L’amie d’enfance -6-

samedi 21 novembre 2020
par  Sylvain de Perry
popularité : 2%
3 votes

A Madame ou Monsieur Gressier qui n’a pas hésité à choisir entre les trois solutions que je proposais. Comme le choix est identique à ceux de Christine et Henic, je m’incline.

Aurelia, après cette question restée sans réponse, se ravise :
– Je pense que, puisque tu as envie que ta femme te dresse, je vais le lui apprendre. Et sans tarder…
Avant que le couple n’esquisse un geste ou une parole, Aurelia lâche Laura, agrippe l’oreille de Marco, l’entraîne à sa suite dans l’escalier vers la cave, ajoute :
– … Sylvia et Alessandra, je vous interdis de descendre.
Parvenu à la cave, Aurelia lâche Marco qui reste planté sans bouger, Laura itou. La Maîtresse dit :
– Laura verrouille la porte, prend la chaise à dossier droit, assieds-toi.
Marco toujours immobile regarde sa femme. Aurelia, qui a pris sa cravache en main, lui ordonne :
– À plat ventre sur les genoux de ton épouse.
L’homme ne bouge pas. Deux fois la languette de cuir percute ses cuisses. Alors il se met en mouvement, s’allonge sur les cuisses nues de Laura. Aurelia précise :
– Place sa bite entre tes cuisses, ceinture-le de ton bras gauche…
Elle s’agenouille près du visage de Marco poursuit :
– Pour ce genre de jeu, tu dois convenir d’« una parola di sicurezza » (mot de sécurité). Quel est-il ?
Marco réfléchit :
– Marco, que je n’ai aucune raison de dire.
Aurelia se redresse :
– Si ton mari dit « Marco », tu cesseras immédiatement ce tu es en train de lui faire subir…
Laura acquiesce d’un signe de tête.
– … Alors, ne le fais plus attendre. Fesse-le !
Laura lève la main droite, assène la première claque sur la fesse droite de son époux.
Aurelia met tout de suite les points sur les « i » :
– Il ne faut pas le caresser mais le fesser. Allez… Claque son cul ! Sinon c’est le tien que je vais corriger.
Laura recommence, cette fois avec plus de conviction.
Après une dizaine de claques, données un peu n’importe comment, mais toutefois sans dévier de la croupe maritale, guidée par Aurelia, Laura commence à apprécier et à mieux doser l’intensité de la fessée.
Le cul de Marco commence à prendre de la couleur. Lui commence à battre des jambes, il s’agite sur les cuisses de sa femme.
Marco commence à souffrir de cette fessée donnée avec vigueur. Néanmoins, il ne veut pas capituler en énonçant le mot de sécurité. Il pense que Laura va s’apercevoir qu’il bande entre les cuisses qui enserrent sa bite.
Laura s’aperçoit que claquer le cul marital est plus agréable qu’elle ne le pensait de prime abord. Alors qu’elle sent monter en elle une excitation nouvelle, inconnue, différente de celle ressentie lorsqu’Aurelia la fessait le soir de son arrivée. Un frémissement la secoue en sentant la bite de Mario qui grossit entre ses cuisses, par jeu elle les serre encore plus.
Mario commence à crier :
- Nooooooon !... Asssssssez !... Plus… la fessée !... Arrrrrrrête !... Ca suffit !
Prise au jeu, Laura augmente malgré elle la force de ses impacts cuisants sur les globes de plus en plus rouges.
Elle fixe Aurelia, le regard interrogatif : « J’arrête ou pas ? »
L’interpellée lui fait signe de la main : « Continue mais pas trop longtemps. »
Au même moment, les larmes commencent à jaillir des yeux de Marco, qui a des sanglots dans la voix en demandant :
– Chérie… J’ai compris… Plus… La fessée…
Cette fois, Laura cesse, comme envahie par le remords.
Aurelia s’approche :
– Maintenant, caresse son cul ! Pour le calmer.
Marco tente de se lever, mais Aurelia dit :
– Si tu bouges, c’est moi qui vais te fesser…
Marco essuie ses larmes, renifle alors que sa femme caresse doucement son derrière très rouge.
Sur un signe d’Aurelia, Laura lâche :
– Lève-toi !
Marco obéit à l’ordre sans se faire prier, pense : « On ne sait jamais ce qui peut germer dans leurs esprits à ces salopes ! ». En fait il se prend à regretter d’avoir demandé à Laura de le dominer. D’un côté cela le titillait depuis longtemps, une façon d’évacuer le stress de son job ; d’un autre côté, il n’a pas très envie de diriger chez lui. Malgré la douleur, cette fessée l’a beaucoup excité.
Tout à ses réflexions, il ne s’est même pas aperçu qu’Aurelia a parlé à l’oreille de Laura lorsque cette dernière lui commande :
– Va te passer de l’eau sur le visage, rafraîchis-toi ! Là-haut une des deux femmes te renseignera.
Marco à peine sorti, Aurelia explique à Laura ce qu’elle doit faire. LIRE LA SUITE



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :
- d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
- d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

ALLOPASS OU PAYPAL
OFFRE DECOUVERTE (1 jours)
ABONNEMENT 7 JOURS
ABONNEMENT 15 JOURS
ABONNEMENT 1 MOIS





ABONNEMENT 3 MOIS





ABONNEMENT 6 MOIS





SE DESABONNER


Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 1 jours seulement)


Commentaires