Aurélie - esclave consentante (2)

samedi 4 avril 2020
par  Monsieur de Valmont
popularité : 7%
1 vote

2. Découverte approfondie

Nous remontions vers la salle du banquet en rejoignant un autre couple qui à la position de la jupe de la dame devait également avoir eu une rapide relation dans le petit bosquet près de la piscine…
Une fois réinstallés plus proches l’un de l’autre je regarde ma conquête, sans trop y croire, elle ne voudra plus de rien demain, je tente de ferrer un peu plus malgré tout.
Sa docilité, et en même temps son audace cache quelque chose de plus profond.
En quelques mots je comprends qu’elle apprécie vraiment les relations avec des hommes plus murs, qu’elle a déjà eu... En fait elle a été déflorée par un ami de son père, qui s’est tué en auto quelques jours à peine après mais qu’elle aurait aimé suivre un peu plus, puis elle a goûté à un jeune homme, elle attendait plus de poigne et de dirigisme dans le plaisir, des copines, aussi, ou une amie de sa mère en vacances qu’elle a surpris en train de se caresser et qu’elle a fini avec sa langue…
En fait elle est en recherche d’elle-même… Sans orientation précise ni tabous marqués.
Le superbe dessert arrive et le partage fait nous avons de nouveau du temps pour nous. Les mariés font le tour des tables et s’attardent un peu avec nous… Les deux nous apostrophant en s’éloignant pour la table suivante :
— Je compte sur toi pour parfaire la formation de Mademoiselle-… dans un sourire sans équivoque…
La mariée me faisant même un puissant clin d’œil…
Aurélie rit de bon cœur et répond que c’est bien amorcé…
— Tu sais, cela peut durer un moment - lui rétorque t’elle…
Ma main se pose alors sur ses cuisses lui intimant l’ordre de les ouvrir un peu, car elle croise ses jambes sous la table… Je comprends sa gêne, trempé, le sexe laisse mon sperme couler hors d’elle et risque de tacher la jupe… Je lui dis que pour éviter cela il suffit de la remonter hors du siège et de s’asseoir cul nu sur le coussin. Elle décroise et ajuste sa position.
Je savoure cette nouvelle victoire… En tête à tête plus intime je cherche du regard un endroit plus clément pour poursuivre le défrichage de ma conquête…
Mais faute d’en trouver un je préfère évoquer le futur…
Elle est en manque de relation avec un homme, son initiation lui rappelle son besoin de maturité, elle penche pour ça mais le côté différence d’âge l’impressionne et surtout elle cherche à le masquer socialement… Le dilemme est entier, ceci dit elle semble enthousiaste quand même à l’idée d’être prise en main... Elle avoue avoir besoin de se savoir guider… Elle aime le côté femme-femme qu’elle porte sur elle ce soir… Je laisse ma main jouer avec sa poitrine dans la pénombre, et elle se laisse faire…
Je lui glisse alors que j’aimerais lui faire porter des anneaux aux tétons, elle sourit en avouant en avoir aussi envie. Elle porte déjà un petit anneau au nombril discret sous sa robe… Posé par son premier homme et devait recevoir un pendentif une fois bien installé…
Je la questionne sur le monde Bdsm et découvre que si elle ne met pas de mots précis sur le sujet, il suffit d’évoquer 50 nuances de gris ou Histoire d’O pour comprendre qu’elle en a les sensations mais pas la culture. Cela me ravi, sa bouche se rapproche de la mienne… Nous nous enlaçons sans discrétion en fait, je croise du regard le jeune couple du bosquet puis de loin la mariée…
La jeune femme du couple semble avoir sous sa jupe la main de son compagnon et ses yeux se perdent dans les premiers émois. Elle prend le bras de son ami et les deux s’éloignent un peu, je fais signe à Aurélie du regard et elle comprend mon geste. Nous nous levons et suivons les deux jeunes… Ils se dirigent vers la cave de la maison en descendant un escalier de pierre sur lesquelles la fille prend soin de ne pas trop faire résonner ses talons aiguilles. En bas de petites pièces en forme d’alcôves accueillent de petits sofas qu’éclairent doucement des chandelles électriques. Sans plus de discrétion son amant lui trousse sa jupe et lui arrache sa petite culotte écarte ses cuisses vivement et plonge son sexe dardé qu’elle a prestement dégagé du pantalon. Le couple fornique, lui en costume, elle en jolie robe de mariage….
Nous passons dans l’alcôve d’à côté sans les déranger…. Très excités par leur action, je place Aurélie à genoux sur le sofa, je constate d’une part l’abondante présence de cyprine mais aussi le sperme au bord de sa fente. Je lubrifie ma queue dans le mélange et sans attendre commence l’approche anale de la jeune fille…
Elle ne se refuse pas mais me jure que c’est sa première fois… A ces mots je durcis encore plus pour atteindre un maximum confortable…
Pas trop mal équipé par la nature de ce côté-là, elle va connaître le mâle en grande taille, je pose sur l’anneau anal le bout de mon gland et pousse lentement mais sûrement mon sexe en elle. LIRE LA SUITE



ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :
- d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
- d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

ALLOPASS OU PAYPAL
OFFRE DECOUVERTE (1 jours)
ABONNEMENT 7 JOURS
ABONNEMENT 15 JOURS
ABONNEMENT 1 MOIS





ABONNEMENT 3 MOIS





ABONNEMENT 6 MOIS





SE DESABONNER


Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 1 jours seulement)


Commentaires

Logo de Sylvain
dimanche 5 avril 2020 à 00h00 - par  Sylvain

Passionnante et captivante suite. Aucun doute, l’auteur a bien fait de reprendre l’écriture. Oserai-je dire : "Vive le confinement". Vivement la suite. Sylvain.