Basile 3

Episode 3
dimanche 22 décembre 2013
par  Filou 75
popularité : 2%
0 vote

La chaleur du soleil sur mon corps me fait dire que le jour est levé depuis longtemps et que nous devons être surement dimanche en fin de matinée. Je suis épuisée par le manque de sommeil et toutes ses épreuves qu’on m’a fait subir, Je n’ai rien mangé et bu depuis vendredi matin ce qui n’arrange rien à mon problème. J’aimerais qu’on me fasse ou qu’on me laisse jouir, Qu’on m’enlève le Plug anal afin d’aller me soulager au petit coin.
Affaiblie je m’écroule sur le sol quand ma maitresse me libère de mes entraves qui me maintenaient debout. Elle me fixe une laisse au collier et tire dessus fermement, m’obligeant ainsi à marcher sur les genoux les mains toujours fixées dans le dos. J’ai les rotules en feu par cette balade d’une heure dans tout mon appartement, je pense reconnaitre mon salon quand on s’arrête. Elle m’ordonne de m’assoir les pieds sous mes fesses, les jambes grandes ouvertes et de me tenir bien droite. Quand mon maitre s’adresse à moi, j’en déduis qu’il est assis sur mon fauteuil devant moi avec une vue imprenable sur mon intimité.
— Tu as peut être faim ma petite chienne après toutes les exercices que t’a fait faire ta maitresse.
Je n’ai pas le temps acquiescer par un mouvement de tête, qu’il tire fermement sur la laisse qu’elle vient de lui passer, déséquilibrée je bascule en avant et me retrouve le nez sur son sexe.
— Tu vas me sucer et tout avaler sans en perdre une goutte, ceci sera la seule nourriture à laquelle tu auras droit à partir d’aujourd’hui et quand tu auras faim à toi de me le faire comprendre !
Il dégonfle et me retire le bâillon, je me jette sur son sexe pour me nourrir en pensant à mes amis de cours qui disaient entre elles que c’était protéiné et nourrissant. Je le suce comme une sauvage pour avoir quelque chose dans le ventre et avoir la réponse à leur dire. Son sexe grossit au fur et à mesure que je le suce, il est devenu tellement gros et long que mes mâchoires me font mal. Cela me demande plus de temps et d’efforts avant d’avoir son jus, qu’il m’envoie au fond du gosier en m’appuyant sur la tête afin de m’enfoncer son pieu jusqu’à la garde. Avant même que je finisse de déglutir sa semence il m’introduit immédiatement le bâillon qu’il gonfle plus fortement que la fois précédente. Ma faim est légèrement calmée mais je suis loin être rassasiée, Je cherche de nouveau son sexe pour avoir une nouvelle dose, il m’attrape par les cheveux et me dit :
— Tu encore faim petite chienne tu vas être servie !!! Ta maîtresse va choisir pour toi vingt belles queues à sucer pour te nourrir. Tu vas le faire avec un nouvel exercice en même temps que tu n’as pas intérêt à rater, n’en perd pas une goutte et fais honneur à toutes ces bites si tu ne veux pas que tes photos de toi circule auprès des personnes que tu connais.
Ma maîtresse attrape ma laisse et m’emmène avec elle, je là suis à genoux, elle m’ordonne de me lever, j’essaie de me mettre debout mais à chaque fois que j’y suis presque elle tire sur la laisse pour me déséquilibrer. Ce jeu dure depuis quelques minutes quand je l’entends ouvrir la porte d’entrée, je panique car je ne veux pas sortir de mon appartement comme cela pour me retourner dans le couloir de l’immeuble. Je me lève à la vitesse de l’éclair le temps qu’elle tourne les clefs dans la porte, je cherche à fuir mais où… Je ne vois rien et elle me tient par la laisse. La porte s’ouvre je recule mais un coup de badine me fouette les fesses qui me fait avancer de deux pas, je recule d’un et un autre coup s’abat de nouveau me faisant avancer de deux pas de nouveau ainsi de suite jusqu’au moment où j’entends la porte de appartement claquer derrière moi. Je suis nue dans le couloir commun avec un collier et des bracelets métalliques aux pieds et les mains attachées à l’aide de ceci, entièrement épilée avec un Plug anal et un autre la bouche, des piercings sur la poitrine et sur mes parties intimes sans oublier le gode dans le vagin fixé aux piercings des petites lèvres. Je ne peux plus revenir en arrière et suis obligée de céder à son désir. Je prie dieu afin de ne croiser personne dans le couloir et lors de la descente des cinq étages par les escaliers jusqu’à la cave. LIRE LA SUITE




ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :
- d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
- d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

ALLOPASS OU PAYPAL
OFFRE DECOUVERTE (1 jours)
ABONNEMENT 7 JOURS
ABONNEMENT 15 JOURS
ABONNEMENT 1 MOIS





ABONNEMENT 3 MOIS





ABONNEMENT 6 MOIS





SE DESABONNER


Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 1 jours seulement)


Commentaires

Logo de maryse
jeudi 15 mai 2014 à 17h54 - par  maryse

je suis toujours disposée à suivre mon mari pour des week end prolongés en pleine montagne et à la 2ème nuit nous avons reçu 8 randoneurs hommes de 55 ans et plus qui ont mis leurs tentes dehors mais passé la soir&e avec nous à l’intérieur du chalet. Et ce qui devait arriver arriva. L’alcole aidant dans une ambiance de fête ils m’ont tous baisé jusqu’au matin. Il y en a qui n’arrêtaient pas de jouir dans ma chatte, mon cul, sur mes seins.... enfin tout est passé. A mon réveil ils n’étaient plus là on aurait cru un rêve