La découverte de Laurence 4

vendredi 18 mai 2012
par  palatin
popularité : 1%
6 votes

Elle accompagna Laurence jusqu’à une salle de bain en marbre située au rez de chaussé de la maison, laquelle devait être habituellement destinée à recevoir les amis et les membres du club lorsque des soirées étaient organisées permettant ainsi aux participants, de se rafraîchir.

Pendant qu’Anne lui faisait couler un bain, après lui avoir retiré la fine chemise qui la couvrait à peine, Laurence rougissait en pensant qu’elle avait été découverte en présence de son amant et caressée et prise en public, comme une courtisane sans aucun pudeur.

A la réflexion, elle dut admettre qu’elle avait pris beaucoup de plaisir à être exposée et dominée ainsi, ce que jamais elle n’aurait pu imaginer au paravent, rien dans son éducation ne la prédisposant et ne lui permettant de prévoir et d’accepter, une situation aussi scabreuse et humiliante.

Elle dut convenir qu’elle avait au fond d’elle-même des goûts qu’elle ignorait et qui ne demandaient qu’à s’épanouir, raison pour laquelle elle avait accepté cette nouvelle expérience dans sa vie de femme ou bien plus tôt, dans celle d’une jeune fille encore ignorante des pulsions et des faiblesses de l’amour.

Anne lui demanda de se relever, et sortie de l’eau du bain, elle entreprit de la savonner sur tout le corps, et s’attardant sur son ventre et en écartant les lèvres, elle nettoya soigneusement à l’aide de ses doigts, la fente qu’elle avait ouverte avant que de guider entre elles le sexe du maître dont les cris de plaisirs, avaient exprimés la jouissance qu’elle lui avait donnée.

Sous la caresse des doigts de son amie qui s’étaient profondément emparés d’elle, les sensations ressenties recommençaient à prendre possession de son être et elle se mit à attendre avec impatience la suite de ce qui lui était réservé.

Après l’avoir soigneusement essuyée, Anne lui proposa de se rhabiller de ses seuls sous vêtements pour donner à leurs amis la surprise du naturel et le plaisir de la voir et de la goûter, comme si ils ne l’avait pas encore connue.

Elle acquiesça et elles les rejoignirent dans le salon ou elles les découvrirent vêtus de la cape et des hauts de chausse qu’ils portaient habituellement et l’invitant à s’assoir, le Maître lui tendit une coupe de champagne et lui déclara :

— Je veux vous dire que rarement j’ai ressenti un tel plaisir à dominer et déguster une aussi jolie personne que vous et je vous demande maintenant si vous acceptez d’être présentée aux membres de notre confrérie pour qu’ils puissent vous apprécier et vous accueillir parmi nous d’une manière définitive.

Elle répondit les yeux baissés qu’elle avait promis à son amant de lui obéir et d’accepter tout ce qu’il lui demanderait sous la seule réserve de ne pas marquer son corps d’une manière définitive et irrémédiable, ce qu’elle accepterais peut être plus tard lors de la progression de son éducation et la découverte de cette nouvelle expérience dans sa vie amoureuse.

Il lui déclara alors qu’il aimerait maintenant que René la découvre et la présente à eux comme si, elle devait pour la première fois s’ offrir à aux regards et aux désirs, alors qu’elle avait montré que sa pudeur naturelle pouvait être facilement surmontée par les pulsions qui la pousse à offrir à des inconnus, sans aucune réserve, la vision et la possession de son corps d’adolescente.

René se leva de son fauteuil et la libérant des ses dessous qu’il laissa tomber à ses pieds, lui ordonna, l’accompagnant de sa main, de reposer son buste sur la grande table ou ils avaient diné, et lui écarta largement les jambes, découvrant ainsi au regard de ses amis, deux globes harmonieux ouvrant sur un sexe imberbe de petite fille et l’anneau plissé de ses reins.

Il invita Marc à peser sur sa taille afin de révéler la croupe dans toute sa splendeur juvénile, ce qu’il fit délicatement avant de caresser l’intérieure des cuisses encore rougies du traitement qu’elles avaient reçues peu de temps au paravent.

Elle sentait maintenant l’air froid qui rafraîchissait ses chairs encore sensibles et caressait l’ouverture de son ventre à nouveau humide et se demandait comment elle pouvait accepter de se découvrir ainsi aux regards qu’elle ne pouvait voir et prendre du plaisir à s’exhiber ainsi.
René lui dit qu’elle allait offrir à Pierre, qui en avait manifesté le désir en la voyant soumise et prise devant lui, l’ouverture de ses reins et il invita Anne à la préparer pour qu’elle ne souffre pas trop lors de la pénétration l’ avertissant qu’elle était encore très étroite et qu’il avait dû la préparer soigneusement, avant de pénétrer cette voie encore inviolée la veille de sa présentation.

Anne, ainsi qu’il en avait été convenu, s’approcha et à l’aide de ses doigts déposa une noix de crème sur le bouton rose qui était apparent alors que Pierre avait largement écarté les cuisses de la jeune fille, puis elle fit pénétrer un, puis deux de ses doigts en écartant doucement la fleur rose de ses reins, imprimant délicatement à ses doigts un mouvement circulaire afin d’élargir l’entrée qui allait être forcée, de même que l’anneau qui fermait l’accès au plus profond.
Puis Anne se penchant vers son mari, desserra la ceinture de son pantalon et libéra un sexe long et épais, déjà roide dont l’extrémité turgescente pointait fièrement.

Pierre demanda à ses amis, d’immobiliser la jeune fille en lui tenant les bras et en plaquant son buste pour qu’elle ne puisse bouger quelques soient l’intensité des sensations qu’elle pourrait ressentir.
Puis se positionnant en face d’elle, il lui fit découvrir le sexe roide qui allait bientôt la pénétrer et non sans mal fit glisser la tête entre ses lèvres, pour lui permettre de le goûter, avant que de l’accueillir au plus profond et sans attendre la fin de sa caresse, il se rapprocha de son épouse pour qu’elle puisse l’assister pour cette pénétration.

Laurence étant ainsi entravée par les bras de ceux qui la maintenait ouverte allongée sur la table , Anne approcha la tête du sexe qu’elle tenait à pleine main de l’œillet étroit et, guidant la poussée de son mari, la fit pénétrer doucement dans l’étroit conduit ou elle disparue entourée d’un anneau distendue de chair rose, sans ralentir sa progression douloureuse, malgré les cris qui l’accompagnait en raison de la disproportion existant entre l’assaillant et l’étroit conduit de chair qui le recevait.

Pierre dans une dernière poussée franchit le dernier obstacle de l’anneau et se ficha entièrement dans les reins de la jeune fille qui ne pouvait que crier la douleur qu’elle ressentait sans pouvoir, maintenue comme elle était, s’opposer à sa pénétration complète.

Par de légers mouvements de va et vient, il élargit l’étroit conduit et ne rencontra bientôt plus aucune résistance à sa pénétration ce qui l’autorisa à accélérer son mouvement en entrant et ressortant la totalité de son sexe alors que celle qui le recevait bien que totalement ouverte, le comprimait encore.

Laurence crut qu’elle était déchirée tant la brûlure de ses reins était intense, puis s’habituant elle commença à crier sans savoir si ses cris manifestaient douleur ou plaisir, ses cris étant bientôt étouffée par le bâillon d’un sexe épais, que son amant avait fait pénétrer dans sa bouche, en lui demandant de le caresser et de le recevoir jusqu’à la jouissance, et elle reçue bientôt dans ses reins et dans sa bouche, le liquide chaud et abondant d’une double jouissance, accompagnant les cris de plaisir de ses deux amants.

PRECEDENT ................................................... A SUIVRE




ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :

  • d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
  • d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
  • d’accéder à la galerie photos privée de RdF.

(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 2 fois seulement)

Allopass Solution de micro paiement sécurisé
Secure micro payment solution
Pour acheter ce contenu, insérez le code obtenu en cliquant sur le drapeau de votre pays
To buy this content, insert your access code obtained by clicking on your country flag

Commentaires

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur