Sylvain de Perry


Articles de cet auteur

mercredi 15 septembre 2021
par  Sylvain de Perry

Tel est pris...

III.
Sophie qui n’a pas eu l’autorisation de s’habiller, a mangé nue et a fait la vaisselle dans le même habit. Carole a pris beaucoup de plaisir à être servie comme une véritable Maîtresse. Elle a initié ce jeu pour le plaisir de jouer avec sa compagne, mais elle a envie de continuer. Carole n’oublie pas le reflet aperçu pendant qu’elle fessait Sophie. Elle se demande s’il s’agit d’un voyeur occasionnel ou de Gilles, venu espionner son épouse. Pour le premier, ce serait plus qu’étonnant, quant au second, (...)

jeudi 2 septembre 2021
par  Sylvain de Perry

Tel est pris...

II.
Une fois les commissions rangées, Carole regarde Sophie et dit : – On a ce qu’il faut pour notre dîner. Monte dans la chambre, je te veux à poil à mon arrivée, je passe par le dressing avant de te rejoindre. Interdiction pour toi de me tutoyer à partir du moment où j’entrerai dans la chambre. Des questions ? Sophie, étonnée par le ton de son amie, hésite un court instant, secoue négativement la tête, tourne les talons et se dirige vers leur chambre. Après tout, Carole a dit à son amie qu’elle allait (...)

mardi 17 août 2021
par  Sylvain de Perry

Tel est pris...

Que Maître Henic soit grandement remercié pour son remarquable travail de correction sans lequel ce récit ne serait pas ce qu’il est. Sylvain.
* * *
Sophie, jeune femme blonde de 22 ans, un mètre soixante-huit, chevelure courte, yeux verts en amande, bouche large aux lèvres aussi sensuelles que prometteuses, seins petits aux pointes en permanence saillantes, croupe ferme, musclée, ronde, pubis glabre. Carole, jeune femme brune de 23 ans, un mètre soixante-quinze, chevelure avec une natte (...)

dimanche 1er août 2021
par  Sylvain de Perry

Tout ça, pour ça...

III Gaëlle obtempère, couvre les deux doigts tendus d’une bonne couche de salive. Quand Julia lui présente son pouce, la jeune fille dit : – Pas trois. Aaaaaaaye ! L’autre main de la Maîtresse a claqué son cul : – Ça servira à rendre ton orifice plus souple, plus accessible pour mes doigts. Sauf si tu ne veux pas. Gaëlle lèche soigneusement le pouce, qui une fois bien salivé, dépose la salive sur le trou du cul, pendant que ses yeux regardent les fesses d’Aline rougir de plus en plus. Celle-ci pleure, (...)

vendredi 16 juillet 2021
par  Sylvain de Perry

Tout ça, pour ça...

II.
Comprenant que Julia s’arrête en s’interrogeant sur son mouvement, Aline fait un petit geste de la main pour lui signifier de continuer. Comme elle ne bouge toujours pas, elle s’excuse : – Je vous demande pardon, Maîtresse. Je changeais juste d’angle. Julia enlace le ventre de Gaëlle en ceinture pour accentuer la cambrure rénale, fait tomber sa main sur la fesse gauche. Elle y revient à peine deux secondes plus tard, exactement au même endroit. Gaëlle comprend que sa fessée vient de débuter. Par (...)

jeudi 1er juillet 2021
par  Sylvain de Perry

Tout ça, pour ça...

Que le cher Henic soit GRANDEMENT REMERCIE pour son travail de correction. Sans lui, comme dans le récit précédent, les incohérences seraient restées. Sylvain.
Personnages :
Gaëlle : femme de vingt-deux ans, blonde aux cheveux courts, yeux verts foncé, bouche aux lèvres fines, mais sensuelles, cou mince, poitrine aux petits seins fermes, dotés d’aréoles pointues, ventre plat, sexe épilé, fesses longues pour une femme, cuisses fines. Aline : concubine de Gaëlle, trente-huit ans, chevelure et yeux (...)

mercredi 16 juin 2021
par  Sylvain de Perry

Découverte

Dédié à Géraldine qui désirait un homme soumis, mais l’est-il assez ? Et à Henic pour ses judicieuses, précieuses et nécessaires corrections.
Karen, jeune femme de trente-deux-ans, chevelure blonde mais coupée court, un mètre-quatre-vingt, yeux bleus, bouche aux lèvres minces, long cou, poitrine opulente, ventre plat, très musclé, sexe imberbe, fesses larges et longues, cuisses musclées. Arnaud, vingt-cinq ans, un mètre quatre-vingt-quinze, chevelure châtain clair, yeux verts, bouche aux lèvres (...)

mercredi 2 juin 2021
par  Sylvain de Perry

Trio succède à duo

Julien comprend très vite qu’il n’y a pas d’autre issue, s’avance vers Carole, s’allonge sur ses cuisses nues. Sa bite, même pas bandée, se retrouve entre les cuisses écartées de la jeune femme avant qu’elle ne les serre. Elle le dispose selon sa volonté avant d’entourer ses hanches dans la ferme ceinture de son bras gauche. Julien n’a pas une seconde pour se préparer à ce qui l’attend que la première claque percute son globe droit, la seconde, immédiatement après, sur le globe gauche. Le bruit de la claque (...)

dimanche 16 mai 2021
par  Sylvain de Perry

Trio succède à duo

I.
Comme convenu avec Carole, vers 15 h Julien entre au volant de la BMW X3M Compétition de Pascal, son patron, dans l’allée qui mène à la grande villa du couple. Cette invitation a surpris le jeune homme, car il est rare qu’il retrouve sa maîtresse le vendredi après-midi. M’enfin… ce que femme veut. Une fois l’auto garée, Julien avance vers le large perron. Les sept cents mètres carrés habitables sont de plain-pied. Il compose le code sur le clavier à droite de la porte d’entrée, pénètre dans la (...)

mardi 4 mai 2021
par  Sylvain de Perry

Le claquant soleil printanier

III
Tout à mes réflexions, je me graisse machinalement le trou du cul. Même si rien ne me force à rester avec ce couple, c’est moi qui les ai recontactés. Je n’ai pas été enculé depuis deux ou trois mois, mon muscle s’est resserré, mais bon... En fait j’ai très, très envie d’enculer ce cher Patrick qui m’avait pris lors de notre première rencontre. Après mon cul, j’enduis le préservatif d’une bonne couche de gel, essuie mes mains à la serviette gentiment tendue par Agathe, m’approche de Patrick suivi par sa (...)

dimanche 18 avril 2021
par  Sylvain de Perry

Le claquant soleil printanier

Je suis allongé à plat ventre sur les cuisses recouvertes par le pantalon de cuir de la belle Agathe, épouse de Patrick. Il vient de m’introduire un court, mais large plug dans les fesses et Agathe va me donner la fessée, qui m’était promise à l’issue de notre dernière rencontre à mon Club. À la contraction de son bras gauche qui me ceinture, je devine l’imminence de la correction. Un déplacement d’air et la main claque ma fesse droite. Je croyais que ça ne me ferait pas trop mal. Que nenni ! Sa petite (...)

samedi 3 avril 2021
par  Sylvain de Perry

Le claquant soleil printanier

Nous retrouvons les trois personnages principaux du récit « Les claquantes giboulées de printemps » : Agathe, Patrick et moi, Augustin. Nous nous sommes rencontrés à mon Club où Agathe devait finir notre soirée par me fesser. Malheureusement, c’était en mars 2020, elle n’avait pas pu le faire car nous avions dû nous séparer pour un motif dont je ne me souviens plus.
I.
Confinement oblige, Covid 19 aussi, nous nous étions perdus de vue. Or hier, alors que nous terminions l’Assemblée Générale de notre (...)

jeudi 18 mars 2021
par  Sylvain de Perry

L’apprentissage du cuir

Je me lève, porte les mains à mes fesses, aussitôt rappelé à l’ordre par David : – Ne t’avise pas de tenter d’ôter le plug. Outre qu’il t’en cuirait, notre relation cesserait aussitôt. Je me penche vers lui, l’embrasse à pleine bouche, puis dis : – Calme-toi ! Je veux soulager la douleur de mes fesses. – Je. De toute façon, je t’ôterai ta culotte avant le plug. Va nous chercher un verre de ton succulent whisky. Une dizaine de minutes plus tard, alors que le suppositoire commence à faire son effet, je demande à (...)

lundi 8 mars 2021
par  Sylvain de Perry

L’apprentissage du cuir

J’accompagne David près du magasin de son patron, il ne tient pas à ce qu’il nous voie arriver ensemble. Avant de récupérer le pantalon dans le coffre, il dit : – Je laisse un sac dans ton coffre, rien de secret, juste quelques babioles à monter dans ton appart ». Je serai chez toi à 19 h, attends – moi : nous prendrons notre douche ensemble avant tes essayages. Si j’ai travaillé dans les temps, tu récupéreras le premier pantalon ce soir. J’apporterai l’autre avec le bloc CB, motif pour aller chez toi aux (...)

vendredi 19 février 2021
par  Sylvain de Perry

L’apprentissage du cuir

La bouche grande ouverte, la langue basse, j’absorbe le gros gland de David avec difficulté. Le lécher me semble impossible tant ma langue à des difficultés pour se mouvoir dans le peu d’espace libre qu’il lui reste. J’éjecte le nœud, et j’entreprends de le lécher sur toute sa grande superficie. Mon compagnon place sa main sur ma tête, m’exhorte : Applique-toi bien ! J’ai compris que tu ne pourrais pas l’avaler, donc fais-moi jouir autrement. D’un bras, il enroule mes hanches, me remorque vers lui, une de (...)

jeudi 4 février 2021
par  Sylvain de Perry

L’apprentissage du cuir

I.
Âgé de 20 ans, je me prénomme Philippe. Avec le covide 19 je suis mes études par le biais d’internet. Je mesure un mètre quatre-vingts pour soixante-dix kilos, brun, yeux noirs légèrement étirés en amande, nez droit aux narines larges, bouche aux grandes lèvres. Comme je pratique régulièrement du sport, surtout de la course de fond, mes pectoraux plaisent autant que mon ventre musclé. Plus bas, ma bite est de dimension normale, dix-huit centimètres au gland épais. Beaucoup d’hommes, lorsque je cours, (...)

samedi 16 janvier 2021
par  Sylvain de Perry

Ma femme, cet homme que j’aime -3-

Sylvie m’aide pour débarrasser la table. La douleur de mon anneau rectal s’estompe peu à peu même s’il me semble gonflé. Sans préavis, une fois de retour dans la salle de séjour, elle commande : – Pose ton torse sur la table, écarte tes jambes ! Je m’incline, m’agrippe au bord opposé, jambes bien ouvertes. Sylvie prend mes fesses dans ses mains, les ouvre. Je sens son souffle chaud dans ma vallée. Puis elle les relâche, dit : – Relève-toi ! Être désobéissant a rendu ton anneau sensible. Tant pis pour toi… (...)

mercredi 6 janvier 2021
par  Sylvain de Perry

Ma femme, cet homme que j’aime

La fusée savonneuse est plus douloureuse qu’un suppositoire car sa base est plus large. Néanmoins, sans hésitation, Sylvie la fait pénétrer profondément en moi jusqu’à ce que sa paume de main se colle sur mes fesses. Quand elle sort son index, Sylvie ne perd pas de temps, se tourne légèrement, tout en me tenant contre elle, ses seins toujours écrasés contre le bas de ma cage thoracique. Sa main réapparaît avec un plug anal qu’elle a pris derrière la bouteille de shampoing. J’ignorais qu’un tel objet fût (...)

jeudi 17 décembre 2020
par  Sylvain de Perry

Ma femme, cet homme que j’aime

Sylvie, vingt-deux ans, blonde, cheveux courts, front haut, yeux verts au regard perçant, nez fin, bouche aux lèvres minces, menton volontaire, poitrine aux seins menus à l’aréole marron clair, sexe imberbe, fesses rondes, cuisses musclées. Philippe, trente ans, chauve, yeux gris, nez droit, bouche aux lèvres gourmande, menton barré d’une fossette, sexe long au gland épais, fesses et cuisses musclées, adepte de natation.
I. Sylvie et moi sommes mariés depuis un an. Tout s’est toujours très bien (...)

lundi 7 décembre 2020
par  Sylvain de Perry

De découverte en découverte - 3

Malcom sent le gode qui opère un sec retrait, croit que la jeune femme va le cravacher ou le flageller. C’est pire. Elle se met à le fesser. La main ferme, musclée, percute ses fesses, sans lui laisser de temps entre chaque claque. Malcom hurle tant la douleur est forte, puissante, horrible : Stooooooop !... Pas çaaaaaaa !... Nooooooon !... Enculez-moi !... D’accord !... Pas… de… Fessée !... Pitiiiiiiié !... Madame ! Mais il a beau trépigner, essayer de se remuer, rien n’y fait. La main, (...)

mardi 24 novembre 2020
par  Sylvain de Perry

De découverte en découverte - 2

Malcom est surpris quand Loriane pénètre effrontément dans la cabine de douche. Doit-il la mettre dehors ? Après quelques secondes de réflexion, il décide de se rincer pour vite sortir. Loriane, tout en se savonnant, le regarde, admire son ventre musclé aux abdominaux pas trop saillant, ses cuisses longues puis sa bite en légère érection. Elle va pour la prendre en main quand il fait volte-face, offre son cul long et rond à ses yeux. Du coup elle a bien envie de le claquer mais s’abstient. Malcom la (...)

samedi 21 novembre 2020
par  Sylvain de Perry

L’amie d’enfance -6-

A Madame ou Monsieur Gressier qui n’a pas hésité à choisir entre les trois solutions que je proposais. Comme le choix est identique à ceux de Christine et Henic, je m’incline.
Aurelia, après cette question restée sans réponse, se ravise : – Je pense que, puisque tu as envie que ta femme te dresse, je vais le lui apprendre. Et sans tarder… Avant que le couple n’esquisse un geste ou une parole, Aurelia lâche Laura, agrippe l’oreille de Marco, l’entraîne à sa suite dans l’escalier vers la cave, ajoute : – (...)

jeudi 5 novembre 2020
par  Sylvain de Perry

De découverte en découverte

Dédié à Henic qui a trouvé le titre que je cherchais vainement, a permis à ce récit d’en avoir un, pour les corrections qu’il assure sur mes récits depuis trois ans. Avec mon amitié, Sylvain.
Loriane, jeune cadre dynamique, vingt-cinq ans, un mètre soixante, brune aux cheveux courts, yeux marron, nez droit, bouche aux lèvres minces, menton volontaire, petits seins, sexe rasé, lèvres épaisses, petites fesses musclées, vêtue éternellement de cuir : pantalon, jupe, ensemble, etc. Malcom, quarante ans, un (...)

lundi 19 octobre 2020
par  Sylvain de Perry

L’amie d’enfance -5-

La voiture devant le portail est une Alfa Romeo nuova Giulia Turbo d’où sort Marco, le mari de Laura. Aurelia, alors qu’il sonne à l’entrée, demande : – Bonjour Monsieur. Que désirez-vous ? – Ma femme. Laura blêmit alors qu’Aurelia ne se démonte pas : – Un peu de politesse, s’il vous plaît, Monsieur. – Je n’ai pas de temps à perdre… Aurelia coupe : – Quand vous serez calmé… – Je vais aller chercher les flics… – N’hésitez pas. Au revoir, Monsieur. Elle coupe la communication. Sur l’écran les trois femmes, (...)

mardi 6 octobre 2020
par  Sylvain de Perry

L’amie d’enfance -4-

Aurelia lâche : – Tiens… tiens. J’avais complètement oublié qu’aujourd’hui Alessandra nous livrait l’eau. Je vais l’aider. (À Laura Cette jeune fille nous apporte de l’eau de source pétillante deux fois par mois. Pendant ce temps-là, Silvia pourra commencer ta fessée sans tarder. Elle sort de la pièce pour aller accueillir l’arrivante dans la cour. Laura achève de débarrasser la table du petit déjeuner. Quand elle revient dans la salle de séjour, Silvia est assise sur une chaise à haut dossier droit ; elle (...)

samedi 19 septembre 2020
par  Sylvain de Perry

L’amie d’enfance -3-

Aurelia, sans tenir compte des contorsions de Laura, place sa main droite dans la fourche imberbe du sexe, son index s’avance à l’intérieur : la cyprine y est abondante. Après avoir asséné encore deux coups plus violents, Aurelia cesse les frappes du globe gauche, passe la raquette de sa main gauche à sa jumelle de droite. La main libérée caresse la fesse rouge. Aurelia lui chuchote à l’oreille : – Je constate que tu es très excitée par cette fessée… Laura, les yeux encore humides de larmes, ahane : – (...)

mercredi 2 septembre 2020
par  Sylvain de Perry

L’amie d’enfance -2-

II.
Laura a été contrainte de rester nue pendant tout le dîner. C’est elle qui a assuré le service à table, le passage des plats ; Silvia achève de ranger plats, assiettes et couverts dans le lave-vaisselle. Aurelia commande : – Va la débarrasser de ses poils et vous me rejoindrez au sous-sol. Laura se rebelle, sans toutefois élever la voix : – Tu aurais pu me demander mon avis. – En effet, chérie. Si tu refuses, tu dors ici ce soir et demain tu te tires. Alors, je t’en prie, choisis. Laura sourit, (...)

dimanche 16 août 2020
par  Sylvain de Perry

L’amie d’enfance -1-

Personnages : Aurelia, grande, presque un mètre quatre-vingts, brune, yeux noirs, opulente poitrine, fesses et jambes musclées, entretenues avec soin, dominatrice professionnelle ; Laura, amie d’enfance, un an plus jeune qu’elle, blonde, yeux bleus, poitrine aux petits seins, fesses de garçonne : rondes, pommées, musclées, femme au foyer ; Marco, compagnon de Laura, dix ans de plus qu’elle, un mètre quatre-vingt-dix, chevelure de jais, yeux étonnement verts, muscles longs, fesses musclées, dures, (...)

dimanche 2 août 2020
par  Sylvain de Perry

Refonte de couple (3)

Sophie, Carole, Gilles et Alex avaient convenu de se retrouver une semaine après leur première soirée en quatuor. Cela permettait à Sophie et Gilles de faire le point entre eux sur leur couple, comment ils envisageaient la suite avec ce couple qui leur avait imposé des actes inattendus, mais Sophie devait s’avouer qu’elle s’était rapprochée de son mari. Si bien qu’ils avaient fait l’amour cinq jours de suite, mais, comme ordonné par Alex, ils devaient s’en abstenir quarante-huit heures avant leur (...)

dimanche 19 juillet 2020
par  Sylvain de Perry

Refonte de couple (2)

Gilles obtempère devant le signe d’Alex, quand même gêné par sa nudité. Surtout que la main gauche du jeune homme est posée à plat, paume vers le plafond. Il comprend qu’il doit poser son derrière sur elle. Honteux, mais sa volonté annihilée, il s’assied. À ce moment, Carole approche sa bouche de l’oreille de Sophie après avoir regardé Alex. Ce dernier, qui lui a répondu d’un signe de tête affirmatif, fait de même auprès de Gilles : – Si tu refuses quoi que ce soit de mes activités, Carole fessera illico (...)

Envoyer un message

Brèves

Bondage Life

dimanche 27 octobre 2019
Sur le Web : Bondage Life

Praline & Priape

jeudi 17 octobre 2019
Sur le Web : Pralinre & priape

Divine Bitches

jeudi 15 novembre 2012


Sur le Web : Divine Bitches

Bijoux indiscrets

mardi 6 novembre 2012






Sur le Web : Inspiration Bondage

RENCONTRES

mardi 16 octobre 2012
Sur le Web : Rencontres FETISH SM