition va durer un bon quart d’heure. Jiyes passe sa main entre les deux femmes et constate qu’elles mouillent abondamment toutes les deux : bonnes masos !

Intermède au champagne, après leur avoir enlevé pinces et poids et plugs.

Jiyes demande aux deux femmes de se positionner devant lui pour la pose de pinces sur le clitoris, petit supplice qu’il affectionne. Dans un premier temps, elles doivent se mettre devant lui, jambes écartées pour bien présenter leur sexe et il applique une vingtaine de coups de martinet bien appuyés sur le sexe. Il leur demande ensuite d’écarter les grandes lèvres des deux mains pour exposer leur clitoris de manière optimale à une correction plus ciblée. Jiya a l’habitude de recevoir le martinet sur le sexe ouvert mais Jeanne semble ne pas avoir l’habitude. Pubis, grandes lèvres et clitoris ont pris une couleur rouge pourpre. Il place la pince à Jiya et utilise d’emblée une pince lestée d’un poids de cent grammes. Elle ne bronche pas, habituée maintenant à cet exercice. Pour Jeanne, ce n’est manifestement pas le cas, elle a un mouvement de recul quand il met la pince et semble réellement souffrir quand il lâche le poids. Après quelques minutes le "stimulant" clitoridien semble mieux supporté.

Nouvel intermède au champagne.

Jiyes décide d’offrir à Jiya une nouvelle dimension dans son univers sado maso. Jeanne est débarrassée de sa pince et priée de se positionner mains derrière la tête et pubis tendu vers l’avant pour offrir ses seins et sexe au coups. Jiya, pince toujours en place, reçoit un martinet à fines lanières et est invitée à frapper Jeanne. Ses premiers coups sont plutôt timides mais elle prend de l’assurance et frappe les seins de Jeanne de plus en plus fort, ils tressautent à chaque coup. Jiyes s’est placé derrière sa femme et lui cravache les fesses de plus en plus fort ce qui décuple l’ardeur de Jiya qui prend maintenant un plaisir non déguisé à prodiguer des coups de plus en plus appuyés. Les seins de Jeanne sont rouges et striés de marques.

Le sexe maintenant ! dit Jiyes en la plaçant latéralement par rapport à Jeanne. Jiya ne se le fait pas dire deux fois et frappe les grandes lèvres avec enthousiasme. Elle s’interrompt pour demander à sa victime de saisir ses anneaux afin d’écarter ses grandes lèvres pour mieux exposer le clitoris et reprend la punition. Jiyes a remplacé la cravache par un fouet à courte lanière. Les fesses de Jiya n’ont jamais été aussi marquées, violacées et striés de balafres mauves.




ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer les textes publiés,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
    Entrez votre pass abonné

Commentaires

Navigation

Mots-clés de l’article

Articles de la rubrique

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur