La dépravation de ma femme

4° et 5° partie
jeudi 7 mai 2020
par  Géronimo
popularité : 15%
2 votes

Marc rentre chez lui, ma main lui chauffe, mais il se dit que le cul de Margot doit être bien plus brûlant, il aperçoit sa femme devant l’ordinateur, elle porte toujours le même déshabillé transparent que la veille, dessous elle porte la parure rouge, son corps ondule au rythme imposée par la main qui est entre ses cuisses.
Il s’approche doucement pour regarder ce qu’elle lit :
Je m’appelle Fanny, il y a à peu près cinq ans après un dîner au restaurant, André mon mari m’a proposé de nous rendre dans un sauna. J’avais déjà quelques expériences en club mais jamais en sauna.
Après un court instant de réflexion j’ai accepté sa proposition dont la finalité libertine était évidente à mes yeux. Nous sommes arrivés vers 22h30. Il y avait peu de monde.
On nous a donné à chacun une serviette et une clef de casier. J’ai remarqué tout de suite une femme qui me regardait à la dérobée. Je lui ai souris, elle m’a rendu mon sourire, la soirée s’annonçait bien.
Après nous être déshabillés, mon homme n’ayant pu s’empêcher de venir me caresser quelque peu, il est toujours excité quand il voit que je suis allée au travail en mini-jupe avec un string et des bas auto fixant.

Marylou s’est rendu compte de la présence de Marc, elle a d’elle-même installée les pinces sur ses seins au cran le plus serré, et elle lui donne la chaînette pour qu’il puisse agir à sa guise, elle continue sa lecture.
En toute occasion j’aime me sentir désirée et l’érection d’André prouvait s’il était besoin que les dessous bien portés font toujours leur effet, nous sommes maintenant nus et nous nous décidons tout d’abord d’aller nous tremper dans le jacuzzi.
Les bulles du bain bouillonnant ont sur moi un effet magique et me mettent dans un état second. La femme de l’entrée et son compagnon se présentent peu de temps après, je leur fais signe de nous rejoindre, elle s’installe sans plus de façon Entre mon homme et moi, lui s’installe à coté de moi sans plus de façons.
Le dialogue c’ est vite installé, la main de Fabio s’est posée sur mon genou, je sentais cette main curieuse qui remontait très doucement vers mon intimité. André riait et faisait de même avec Nadine.
Comme on peut le deviner, j’étais très mouillée et pas uniquement à cause de l’eau du bain, il venait d’arriver à la hauteur de mon minou entièrement épilé et j’écartais les jambes pour qu’il puisse venir vérifier de lui-même l’état dans lequel j’étais. Je regardais avec insistance cette femme aux seins lourds et aux yeux rieurs.
Je devinais à ses petits soupirs et aux ondulations de son bassin que les mains d’André n’étaient pas restées inactives sous l’eau. Nous nous sommes ensuite rendus au hammam.

Marc va chercher une chaise et s’installe à côté d’elle, elle a les cuisses largement écartées, sans quitter l’écran des yeux, il glisse une main inquisitrice vers son entrejambe, il cherche à attraper son clitoris et rencontre une pince qu’elle a installé d’elle-même, elle est même en train de se masturber avec le gode qu’il a acheté, il bande de plus en plus fort. Il lui dit
« Tu finis ton histoire, et je vais te punir pour avoir utilisé mes accessoires sans ma permission
Pour toute réponse, elle n’a qu’un long gémissement de plaisir, le sexe de plastique est entièrement dans sa chatte
Une fois à l’intérieur, Fabio s’est placée derrière moi, attrapant mes seins à pleines mains il frottait son sexe contre moi. J’avais la bouche pâteuse signe chez moi d’une très grande excitation, dans ma main sa queue était dure et longue, en me retournant nos lèvres se sont entremêlées.
La position étant plus adéquate il a mis ses doigts dans mon sexe béant pendant que son autre main me caressait les fesses. Juste à côté de nous André n’avait pas perdu de temps et caressai sa compagne d’un instant.
Nous étions en face l’une de l’autre et elle me regardait avec insistance, sa main est venue chercher la mienne, lentement je me suis défaite de l’étreinte de son mari pour m’approcher d’elle, elle a gentiment repoussé André et m’ a attrapée à la taille, les tétons de nos seins étaient tendus au maximum
Le contact de sa poitrine contre la mienne a déclenché un long frisson, nous nous sommes retrouvées collées l’une à l’autre et nous nous sommes embrassées, sa bouche sentait le tabac blond, sa langue a pris possession de la mienne avec autorité
Nos hommes respectifs restaient un peu bêtes avec leurs sexes tendus vers le ciel, il est sûr que de voir deux femmes faire l’amour fait partie de leur fantasmes préférés et n’allait pas arranger leur érection.

Elle interrompt sa lecture et se tourne vers son mari, elle l’embrasse longuement, il en profite et tire sur la chaîne pour lui faire un peu mal aux seins, il a attrapé le gode et il la pilonne à grands coups, elle se recule pour qu’il arrête, elle est au bord de l’implosion.
Elle va dans la chambre, lui demandant de se déshabiller pour l’instant, il se met rapidement nu, sa queue tend vers les étoiles. Elle revient avec un bout d’étoffe noire dans et lui demande de mettre le joli string qu’elle lui a acheté. Il se sent très bien nu et n’a pas envie d’essayer ce truc, elle insiste et parvient à ses fins
Il enfile le vêtement, c’est ridiculement petit et sa queue en érection dépasse, de plus la ficelle entre ses fesses agace son anus et la sensation est étrange.
Nous avons décidé de nous rendre dans une cabine afin d’avoir un peu plus d’intimité, une fois à l’ intérieur nous avons demandé aux hommes de ne pas intervenir tout de suite et de profiter du spectacle en continuant à se masturber mais avec interdiction de jouir ou de nous toucher.
Mes sens étaient aiguisés à leur paroxysme, mes seins étaient durs et ma croupe trempée. Une fois allongées sur la couette, nous nous sommes tout d’abord très longtemps caressées et nos mains découvraient nos corps, nos bouches ne se lâchaient pas jusqu’à ce qu’elle décide qu’il était temps de rendre hommage à mes seins.
Elle les a pris à deux mains les pressant l’un contre l’autre, aspirant très fort mes mamelons puis les mordant carrément, me faisant presque mal, les faisant saillir comme rarement.
Une de ses mains est ensuite partie à la recherche de mon puits d’amour, puis très doucement ses doigts se sont fait plus insistants, ma chatte ruisselait, son majeur m’a pénétrée, tandis que nos langues se mêlaient à nouveau, puis un deuxième la rejoint elle me pistonnait allègrement et j’étais aux anges.

Elle retourne à nouveau à sa lecture, il est resté debout à côté d’elle et elle caresse son sexe à travers la fine étoffe, à chaque fois qu’il essaie de sortir la ficelle de ses fesses elle la remet en place en tirant un peu plus dessus
Elle m’ a demandé de me mettre à quatre pattes, placée derrière moi et elle a commencé à me lécher l’anus tout en caressant mon clitoris et en me doigtant, sa main était fine je sentais le nombre de ses doigts augmenté dans ma chatte, poussant de plus en plus fort, elle dit aux deux hommes
« Venez-voir je vais la fister, à ce moment elle réussit à entrer toute sa main dans mon sexe, jamais je n’avais été aussi remplie. Ensuite je l’ai moi aussi léchée de longue minutes, elle était très ouverte, les hommes n’y tenant plus nous ont rejoint et nous avons fait l’amour avec nos hommes respectifs en nous donnant la main, continuant à nous embrasser et à nous caresser de temps en temps
Voilà depuis ce temps-là j’aime autant les femmes que les hommes.

D’autorité, Marc éteint la machine, elle se lève et ils se dirigent vers le canapé, il s’assoit et l’oblige à se mettre à quatre pattes devant lui avec les jambes écartées et la poitrine qui touche le sol. LIRE LA SUITE



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :
- d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
- d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

ALLOPASS OU PAYPAL
OFFRE DECOUVERTE (1 jours)
ABONNEMENT 7 JOURS
ABONNEMENT 15 JOURS
ABONNEMENT 1 MOIS





ABONNEMENT 3 MOIS





ABONNEMENT 6 MOIS





SE DESABONNER


Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 1 jours seulement)


Commentaires

Logo de Sylvain
lundi 11 mai 2020 à 10h48 - par  Sylvain

L’intérêt du lecteur ne faiblit pas. L’auteur réussit parfaitement bien à entretenir le suspense pour le lecteur. Sylvain.