Claire Valmont


Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 12 février 2014
par  Claire Valmont

Céline (11)

Chapitre 11 : Premières retrouvailles.
Une semaine s’est déjà écoulée. Ce lundi après-midi, Pascal est assis dans la voiture d’Éric à la place du passager. Le midi, ils se sont arrêtés pour déjeuner dans un petit restaurant que connaissait Éric. Maintenant, l’imposant 4x4 avance dans l’allée de l’abbaye, faisant crisser les graviers sous ses roues. Quand il était venu la semaine précédente, Pascal n’avait pas (...)

dimanche 12 janvier 2014
par  Claire Valmont

Céline (8, 9, 10)

Chapitre 8 : Le pilori.
Dans la loge, quand les trois filles découvrirent leurs boites et sortirent ce qu’il y avait dedans, elles comprirent ce que Marie et George attendaient d’elles. Natalya trouva dans la sienne, une corde ainsi que sa propre photo où elle est allongée sur le sofa blanc, ficelée et aveuglée avec un bandeau de soie. Anna regarda la sienne un moment avant de la montrer aux deux (...)

mercredi 6 novembre 2013
par  Claire Valmont

Céline (4, 5, 6, 7)

Chapitre 4 : Pascal.
Plus de trois mois se sont écoulés depuis. Je n’ai plus aucune nouvelles de Marie, Georges ou Eric. Voilà déjà une quinzaine de jours que Pascal est revenu. Il me raconte sa vie à bord. Tous les soirs, il m’en parle. Je l’écoute avec la patience de l’épouse tranquille qu’il croit connaître mais qu’un feu intérieur dévore. Je ne sais comment lui dire tout ce dont j’ai envie. Il serait (...)

mercredi 24 juillet 2013
par  Claire Valmont

ALLE 7 et 8

Je ne me suis même pas rendue compte que l’on m’observe, tant je suis concentrée sur mon plaisir. La pute et son gorille sont devant la grille en train de sourire à me voir me déchaîner sur cette planche. Eh bien ! Ce n’était pas si difficile ! Et en plus tu sembles vraiment apprécier ! Le gorille entre dans ma cage et m’attrape le bras pour me forcer à le suivre. Je suis trop fatiguée pour oser (...)

mardi 9 juillet 2013
par  Claire Valmont

Céline (1, 2, 3)

Chapitre 1 : Canicule
Banlieue de Paris 2002.
Pascal a enfin trouvé un engament comme cuisinier sur un bateau de croisière. Il est parti le mois dernier. Il doit encore rester là-bas jusqu’en septembre. Nous nous sommes mariés l’année dernière et nous trimons pour gagner quelques sous qui partent en fumée dans les charges et le loyer. Pour l’instant, j’ai trouvé un petit boulot à mi-temps en (...)

dimanche 17 mars 2013
par  Claire Valmont

ALLE 6

Sandrine.
Nous n’avons aucune idée du temps qui a bien pu s’écouler depuis que nous nous sommes assoupies, mais lorsque j’ouvrais l’œil, la pute russe est debout, à nous observer, face à nous, de l’autre côté de la grille. Sandrine sort doucement de son état de somnolence et se redresse contre moi. Nous sommes blotties, l’une contre l’autre, cherchant à nous rassurer et nous réconforter mutuellement. La (...)

vendredi 18 janvier 2013
par  Claire Valmont

ALLE 5

Le sol et les murs de notre cellule sont entièrement carrelés. Au milieu de la pièce, il y a une évacuation protégée par une petite grille. Sandrine s’est réfugiée dans un coin et semble totalement hébétée de se retrouver ainsi, prisonnière et à la merci de ces gens qu’elle ne connait même pas. Je m’approche d’elle pour essayer de la réconforter. C’est à cause de toi que nous sommes là ! Commence-t-elle avant (...)

mardi 27 novembre 2012
par  Claire Valmont

ALLE 3 ET 4

Chapitre 3 : Igor.
J’arrive juste à l’heure à la boutique, saluée par le carillon de la porte. A ma grande surprise, deux jeunes femmes tiennent compagnie à Victor. L’une, typée, porte une chevelure noire et épaisse, encadrant un visage rond aux yeux marron foncé. Elle porte un jean serré qui lui fait ressortir les hanches. Son chemisier, légèrement décolleté laisse entrevoir une poitrine ferme à la (...)

mercredi 23 mai 2012
par  Claire Valmont

Le Chemin de l’enfer 16

LES NUAGES S’EFFILOCHENT SOUS L’AVION du vol pour Pékin. John somnole dans le fauteuil voisin. Entre mes jambes, le médaillon aux armoiries du comte que je porte maintenant, me gêne encore un peu. Je me remémore la cérémonie où je me suis vue être entravée pour que l’on me pose ce scapulaire. Yuko, la sœur de Maître Kituka, était venue me réveiller. Les journées au château se succédaient interminablement. (...)

jeudi 3 mai 2012
par  Claire Valmont

ALLE 2

Rendez-vous Parisien.
Sandrine était en congés et était partie chez sa mère, je me sentais un peu seule. Sans défilé de mode avant plusieurs jours, c’est en fouillant mon sac que je retrouvais cette carte de visite. Nous nous sommes donné rendez-vous devant l’entrée du musée Grévin. Muriel, car elle s’appelle ainsi, m’a affirmé que ce serait plus facile pour trouver l’adresse, car elle est persuadée (...)

Commentaires récents

14 octobre

Henic traduit MERVEILLEUSEMENT un excellent texte. L’auteur sait parfaitement doser, relater, ménager le suspense. Le traducteur réussit à rendre d’une façon SUBLIME la pensée de l’auteur, rendre très (...)

13 octobre

Elle accepte sa soumission et se prend au jeu. Il souffre mais prend beaucoup de plaisir. C’est presque un cliché !
Mais c’est en tout cas bien raconté et cela met en émoi - douloureux - le lecteur (...)

12 octobre

Voilà une histoire fort bien racontée. Elle me fait penser au film « The pet » (2006), ainsi qu’à l’histoire « Olenka » d’Alex Cordal, en ligne sur ce site de rdf. Il y a bien sûr de très grandes (...)

5 octobre

Voilà en effet une visite médicale très orientée ! Elle s’exerce sur une femme d’un naturel très soumis, ce qui facilite bien sûr l’exécution de la manœuvre.
Il est toujours étonnant de voir un mari livrer (...)

28 septembre

Parler d’éveil est déjà être dans le pléonasme, ou mettre la barre très haut, au choix. La séance vécue par la soumise n’est pas de celles que l’on vit au tout début d’une relation D/s : la durée, mais (...)

27 septembre

Après la lecture de ces quinze pages, on se demande si les hors d’oeuvres subis par la femme n’étaient déjà pas une punition. Apparemment pas vu l’annonce finale d’un geôlier. La traduction est (...)

26 septembre

C’est une approche pour le moins originale du mariage : le mari candauliste assumé et volontaire n’est pas si fréquent.
Voilà une histoire bien troussée, c’est le moins que l’on puisse dire (...)

24 septembre

Que voilà une histoire bien troussée !
Le piège était presque gros, mais entre gens de bonne compagnie, on finit par se comprendre et même, dans le cas présent, fort bien !
Le style est riche sans être (...)

20 septembre

ENFIN ! Laure et M se rencontrent. A la page 104 mon impatience est enfin récompensée. Un peu d’action ne nuit pas. De plus une fessée couronne cette entrée en matière. Christine sait parfaitement (...) Il est TRES étonnant que Luc n’impose pas le port d’un préservatif à Fabien pour la scène finale. A moins d’être certain que Lola prenne la pilule, et encore avec les maladies qui traînent... Il est (...)