Christine Arven

Articles publiés dans cette rubrique

mardi 8 mars 2011
par  Christine Arven, Pascal

L’initiation de Sophie

"Vous avez deviné, cher Monsieur, ce que je sollicite de vous ? J’aimerais que ..... vous acceptiez de prendre en charge ma douce compagne. J’ai conquis son âme et son corps. J’aimerais vous la livrer, pour jouir de vous voir modeler et travailler son corps..... J’aimerais que vous lui arrachiez les (...)

mardi 11 novembre 2003
par  Christine Arven

Le temps qui passe....

Le cœur étreint d’une émotion diffuse, Sophie arrive devant chez "Chez Ophélia" où Marie lui a donné tendez—vous. (Jeux de miroir par Marine), elle fait quelques pas devant le restaurant, hésitant soudain à y pénétrer. De si longues années se sont écoulées depuis leur dernière rencontre… 7, 8 ans, elle ne (...)

vendredi 19 septembre 2003
par  Christine Arven

Un achat troublant

Ce lundi matin en arrivant au bureau, surprise agréable ! Sur mon bureau trône un paquet que j’attendais avec impatience depuis quelques jours et dont rien, vu de l’extérieur, ne laisse présager le contenu. Je sais ce qu’il contient..... Sur les conseils avisés de Dom en qui j’ai entière confiance en (...)

samedi 26 juillet 2003
par  Christine Arven

Alchimie

à Y....
Un homme et une femme, deux inconnus encore... Mots échangés tout au long de cette chaude journée Impudiques confidences ponctuées de silence Regards qui se croisent et s’accrochent Mains qui se frôlent comme par inadvertance Préludes troublants de notre désir naissant
Chemins détournés pour (...)

dimanche 24 avril 2005
par  Christine Arven

Aliénation

Sur un signe de moi, elle s’est déshabillée ne conservant que ses bas de résille noire et ses hauts escarpins et s’est allongée sur la table de fer sur laquelle elle est maintenant attachée, écartelée. A chaque extrémités de la table d’épaisses bougies en cire blanche plantés dans quatre lourds (...)

samedi 22 mars 2003
par  Christine Arven

L’amant

Ce matin, nous nous sommes téléphoné. Si tu savais, le plaisir que j’ai eu à entendre ta voix. En fait, depuis lundi je ne pensais qu’à cela. Je n’ai pas oser le faire avant de peur de te déranger.
De peur que tu te dises que je m’imposais trop et surtout trop vite.
Mais ce matin, je n’ai pas pu (...)

samedi 23 octobre 2004
par  Christine Arven

L’amant d’écume

Obscurité pourpre mouvante et ondoyante. Eclats rougeoyants qui transpercent mes paupières closes... Chaleur... Moiteur... Torpeur...
Je divague....
Elle est allongée, nue, dans cette crique de Cassis où elle aime tant venir. Le soleil souverain irradie ses traits ardents sur son corps dénudé. (...)

samedi 9 juillet 2005
par  Christine Arven

Apprentissage

L’esprit embrumé, Delphine ouvrit lentement les yeux.
Surprise, elle regarda autour d’elle. Où donc était-elle ? Elle ne reconnaissait pas cette pièce luxueusement meublée à demi plongée dans l’obscurité par les épais rideaux en velours damassé qui masquaient les hautes fenêtres. Comment était-elle (...)

dimanche 10 juin 2007
par  Christine Arven

Les amants du cercle magique

Tu voudrais qu’on essaye à trois.... une autre femme ou un autre homme, comme tu veux…
Jeanne ressentit comme un coup de poing dans l’estomac qui la tira brutalement de la douce torpeur dans laquelle, tendrement blottie contre Michel, elle avait glissé le corps et les sens comblés. Michel avait (...)

samedi 7 mai 2005
par  Christine Arven

Un après-midi particulier

La pièce est étroite. A peine éclairée. Une table gynécologique contre la paroi de droite et une croix de saint André munie de solides sangles de cuir disposée au centre sur une petite estrade occupent presque tout l’espace. A plusieurs reprises, depuis que G et moi sommes arrivés dans de lieu de (...)

vendredi 24 février 2006
par  Christine Arven

Avant-scène

Elle est maintenant devant lui attachée nue à la poutre de bois du plafond. Les bras étirés haut au-dessus de sa tête. Les poignets étroitement liés par d’épaisses sangles. Il a également fixé à ses chevilles une barre en bois qui l’oblige à garder ses jambes largement ouvertes. Il se dit qu’à être ainsi (...)

dimanche 10 octobre 2004
par  Christine Arven

Célébration

La pièce au plafond voûté est vaste. Seulement éclairée par des bougies plantées dans de lourds candélabres d’argent, elle est plongée dans la pénombre et des ombres dessinent d’étranges arabesques sur les murs de pierre brute. Le silence règne seulement rompu par un sourd battement de percussions qui fait (...)

mercredi 24 août 2005
par  Christine Arven

Chair ardente

Je suis allongée nue à plat ventre sur le grand lit de ta chambre seulement recouvert d’un drap d’une blancheur immaculée dont s’exhale une suave senteur d’ambre. Bras et jambes en croix liés aux montants par de fines lanières de soie blanche. Mon visage est tourné vers la droite et je fixe le carré (...)

mercredi 23 avril 2003
par  Christine Arven

Chaleur

Qui est-il cet homme en face de moi ? Je crois le connaître. Il est mon double inversé. Il m’a dit viens et je l’ai suivi. C’est tout. Sans poser de question. A quoi bon ? Il est maintenant devant moi dans cette chambre où il m’a entraînée. C’est le milieu de l’après-midi. Il fait chaud. Dehors le soleil (...)

dimanche 29 février 2004
par  Christine Arven

Déroute des sens

Tous ces mots que vous m’écrivez et qui éveillent en moi des images folles de sensualité et de plaisir partagés....
Je suis liane et je m’enroule autour de vos mots que j’emprisonne et m’approprie. Je suis vague. Et vous êtes le flux et le reflux et je me laisse bercer et emporter par ce flot d’infini (...)