La dépravation de ma femme

Sixième partie
mardi 17 novembre 2020
par  Géronimo
popularité : 2%
2 votes

Emilio enfile un préservatif et se présente devant Marylou, elle sent à peine le sexe la pénétrer tellement elle est excitée, il se démène comme un fou, il a posé les jambes de la jeune femme sur ses épaules et il la pilonne sans façon. Marylou promène la queue de son mari sur un de ses tétons.
Adriano est trop gros et elle n’en peut plus de le sucer, il échange sa place avec Emilio, celui-là au moins elle peut le sucer, par contre il est poilu, on ne peut pas tout avoir.
La pénétration de son sexe par Adriano se passe sans problème, par contre elle le sent vraiment et il n’est pas long à déclencher un premier orgasme.
Elle a lâché son mari, elle a du mal à assurer la fellation tant Adriano la remue d’avant en arrière, heureusement qu’elle a pris la précaution de poser une serviette éponge sur la petite table, elle serait toute échauffée.
Elle s’accroche à Emilio et le suce à fond, elle a compris que les hommes aimaient qu’elle arrive à mettre le nez dans leur pubis, et c’est qu’elle lui pratique.
Ils changent de position, c’est à Adriano de s’allonger sur la table, elle vient s’empaler sur lui, il rentre encore plus profond, c’est elle qui fait les mouvements, il l’a attrapé par les hanches et impose son rythme, elle jouit continuellement.
Les deux autres hommes regardent en se branlant, ils attendent leur tour. Ils changent à nouveau, il la met à quatre pattes et reprend sa course vers la jouissance, les deux autres essayent de se faire sucer mais elle ne peut pas.
Il sort entièrement son sexe et entre à fond, il accompagne ses mouvements de grandes claques sur ses fesses qu’elle ne sent même pas, toute à sa jouissance.
Un dernier râle et il enlève le préservatif pour se libérer sur ses fesses à longs jets blancs. Son mari prend la serviette et lui essuie les fesses, il se rend compte qu’il n’y a pas été de main morte, elles sont encore plus rouges à certains endroits.
Marylou marquerait bien une petite pause, mais il y en a deux qui attendent. Marc s’allonge par terre et elle vient se placer au-dessus de lui, et c’est elle qui introduit sa queue dans son sexe, il commence à lui faire l’amour, il l’embrasse et elle lui rend ses baisers, elle est plaquée contre lui, ne remuant que le bassin.
Un doigt d’Emilio se pose sur son anus pour en vérifier sa souplesse et elle se demande où il veut en venir quand il y pose un peu de lubrifiant.
« Laisse-toi faire, lui dit Marc, une double pénétration c’est extraordinaire quand c’est bien fait à ce qu’il parait. » LIRE LA SUITE





ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :
- d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
- d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

ALLOPASS OU PAYPAL
OFFRE DECOUVERTE (1 jours)
ABONNEMENT 7 JOURS
ABONNEMENT 15 JOURS
ABONNEMENT 1 MOIS





ABONNEMENT 3 MOIS





ABONNEMENT 6 MOIS





SE DESABONNER


Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 1 jours seulement)


Commentaires

Logo de Henic
mercredi 18 novembre 2020 à 21h38 - par  Henic

Voilà ce qui s’appelle un gang-bang. L’épuisement complet est au bout de cette partie fine où il semble que tout le monde en profite !

Logo de Sylvain
mardi 17 novembre 2020 à 11h26 - par  Sylvain

Un final en apothéose. L’auteur a réussi à bien accrocher les lecteur tout au long de ce récit. Qu’il en soit félicité ! Et remercié. Sylvain.