La retraite de Mirza (3)

jeudi 11 juin 2020
par  laka
popularité : 12%
5 votes

La porte s’ouvre sur une grande pièce à vivre, un coin salon orné d’une cheminée, un coin repas avec une table massive qui peut accueillir de nombreux convives et une cuisine parfaitement équipée. Le tout décoré avec soin.
Maître a tenu compte de mes goûts et cela me ravit…
Et presque caché du regard, un renfoncement dans lequel sont érigés deux piliers en bois à bonne distance l’un de l’autre pour pouvoir y attacher quelqu’un. Des anneaux sont scellés dans chacun d’eux. Mon estomac se serre, je sais que je vais passer du temps entre ces deux-là !
—  Alors ? Qu’en penses-tu ?
—  Magnifique Maître, je ne m’attendais pas à autant de charme…
—  Viens voir la suite.
Une porte au fond de la pièce donne sur une suite parentale, sa salle de bain attenante et son dressing. Le luxe !
Tout comme la première pièce, tout est choisi en fonction de mes références, je n’en reviens pas, mon Maître me connait très bien…
Dans cette chambre aussi, dans un coin se dresse un pilier mais un seul.
Nous ressortons, nous traversons la salle, une autre porte donnant sur un couloir qui dessert deux autres chambres plus petites. Dans le couloir mon Maître stoppe devant une porte plus étroite et me dit :
—  Tu vois, il y a même un cagibi !
Je frissonne…
Nous continuons la visite à l’extérieur.
Je remarque des escaliers qui descendent vers une porte métallique. Maître ayant vu mon regard, me signifie qu’il m’est strictement interdit d’y pénétrer sans lui.
Comme j’avais pu le remarquer en arrivant, c’est une jolie prairie, le terrain est tout plat, la piscine très ensoleillée prend tout un angle du terrain avec la cuisine d’été. Plus loin une volière octogonale pas très grande mais assez pour y mettre de jolis oiseaux à condition d’ôter toutes les mauvaises herbes qui l’ont envahie.
—  J’ai oublié de dire au jardinier de la nettoyer. Elle fera une belle cage pour toi !
Pas d’oiseau !!!
Maître doit me réserver d’autres surprises, il pense généralement à tout ou presque…
En revenant vers la maison en passant par l’arrière, la prairie est parsemée d’arbres.
—  Bon comme tu l’as vu, les cartons t’attendent dans le dressing mais vu l’heure tu feras ça demain. Tu vas juste ouvrir le carton inscrit au nom de Mirza et tu reviens en soumise. Tu as la permission de prendre une douche…
Dans la chambre, je m’aperçois que le lit est fait et dans la salle de bain tout est prêt pour se laver.
Sous l’eau, je réalise que Maître ne m’a pas laissé le temps de m’imprégner, que je dois être Mirza tout de suite… Mais peut-être est-ce parce que ce soir nous devons baptiser notre arrivée et que je dois expier mes fautes ? Peut être demain il me laissera découvrir mon environnement libre, peut-être il n’appliquera pas les règles tout de suite… j’ai peur !!
Dans le dressing, je cherche mon carton… le voilà !
Une fois ouvert, je sors collier, bracelets de poignets chevilles et seins, le plug…
J’ai toujours la chaîne, elle est tellement encrée en moi que je ne peux pas insérer le plug en moi. Le dernier cadenas fermé, je prends l’initiative de me présenter devant mon Maître à genou, lui tendant le plug dans les mains et lui expliquant mon incapacité à le placer.
Il sort les clefs de sa poche, me dit de venir me placer debout devant lui, défait la chaîne, me fait sucer le plug et le loge bien au fond de moi. Il remet la chaîne.
—  Pour la peine, tu vas aller me chercher d’autres cadenas et une chaîne.
Revenue auprès de lui, il prend le surplus de la chaîne qui pend sur mon ventre et la cadenasse aux anneaux de mes grandes lèvres, et un autre cadenas reliant les anneaux de mes petites lèvres.
Maître m’a fait poser ces anneaux au tout début de notre rencontre, j’en ai un sur chaque lèvre, les seins ont été percés également mais mon corps ne les a pas acceptés. On a dû les retirer au grand regret de Maître !
Un jour, il m’avait laissé entendre que d’autres anneaux viendraient se joindre à ceux-là… c’est en suspens.
—  Tu as encore oublié le bâillon !!!
Mon Dieu ! Je cours et reviens bâillonnée comme je dois.
Maître est confortablement installé dans le canapé qui a l’air si accueillant et dans lequel je ne me suis pas encore assise.
Une flûte devant lui, une bouteille dans un seau à glace et une écuelle par terre. LIRE LA SUITE



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :
- d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
- d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

ALLOPASS OU PAYPAL
OFFRE DECOUVERTE (1 jours)
ABONNEMENT 7 JOURS
ABONNEMENT 15 JOURS
ABONNEMENT 1 MOIS





ABONNEMENT 3 MOIS





ABONNEMENT 6 MOIS





SE DESABONNER


Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 1 jours seulement)


Commentaires

Logo de Sylvain de Perry
jeudi 11 juin 2020 à 15h51 - par  Sylvain de Perry

EXCELLENTE conclusion qui termine l’histoire de Mirza. Le choix du pays est très bon pour un couple de retraités. Un récit qui s’achève parfaitement. BRAVO à Laka. Sylvain de Perry.