Dompté par sa maitresse -5-

mardi 13 novembre 2012
par  etalon_dompte
popularité : 2%
3 votes

Certains dimanches qu’elle veuille partir ou simplement être tranquille, j’ai droit à la toilette puis à l’entraînement. Le reste de la journée je reste libre (façon de parler). Un good queue de cheval vibrant, les chaussures, le masque tête de cheval et les mains soit attachées dans le dos soit enfermées dans les boules métalliques. Pas de chaîne. J’ai toute liberté de me balader dans la propriété et je peux entrer et sortir de mon box comme je le souhaite. Dans la journée si elle est à la maison elle peut mettre en route le good vibrant à différentes puissances et vitesse. Il y a une configuration qu’elle m’a démontrée. Lorsque celle-ci se met en route je dois rentrer immédiatement au box si je suis encore dans la nature. Elle vient voir si je suis bien rentré et m’équipe pour la nuit (chaîne entre nez et sexe et les boules autour des mains).

Les jours et les semaines passent, l’automne arrive. Il commence à faire un peu frais dans mon box et je n’ai pas d’autre choix que de le lui dire.

— Ce n’est pas grave, tout est prévu.

Elle part puis revient avec un paquet. Elle l’ouvre et en sort une sorte de combinaison qui se ferme dans le dos. Je dois l’enfiler par les pieds puis les mains, ensuite elle tire l’extrémité qui forme une sorte de cagoule et me la place sur la tête. Pour finir elle ferme la fermeture dans le dos et me bloque à nouveau les mains dans les boules en acier.

— C’est une combinaison spéciale réalisée dans une matière isolante mais qui laisse respirer. Elle est doublée extérieurement par une réelle peau de cheval couleur bais. Il y a des ouvertures pour les yeux, le nez, la bouche et le cul. Le sexe est également dehors mais dans une gaine qui se resserre bien autour. Des chaussons identiques à la combinaison avec des semelles caoutchoutées épaisses permettent de ne pas avoir froid aux pieds sauf lorsque tu portes les chaussures. Pour le cul et le sexe il y a en plus un cache avec des boutons pressions pour les jours où il fera très froid. Voilà tu vas pouvoir passer des nuits et des périodes de repos bien au chaud, par contre la toilette se fera toujours tout nu et dehors en plein air mais il y aura de l’eau tempérée. A part pour la toilette, tu porteras cette combinaison en permanence.

J’ai passé une très bonne nuit bien au chaud.

Elle est quand même super, ma maitresse, elle prend vraiment soin de moi dans les moindres détails.

L’hiver étant arrivé elle m’a mis un chauffage radiant. Quelle chance que j’ai.

Un soir en plein hiver alors qu’il fait un froid terrible et qu’il a neigé elle est venue me chercher. Elle m’a emmené à l’aide de la chaîne détachée du sexe et malgré mon habit de cheval m’a mis en plus une épaisse couverture sur le dos.

Une fois rentrés elle m’enlève la chaine et la couverture et me demande de m’assoir. Elle me fait une tisane bien chaude et m’offre des petits gâteaux (c’est la première fois depuis que je suis sa propriété). Elle m’enlève mon habit de cheval et elle m’emmène dans son lit et nous faisons l’amour comme des fous. Cela fait une éternité pour ma part. Nous nous sommes endormis dans les bras l’un de l’autre.

Au réveil elle me fait savoir qu’elle non plus n’a plus fait l’amour comme cela depuis la mort de son mari. Nous avons discuté pas mal de temps.
Je sentais que quelque chose la travaillait sans savoir quoi.

— J’ai une proposition à te faire me dit-elle, je ne sais pas ce que tu vas en penser après ce que je t’ai fait. Si tu refuses je te laisse t’en aller non sans t’avoir aidé à t’installer et à retrouver du travail et une vie normale. J’ai gardé toutes tes affaires, tu peux les récupérer.

Je réponds que je n’ai pas envie de retourner en arrière et que j’aime bien la façon dont elle s’occupe de moi.

Elle reprend qu’elle se sent bien seule et qu’elle s’est terriblement attachée à moi et que si je le voulais elle aimerait bien que je devienne son compagnon dans la vie.

Je suis sonné et ne trouve aucun mot pour répondre.

— Je ne te demande pas de me répondre de suite, prends ton temps et, en attendant, tu peux rester ici avec moi à moins que tu ne préfères retourner au box. Ce que je te propose est que nous formions un vrai couple mais que dans le privé je pourrais continuer à t’atteler pour certains travaux ou juste pour me promener. Tous les jours tu devras réaliser ton entrainement au tourniquet à la différence que tu t’y attelleras toi-même et sans les yeux bandés mais moi je garderai la maîtrise du programme à appliquer. Tu n’auras plus les mains attachée sauf en cas d’attelage. Tu ne seras plus tout nu en permanence ou avec la combinaison quand il fait froid. En clair tu redeviens toi-même.
Je te ferai bien sûr enlever l’anneau du nez et je le remplacerai par une manille nasale munie d’un anneau. Ainsi je pourrai la fixer à l’aide d’une clé et l’enlever après le besoin. Par contre je te laisserai le cadenas du sexe. Lorsque tu auras une envie je me ferai un plaisir et un devoir de me mettre à ta disposition.
Pour le moment nous allons prendre un petit déjeuner et nous verrons ensuite.

Après le petit déjeuner je ne savais vraiment pas quoi répondre car je n’avais jamais imaginé une telle situation. Ce n’est pas qu’elle ne me plait pas mais je ne sais pas si j’aime ou pourrais aimer cette femme qui m’a enlevé et soumis malgré que j’aime beaucoup la façon dont elle s’occupe de moi.

La décision est donc prise de me remettre dans ma peau de cheval (au propre comme au figuré) et elle m’emmène à l’aide de la chaine pour me laisser dans mon box non sans m’avoir enfermé les mains dans les sphères et attaché la chaine après le sexe.

Les jours passent, les entrainements, la toilette nu dans le froid, et on ne parle plus du sujet. Je ne suis toujours pas décidé.

Au matin elle vient m’harnacher (harnais de corps et de tête, queue de cheval, chaussures, mains dans le dos et grelots), j’ai bien sûr mon habit de cheval isolé) et m’emmène à l’extérieur. Surprise, il y a bien cinquante centimètres de neige. Elle m’emmène dans un hangar et m’attelle à une barre chasse-neige sur roues et un siège. En avant et me voilà à patauger dans la neige et tirant la machine pour déblayer l’accès aux écuries et toute la cour du château jusqu’à la route. L’opération a bien durée 2 heures et la patronne sait y faire pour me conduire efficacement. Le bruit des grelots est du plus bel effet dans le calme de la neige.

Elle me dételle puis me ramène dans mon box et me remettant les mains dans les boules.

Le lendemain il a à nouveau neigé et on recommence. Elle me dételle, m’emmène vers les écuries, m’enlève les harnais puis me tire vers le château.

— Sais-tu quel jour nous sommes ? (je n’en ai aucune idée) Nous sommes à la veille de Noël et je n’ai aucune envie de rester seule ce soir.

J’ai le droit de m’assoir et l’interrogatoire commence.

— As-tu réfléchi à ma proposition ?

Dire non serait mentir.

— Oui j’ai réfléchi mais n’ai pas trouvé de réponse. Je vous aime beaucoup, comme un cheval peut aimer son maître. J’aimerais effectivement aller plus loin mais vous êtes tellement attentionnée avec moi que je ne voudrais pas vous décevoir et à ce jour je ne sais pas si je suis en mesure de vous satisfaire et de vous apporter tout ce dont vous rêvez. J’ai bien peur de m’être enfermé dans mon rôle de cheval attendant toutes les gentillesses de sa maîtresse et ce n’est certes pas ce que vous attendez.

— Voilà, je ne souhaite pas passer ces fêtes seule et te savoir seul dans ton box. Je te propose que tu restes là, habillé comme il faut et que nous fassions cette période en tant que période d’essai.
Si la période n’est pas satisfaisante nous reviendrons en arrière mais, par la suite, je pense que je me trouverai un homme qui partageras ma vie et, si tu le veux, tu pourras rester à notre service comme actuellement. Es-tu d’accord avec cela ?

J’acquiesce.

— Tu vas te déshabiller et je vais te faire couler un bain et te préparer des habits.

Je pris mon temps pour le bain. Elle m’avait préparé de superbes habits. En la rejoignant je découvris le merveilleux repas qu’elle nous avait concocté. De ma vie je n’ai mangé un tel festin le tout arrosé de champagne. Je commence à me poser la question si je ne devais pas accepter immédiatement. Je préfère toutefois rester honnête avec elle.
Après le repas je l’aidai à ranger puis on s’est mis devant la télé.

En allant pour nous coucher j’ai été un peu gêné. Elle, au contraire, y allait franchement. Elle me fait : mais ne te gêne pas, regarde-moi si tu en as envie, après tout tu es mon cheval et je ne vais pas me gêner devant mon cheval.

Nous nous sommes couchés et petit à petit j’ai commencé à la caresser et puis tout s’est accéléré, nous avons fait l’amour comme des fous jusque tard dans la nuit. J’ai dormi comme un ange.

Au matin j’ai constaté qu’il avait neigé. Je propose que nous allions prendre le petit déjeuner et pendant qu’elle fait sa toilette et s’habille je vais enfiler ma combinaison et mettre mes chaussures, elle n’aura plus qu’à fermer la combinaison avant que je n’aille mettre les harnais et m’atteler. Elle pourra m’attacher les mains et nous serons partis pour déblayer.

Ainsi fut fait. Une fois terminé, la matinée était bien avancée.

Pendant que je me suis déséquipé elle est allée me faire couler un bon bain bien chaud. Avant de préparer le déjeuner nous avons refait un tour sous les couvertures.

L’après-midi elle entreprit de me faire découvrir le château dans sa totalité. Nous y avons passé pas mal de temps et j’ai constaté qu’il y aurait pas mal d’entretien à faire ce qui par ailleurs me convient parfaitement.

Je me rends compte que je ne sais toujours pas comment l’appeler, par son prénom ou bien maitresse ou bien quoi d’autre. Je suis vraiment gêné.

PRECEDENT .................................................... SUITE




ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.
Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur