L’avocate

mardi 24 novembre 2020
par  pierrotsalmo
popularité : 3%
2 votes

Je suis une avocate de 42ans, réputée pour être assez ferme, autoritaire et directive dans l’instruction de mes dossiers de défense, qui sait se faire respecter dans un métier ou il y a beaucoup d’hommes. Brune, grande (1m74 pour 62kg) j’aime m’habiller assez strict avec souvent des tailleurs type Chanel, qui ajoute parfois une allure un peu sexy.

Je suis célibataire, avec cependant quelques aventures de passage avec des hommes rencontrés lors de soirées, mais juste pour un « plan cul » d’une nuit, j’aime trop mon indépendance pour une aventure suivie. Ma vie sexuelle est donc assez conventionnelle, même s’il m’arrive parfois seule dans mon lit d’avoir des fantasmes ou je dominerai un amant, et parfois même une femme, (même si je n’ai jamais eu de rapports avec une femme) et en me caressant. Cela m’apporte toujours de très fortes jouissances, bien plus importantes que ce qu’ont pu m’apporter jusqu’ à présent mes amants.

Mais cela est toujours resté dans le cadre d’un fantasme et je ne pensais pas un jour le réaliser.

Coté professionnel je plaide toutes sortes d’affaires sans distinction, du moment que la rémunération va avec. Cela m’avait fait souvent rencontrer des gens pas toujours très recommandables, mais cela faisait partie du métier et ne m’a jamais déstabilisé, au contraire cela renforce mon autorité naturelle.

Cet après-midi de juin, j’arrivai donc à mon bureau, situé à Nîmes dans une rue de la vieille ville, j’avais plaidé le matin au tribunal et cet après-midi était réservé à l’étude ou je recevais les clients. Ma secrétaire m’annonça que mon rendez-vous, un nouveau client, était arrivé, je lui demandai de le faire patienter un peu, le temps de m’installer. Quelques minutes après, ma secrétaire tapa à la porte de mon grand bureau, et fit rentrer une femme de 30 ans environ, rousse, mignonne dans une tenue classique, jeans, chemisier blanc, basket en toile, petites lunettes de vue avec un air très timide.

Je compris tout de suite à sa façon de se comporter devant moi qu’il lui était très pénible de venir à mon étude et de devoir me dévoiler son affaire.

Je lui demandai alors ce qui l’amenait et elle mit au moins une minute à commencer à me dire à voix très basse, qu’elle m’avait choisi car j’étais une femme et qu’elle venait pour un problème pas facile à exposer.
Je décidai volontairement de la laisser un peu dans ce malaise, car c’était inhabituel mais ce jeu m’excitait, je me dis que la journée avait été difficile au tribunal et que j’allais un peu m’amuser durant les minutes suivantes.

Elle commença alors à m’expliquer qu’elle était secrétaire dans une école privée très stricte et avait un petit appartement dans une rue proche de l’école. Elle me détailla ensuite son appartement. J’écoutai d’une oreille discrète, elle continua en me disant qu’il y a 3 mois elle avait trouvé une enveloppe dans sa boite aux lettres contenant des photos et un court texte.

Elle me fit alors passer l’enveloppe d’une main tremblante, je l’ouvris et regardai les photos Il s’agissait de photos d’une très bonne qualité montrant l’intérieur de son appartement, pris depuis l’extérieur.

Sur la 1re elle était en train de balayer sa terrasse en peignoir et on apercevait un sein par l’échancrure, sur la 2e elle était dans sa chambre nue de dos en train d’enfiler une petite culotte, sur la 3e elle était dans sa salle de bain fenêtre entrouverte et on la voyait sortir nue de sa douche, la précision et l’angle de la photo permettaient de constater qu’il s’agissait d’une vraie rousse, malgré une toison peu fournie.

Elle précisa que les photos avaient dû être prises à son insu depuis le bâtiment en face de chez elle, qui était inoccupé depuis des années et dont elle ne se méfiait pas.
Ce 1er texte lui disait simplement que ces 4 photos étaient issues d’une série de plus de 50 mais pas plus. LIRE LA SUITE


ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :
- d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
- d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

ALLOPASS OU PAYPAL
OFFRE DECOUVERTE (1 jours)
ABONNEMENT 7 JOURS
ABONNEMENT 15 JOURS
ABONNEMENT 1 MOIS





ABONNEMENT 3 MOIS





ABONNEMENT 6 MOIS





SE DESABONNER


Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 1 jours seulement)


Commentaires

Logo de Sylvain
mercredi 25 novembre 2020 à 15h10 - par  Sylvain

L’auteur sait parfaitement allécher le lecteur et le tenir en haleine avec la seule introduction de ce récit. Espérons que la suite ne se fasse pas indéfiniment attendre. Sylvain.

Logo de Henic
mardi 24 novembre 2020 à 22h25 - par  Henic

Eh bien, vivement la semaine prochaine, puisque l’on doit en savoir plus lors du prochain rendez-vous de l’avocate et de sa cliente !
Le début établit le suspense, on a hâte d’en savoir plus.

Navigation

Articles de la rubrique