Rencontre confinée (3)

jeudi 18 juin 2020
par  Sylvain de Perry
popularité : 25%
3 votes

Le lendemain matin, Michel ouvre les yeux vers 8 h, tourne la tête vers la gauche, regarde le corps nu de Patrice couché sur le ventre, apprécie la belle courbe du cul qu’il a flagellé et enculé hier soir.
Il retient sa main qui a autant envie de caresser ce corps que de le fesser. D’abord s’assurer de la décision du garçon de rester là pendant le confinement ou de rentrer chez lui.
Michel quitte doucement le lit, enfile ses chaussons et sort silencieusement de la pièce, nu. Après un court séjour dans la salle de bain d’une autre chambre afin de ne pas réveiller le dormeur, il descend au rez-de-chaussée pour se préparer un expresso avec sa Pavoni, vêtu d’un pantalon de cuir bleu, très fin et moulant. Il appelle son personnel de maison, les invite à ne pas se déplacer.
Un bruit dans l’escalier et Patrice, nu et dépeigné, apparaît. Il rejoint Michel attablé avec sa tasse et son troisième expresso :
– Bonjour… Maître !
Michel admire le corps qui l’excite, répond :
– Bonjour. Bien dormi ?
– Parfaitement, merci. M’autorisez-vous un café, Maître ?
Michel quitte son siège, dit :
– Assied-toi, je te le prépare. Avec ou sans sucre ?
– Sans, merci… Maître.
– C’est meilleur…
Michel s’active, donne la tasse remplie à son hôte :
– Déguste-le ! Après tu me diras si tu envisages de partager le confinement avec moi ou rentrer chez toi. Jusqu’à midi on peut aller où on veut. Je te ramène et ferai quelques achats avant de rentrer ici.
Patrice hésite, puis se lance :
– Si cela vous convient, Maître, j’ai très envie de rester avec vous. Toutefois j’aimerais passer chez moi prendre quelques effets et mon P. C.
Grand sourire de Michel :
– Parfait. Ta fessée matinale est remplacée par une fessée apéritive à notre retour. Prends une douche rapide, habille-toi vite, sans sous-vêtement et on y va.

Michel ferme la grille de l’hôtel particulier à 12 h 20. Grâce à Waze, il a réussi à ne pas perdre de temps, range sa Rolls Royce Phantom VIII dans son garage au voisinage d’une Porsche Taycan et, surprise pour Patrice, d’une Mercedes AMGT 63S.
Patrice l’aide à décharger le coffre, monter les victuailles, les ranger dans le réfrigérateur.
Michel lui offre une boisson fraîche, Schweppes citron, puis :
– Allons prendre une douche, je te montrerai la chambre où tu pourras étudier. J’ai trois liaisons internet, je te donnerai le code c’est celle de mon personnel. Installe-toi (il consulte son chronomètre) prend ta douche, je t’autorise un string si tu veux t’habiller. Je serai là dans trente minutes pour te donner ta fessée apéritive. Des questions ?
Patrice sourit, répond :
– Non. Tout est clair, Maître.
– Allons-y.

Michel, au sortir de sa douche choisit son short de cuir noir moulant, passe dans la chambre où Patrice prend sa douche, place la chaise à dossier droit bien au milieu de la pièce, s’y assoit.
Le jeune homme apparaît peu après, nu, s’immobilise à peine entré, impressionné à la vue de Michel, semblable à une statue, qui le regarde un étrange sourire aux lèvres : mi-cruel, mi-ironique. Il prend conscience qu’est venue l’heure de la fessée manuelle promise. LIRE LA SUITE



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :
- d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
- d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

ALLOPASS OU PAYPAL
OFFRE DECOUVERTE (1 jours)
ABONNEMENT 7 JOURS
ABONNEMENT 15 JOURS
ABONNEMENT 1 MOIS





ABONNEMENT 3 MOIS





ABONNEMENT 6 MOIS





SE DESABONNER


Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 1 jours seulement)


Commentaires

Logo de Henic
dimanche 21 juin 2020 à 15h31 - par  Henic

C’est ce qu’on appelle une initiation, au sens culturel du terme : au luxe, à l’obéissance, à la fessée, à l’homosexualité, et même au confinement car l’année est faste pour Patrice ! (Et pour Michel aussi, d’ailleurs...)

Logo de Sylvain
vendredi 19 juin 2020 à 19h52 - par  Sylvain

Bonsoir Christine,
GRAND MERCI pour les superbes et adéquates trois photos publiées pour accompagner mon récit "Rencontre confinée". Bien amicalement, Sylvain.