Couple rénové en trio (2)

lundi 6 avril 2020
par  Sylvain de Perry
popularité : 1%
4 votes

II

Jean et Alex apparaissent à l’entrée de la salle de repas. Claire regarde son compagnon nu, tenu par Alex avec la laisse relié au large collier de cuir qui entoure son cou, muni de deux mousquetons où pourront être accrochés les larges bracelets de cuir qui sertissent ses poignets. Ce dernier déclare :
— J’ai lavé votre mari selon vos ordres.
— Approche !
Alex donne un petit cou sur la laisse et escorte Jean auprès de son épouse. Elle passe la main sur le corps qui sent le gel douche, décalotte la bite, puis :
— Tourne-toi, cambré, cuisses écartées !
La main de Claire, après qu’elle a couvert pouce et majeur de salive, va directement au cul cambré. Le majeur se fraye un passage entre les deux hémisphères, avant de percer le trou du cul et s’introduire d’un coup dans le canal, jusqu’à la paume. Claire agite son doigt latéralement dans l’antre serré, puis le sort pour le porter à son nez. L’odeur du gel douche mêlée à celle de son mari chatouillent agréablement ses narines palpitantes.
Une claque sur le cul de Jean clôt l’épisode, Claire dit :
— La table a été mise par la bonne. Passons dans la salle de repas, (A Jean :) Tu vas faire le service. Le repas froid est au réfrigérateur. Choisis le vin qui s’agrémente avec le repas.
Jean offre au couple la vue de son cul musclé avant de disparaître. Claire remorque Alex vers la salle réservée aux repas, sans même remarquer sa bite étrangement durcie, certainement la vue du derrière Jean lequel réapparaît le couple à peine assis. Il se place sur le côté gauche de sa femme et la sert, puis il remplit l’assiette d’Alex, avec délicatesse pour terminer par la sienne. Alors que Jean repart quérir le vin et l’eau, Alex dit à voix basse :
— On dirait qu’il a fait cela toute sa vie.
— Il vaut mieux…
Jean revient, s’assied, Claire achève :
— … Sinon une fessée remet tout en place. Bon appétit, Messieurs ! (Comme l’écrivait Victor Hugo dans « Ruy Blas »)…

Jean revient au salon alors que Claire et Alex dégustent un succulent cognac Rémy Martin. Il reste debout face au couple assis dans le canapé, annonce :
— Je suis à votre disposition, Maîtresse.
Claire demande à Alex :
— As-tu noté une ou des erreurs ?
Alex s’accorde dix secondes de réflexion puis :
— En partant du principe que l’on sert par la gauche pour ensuite desservir par la droite, il me semble qu’il a commis une erreur en vous servant le plat, non ?
— Bien vu. Est-ce tout ?
— Je pense, Madame.
— Eh non ! Toi aussi, tu as commis une erreur : tu t’es levé de table avant moi…
Alex coupe :
— C’était pour tirer votre chaise.
— Non ! Le service incombait uniquement à Jean. J’inscris une punition supplémentaire à ton compteur lundi… (Claire regarde son mari, l’invite :) A plat ventre sur mes cuisses.
Jean comprend que l’heure de sa fessée est venue, dit :
— Quand votre invité sera sorti…

Claire le coupe :
— Tu plaisantes ! Il va assister à ta fessée. Allez, ne me fais pas attendre, sinon ta fessée sera plus longue.
Jean prend place sur les cuisses recouvertes par le cuir du pantalon. Avec sa grande taille, ses pieds et mains reposent sur le sol sans problème.
Claire emprisonne le sexe marital entre ses cuisses avant de les serrer, place le fessier afin qu’il soit bien offert au châtiment promis, caresse doucement la peau nue comme pour l’évaluer.
Enfin, sans préavis, sa main droite se lève et revient s’abattre sur le globe droit, la claque suivante est pour le gauche. Puis par deux fois la main fesseuse claque au même endroit l’hémisphère droit, même traitement au gauche.
Le rythme se prend tout seul : le nombre de claques augmente d’un à chaque retour à la fesse droite. Exemple : après une suite de six claques fesse droite, suivi de six fesse gauche, ce sont sept claques de suite qui s’abattent sur la fesse droite.
Cette façon de fesser est plus douloureuse pour le fessé, car les impacts de la main sur la peau semblent augmenter tant en puissance qu’en chaleur. Si bien que Claire, sans fatiguer sa main, pourrait fesser son mari pendant une heure.
Jean commence à se tortiller sur les cuisses de sa femme, laquelle, outre la ceinture de son bras gauche, le tient par la bite coincée entre ses cuisses, et, qui sous la douleur croissante de la fessée, bande de plus en plus. Il ne peut plus retenir ses cris :
— Asssssssez !... Nooooooon !...
Claire, sans diminuer la vigueur de ses claques sur le derrière marital, invite :
— Alex, approche-toi ! Viens constater comme la fessée l’excite !
Tout à sa douleur, Jean proteste :
- Non !... Aaaaaaaye !... Pas ça !... J’ai trooooooop… Honte !... J’ai maaaaaaal !...
Alex s’agenouille face à Claire, suit de très près l’intensité de la fessée. Il ignore si lundi elle le punira de cette façon, mais il comprend qu’elle sait fesser. De la tête et des yeux, elle lui fait comprendre en écartant ses cuisses, qu’il doit aller constater manuellement l’état du sexe de Jean.
Alex avance le bras, sa main s’empare de la bite bandante. LIRE LA SUIT


ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :
- d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
- d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

ALLOPASS OU PAYPAL
OFFRE DECOUVERTE (1 jours)
ABONNEMENT 7 JOURS
ABONNEMENT 15 JOURS
ABONNEMENT 1 MOIS





ABONNEMENT 3 MOIS





ABONNEMENT 6 MOIS





SE DESABONNER


Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 1 jours seulement)


Commentaires

Logo de Sylvain.
jeudi 9 avril 2020 à 16h34 - par  Sylvain.

MILLE MERCIS Christine pour le choix de la photo illustrant ce chapitre. Sylvain.